Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O

Grèce : Tsipras relance une politique sociale

EUROPE

Alexis Tsipras annonce des mesures en faveur des travailleurs grecs tandis que les créanciers reviennent surveiller les comptes. Même si le pays est officiellement sorti du mémorandum.
Les représentants des créanciers étaient, hier, de nouveau à Athènes. Le pays est certes sorti du mémorandum, depuis fin août, mais ils mettent toujours la pression en menaçant de ne pas réduire la dette grecque si le gouvernement ne poursuit pas dans le sens des réformes exigées depuis 2015.
Pourtant, le Premier ministre Alexis Tsipras a d’ores et déjà dit qu’il ne poursuivrait pas tout. Sans jouer les matamores et en précisant qu’il allait « respecter les engagements pris » auprès de l’Europe et du FMI – notamment un excédent budgétaire de 3,5% – il a dit qu’il se refusait à une nouvelle coupe des retraites.
Une annonce réalisée à Thessalonique à l’occasion de l’inauguration de la Foire, événement économique important du pays. Une annonce complétée par beaucoup d’autres. Il veut notamment augmenter le salaire minimum tombé à 586 euros, remettre en vigueur des conventions collectives abolies depuis 2012, ou encore, diminuer l’impôt foncier, les cotisations sociales pour les indépendants et les agriculteurs.
Sans oublier la volonté d’embaucher dans l’éducation ou le secteur social à destination des personnes âgées. Pour le financer, il table sur la croissance, un développement des investissements étrangers, sachant que les Américains occupaient une place de choix dans la foire de Thessalonique, et sur un excédent de 3,5 milliards d’euros entre 2019 et 2022.
À un an des élections législatives, Alexis Tsipras se tourne vers les salariés, vers ces travailleurs pauvres qui ont été les grands sacrifiés de ces dernières années. La très faible marge de manoeuvre laissée par les créanciers a, en effet, obligé le gouvernement à cantonner sa politique sociale à destination des plus faibles. Une politique dont le gouvernement grec dresse aujourd’hui le bilan, rappelant que le budget du ministère de la solidarité est passé de 789 millions à 2 milliards d’euros entre 2015 et 2018.
A.S.