Fil info
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ
15:44Montignac : Le 8e art à l’honneur à Montignac -> https://t.co/309rQBfHRy
15:42Trélissac : L’engagement d’un homme de bien -> https://t.co/pN2XV7nlpj

Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants

DRAME

Après l’effondrement du pont de l’A10 à Gênes qui a fait une quarantaine de victimes, le gouvernement italien a décrété l’état d’urgence dans la ville.
L’espoir de retrouver des survivants s’amenuisait hier à Gênes, dans le Nord de l’Italie. Le gouvernement italien a déclaré « lo stato di emergenza » pour 12 mois dans la ville. Cet « état d’urgence » offre un « cadre normatif » pour la gestion du site et l’assistance aux plus de 630 personnes évacuées et dont les habitations, en contrebas de ce qui reste du pont, sont condamnées, a expliqué le président de la région, Giovanni Toti.
Un jour de deuil national a également été décrété et l’exécutif italien a débloqué 5 millions d’euros en aide d’urgence.
Trois enfants âgés de 8 à 13 ans figurent parmi les victimes.
On compte également quatre Français (dont trois jeunes Toulousains), et trois Chiliens. Selon la protection civile, environ 35 voitures et plusieurs
camions ont été précipités dans le vide. Une chute de 45 mètres dans l’effondrement soudain et encore inexpliqué d’une portion de plus de 200m de cet ouvrage en béton des années 1960, appelé pont Morandi du nom de son concepteur.
Dès ses premières décennies d’existence, le pont avait fait l’objet de travaux de maintenance importants. Il était truffé de problèmes structurels dès sa construction selon des experts.
« Il y a 50 ans, on avait une confiance illimitée dans le béton armé. On pensait qu’il était éternel. Mais on a compris qu’il dure seulement quelques décennies », a expliqué dans la presse italienne Diego Zoppi, ex-président de l’ordre des architectes de Gênes. « On n’a pas tenu compte à l’époque des continuelles vibrations du trafic. Le ciment se microfissure et laisse passer l’air, qui rejoint la structure interne en métal et la fait s’oxyder », note-t-il.
La ville coupée en deux
La météo pourrait aussi être à l’origine du drame, certains témoins ayant vu la foudre s’abattre à deux reprises sur le pilier qui a cédé.
Le nouveau gouvernement populiste italien pointe lui la responsabilité de la société gérant l’autoroute, Autostrade per l’Italia, une société du groupe Atlantia, contrôlée à 30% par la famille Benetton. Le ministre des Infrastructures et des Transports, Danilo Toninelli, a appelé ses dirigeants à démissionner et a annoncé avoir lancé une procédure en vue d’une révocation de toutes les concessions de cette société qui gère près de la moitié des 6 000 km d’autoroute du pays. Procédure confirmée par le gouvernement hier. La société italienne des autoroutes, a répliqué, affirmant
que le viaduc faisait l’objet « d’activités constantes d’observation et de vigilance ». « Ces cinq dernières années nos investissements dans la sécurité, la maintenance et le développement du réseau ont été supérieurs à un milliard d’euros par an » a-t-elle assuré.
Mardi soir, le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, a annoncé un plan extraordinaire de contrôle des infrastructures.
En attendant, selon plusieurs responsables locaux, ce qui reste du pont devra être détruit. Le drame intervient alors que depuis 1984, le projet de construction d’une nouvelle bretelle d’autoroute au coût pharaonique (de 2,5 à 5 milliards d’euros) était en discussion.
La ville étant coupée en deux, une nouvelle voie sera ouverte en urgence le long de la mer mais pas avant octobre a annoncé Edoardo Rixi, secrétaire d’état aux transports.
M.R. avec AFP