Fil info
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW

Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants

DRAME

Après l’effondrement du pont de l’A10 à Gênes qui a fait une quarantaine de victimes, le gouvernement italien a décrété l’état d’urgence dans la ville.
L’espoir de retrouver des survivants s’amenuisait hier à Gênes, dans le Nord de l’Italie. Le gouvernement italien a déclaré « lo stato di emergenza » pour 12 mois dans la ville. Cet « état d’urgence » offre un « cadre normatif » pour la gestion du site et l’assistance aux plus de 630 personnes évacuées et dont les habitations, en contrebas de ce qui reste du pont, sont condamnées, a expliqué le président de la région, Giovanni Toti.
Un jour de deuil national a également été décrété et l’exécutif italien a débloqué 5 millions d’euros en aide d’urgence.
Trois enfants âgés de 8 à 13 ans figurent parmi les victimes.
On compte également quatre Français (dont trois jeunes Toulousains), et trois Chiliens. Selon la protection civile, environ 35 voitures et plusieurs
camions ont été précipités dans le vide. Une chute de 45 mètres dans l’effondrement soudain et encore inexpliqué d’une portion de plus de 200m de cet ouvrage en béton des années 1960, appelé pont Morandi du nom de son concepteur.
Dès ses premières décennies d’existence, le pont avait fait l’objet de travaux de maintenance importants. Il était truffé de problèmes structurels dès sa construction selon des experts.
« Il y a 50 ans, on avait une confiance illimitée dans le béton armé. On pensait qu’il était éternel. Mais on a compris qu’il dure seulement quelques décennies », a expliqué dans la presse italienne Diego Zoppi, ex-président de l’ordre des architectes de Gênes. « On n’a pas tenu compte à l’époque des continuelles vibrations du trafic. Le ciment se microfissure et laisse passer l’air, qui rejoint la structure interne en métal et la fait s’oxyder », note-t-il.
La ville coupée en deux
La météo pourrait aussi être à l’origine du drame, certains témoins ayant vu la foudre s’abattre à deux reprises sur le pilier qui a cédé.
Le nouveau gouvernement populiste italien pointe lui la responsabilité de la société gérant l’autoroute, Autostrade per l’Italia, une société du groupe Atlantia, contrôlée à 30% par la famille Benetton. Le ministre des Infrastructures et des Transports, Danilo Toninelli, a appelé ses dirigeants à démissionner et a annoncé avoir lancé une procédure en vue d’une révocation de toutes les concessions de cette société qui gère près de la moitié des 6 000 km d’autoroute du pays. Procédure confirmée par le gouvernement hier. La société italienne des autoroutes, a répliqué, affirmant
que le viaduc faisait l’objet « d’activités constantes d’observation et de vigilance ». « Ces cinq dernières années nos investissements dans la sécurité, la maintenance et le développement du réseau ont été supérieurs à un milliard d’euros par an » a-t-elle assuré.
Mardi soir, le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, a annoncé un plan extraordinaire de contrôle des infrastructures.
En attendant, selon plusieurs responsables locaux, ce qui reste du pont devra être détruit. Le drame intervient alors que depuis 1984, le projet de construction d’une nouvelle bretelle d’autoroute au coût pharaonique (de 2,5 à 5 milliards d’euros) était en discussion.
La ville étant coupée en deux, une nouvelle voie sera ouverte en urgence le long de la mer mais pas avant octobre a annoncé Edoardo Rixi, secrétaire d’état aux transports.
M.R. avec AFP