Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Grèce : Tsipras relance une politique sociale

EUROPE

Alexis Tsipras annonce des mesures en faveur des travailleurs grecs tandis que les créanciers reviennent surveiller les comptes. Même si le pays est officiellement sorti du mémorandum.
Les représentants des créanciers étaient, hier, de nouveau à Athènes. Le pays est certes sorti du mémorandum, depuis fin août, mais ils mettent toujours la pression en menaçant de ne pas réduire la dette grecque si le gouvernement ne poursuit pas dans le sens des réformes exigées depuis 2015.
Pourtant, le Premier ministre Alexis Tsipras a d’ores et déjà dit qu’il ne poursuivrait pas tout. Sans jouer les matamores et en précisant qu’il allait « respecter les engagements pris » auprès de l’Europe et du FMI – notamment un excédent budgétaire de 3,5% – il a dit qu’il se refusait à une nouvelle coupe des retraites.
Une annonce réalisée à Thessalonique à l’occasion de l’inauguration de la Foire, événement économique important du pays. Une annonce complétée par beaucoup d’autres. Il veut notamment augmenter le salaire minimum tombé à 586 euros, remettre en vigueur des conventions collectives abolies depuis 2012, ou encore, diminuer l’impôt foncier, les cotisations sociales pour les indépendants et les agriculteurs.
Sans oublier la volonté d’embaucher dans l’éducation ou le secteur social à destination des personnes âgées. Pour le financer, il table sur la croissance, un développement des investissements étrangers, sachant que les Américains occupaient une place de choix dans la foire de Thessalonique, et sur un excédent de 3,5 milliards d’euros entre 2019 et 2022.
À un an des élections législatives, Alexis Tsipras se tourne vers les salariés, vers ces travailleurs pauvres qui ont été les grands sacrifiés de ces dernières années. La très faible marge de manoeuvre laissée par les créanciers a, en effet, obligé le gouvernement à cantonner sa politique sociale à destination des plus faibles. Une politique dont le gouvernement grec dresse aujourd’hui le bilan, rappelant que le budget du ministère de la solidarité est passé de 789 millions à 2 milliards d’euros entre 2015 et 2018.
A.S.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.