Fil info
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3
20:45Tulle : Bobo Matondo a été expulsé | L'Echo https://t.co/VPSbyRDkni via
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN

Gênes : 43 morts et la société d'autoroute en accusation

DRAME

Après l’effondrement du pont de l’A10 à Gênes mardi, le bilan s’est alourdi hier avec la découverte de trois nouvelles victimes portant leur nombre à 43. Les secouristes ont arrêté les recherches, le gouvernement, lui, attaque la société d’autoroute.
Le bilan de l’effondrement du pont autoroutier Morandi à Gênes s’élève officiellement à 43 morts, ont indiqué hier les secouristes au lendemain de funérailles d’État pour les victimes du drame.
Les pompiers ont confirmé avoir découvert trois nouveaux corps, probablement ceux d’un couple turinois et de leur fillette de neuf ans, dans les restes de leur voiture, écrasée sous des tonnes de béton.
Une découverte qui semble signifier qu’il n’y aurait plus aucun disparu recensé, cinq jours après l’effondrement, mardi, d’une portion de quelque 250 mètres du viaduc.
De son côté, la préfecture de Gênes a annoncé officiellement l'arrêt des opérations de secours sur le site. Le bilan de la tragédie s'établit à 43 morts. Samedi, le décès d’un blessé roumain sauvé des décombres et la découverte du corps d’un ouvrier âgé d’une trentaine d’années avaient déjà alourdi le bilan de cette catastrophe.
Le même jour, l’Italie entière avait rendu hommage aux victimes, dont quatre touristes français et plusieurs enfants, lors de funérailles nationales à Gênes, toutefois boycottées par la moitié des familles, accusant l’État d’être responsable du drame. A la reprise du championnat de football, ce week-end, les joueurs ont observé une minute de silence et portaient un brassard noir. Les matches des deux équipes de Gênes, la Sampdoria et le Genoa, ont en revanche été reportés.
Dirigeants et joueurs des deux clubs sont venus ensemble aux funérailles « C’est une tragédie inacceptable », a dénoncé à la télévision
le président Sergio Mattarella, les yeux rouges, après la fin de la cérémonie, évoquant son engagement « à ce que des enquêtes rapides et rigoureuses aboutissent à des condamnations ».
Face à l’émotion et à la colère, le gouvernement a attaqué la société privée autoroutière « Autostrade per l’Italia », la famille Benetton qui contrôle le groupe, l’incurie des gouvernements précédents et l’Union européenne.
Le gouvernement n’acceptera pas l’aumône Vendredi, le ministère des Infrastructures a officiellement adressé un courrier à Autostrade en vue de révoquer la concession de la société sur le tronçon du pont, donnant 15 jours à la société pour répondre.
Dans une conférence de presse, samedi à Gênes, les dirigeants du groupe n’ont pas souhaité réagir à cette décision mais ont promis « un demi-milliard d’euros d’aides disponibles dès lundi ». Une somme qui comprendrait à la fois un fonds pour les proches des victimes, mais aussi un fonds géré par la commune pour reloger les habitants dont les immeubles sous le pont sont condamnés.
Le vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio a d’ores et déjà indiqué que le gouvernement n’accepterait pas l’« aumône » ainsi offerte par la société autoroutière. Il a réclamé des compensations « crédibles » de la part d’Autostrade, société contrôlée à hauteur de 30% par la famille Benetton via le groupe Atlantia.
M.R. avec AFP

air max 90 essential china