Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW

Les élections de mi-mandat divisent les Américains

POLITIQUE

Les Américains sont appelés à renouveler aujourd’hui l’intégralité de la Chambre des représentants, un tiers du Sénat, une partie des gouverneurs ainsi que certains législateurs locaux. Ce scrutin pourrait modifier en profondeur l’équilibre politique du pays.
Remise en question du droit du sol, appel à tirer sur les migrants fuyant le Honduras s’ils « jettent des pierres » sur les militaires…
Depuis plusieurs semaines, Donald Trump ne ménage pas ses efforts pour mobiliser son électorat à l’approche des élections de mi-mandat qui ont lieu aujourd’hui aux États-Unis. Car si son nom ne figure sur aucun bulletin de vote, c’est bien sa politique et sa personnalité qui sont en jeu. En tournée afin de défendre les candidats du Parti républicain, le président n’a pas hésité à accuser l’opposition démocrate et ses électeurs de « vouloir ouvrir les frontières, d’inviter des caravanes d’immigrés aux États-Unis, d’importer le crime », allant jusqu’à affirmer que le vote démocrate équivaut à « laisser la méthadone, le fentanyl, l’héroïne et autres drogues mortelles franchir nos frontières ».
Le président américain a de quoi se sentir pousser des ailes : le chômage, estimé à 3,7% de la population, connaît son taux le plus faible depuis 1969. Les chiffres de la croissance (plus de 4% pour 2018) sont encourageants.
Mais si les Républicains perdent la majorité au Congrès, la cohabitation avec les Démocrates s’annonce houleuse.
Le président pourrait notamment devoir dire adieu à son projet d’aménager un mur entre le Mexique et les États-Unis. Les Démocrates ont en outre annoncé, s’ils gagnent, leur volonté d’ouvrir des commissions d’enquête sur l’argent de Donald Trump. Le résultat s’annonce serré, les Démocrates bénéficiant d’une courte avance dans les derniers sondages.
Une nouvelle génération de candidats progressistes L’opposition a eu de nombreuses occasions de se faire entendre depuis l’élection de Donald Trump il y a deux ans : pour le contrôle des armes à feu, pour la défense de l’assurance maladie, pour la libération de la parole des femmes, contre les discriminations que subissent les Afro-américains, contre les camps de rétention d’immigrants à la frontière mexicaine...
Mais le parti est encore en pleine recomposition. D’un côté, la frange modérée se cherche un nouveau leader après la défaite cuisante d’Hillary Clinton en 2016. De l’autre, une nouvelle génération de candidats progressistes a éclos dans la lignée de Bernie Sanders. Dans son district new-yorkais, Alexandria Ocasio-Cortez, âgée de 29 ans, revendique ouvertement l’étiquette socialiste. Elle a remporté fin juin une victoire inattendue aux primaires contre le baron démocrate local et est quasi assurée
de devenir aujourd’hui la benjamine du Congrès américain.
Dans le Michigan, Rashida Tlaib, fille d’immigrés palestiniens, est assurée de devenir la première femme musulmane élue à la Chambre des représentants. En Floride, le candidat au poste de gouverneur Andrew Gillum est un autre poulain de « Bernie ». Il avait remporté la primaire en faisant campagne sur un salaire minimum de 15 dollars de l’heure. Dans les élections locales, des candidats socialistes ou soutenus par les Démocrates socialistes américains sont en lice.
Pour ces nouvelles pousses, le scrutin représente un test crucial avant l’élection présidentielle de 2020.
Gabrielle Trottmann