Fil info
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ
15:44Montignac : Le 8e art à l’honneur à Montignac -> https://t.co/309rQBfHRy

Élections de mi-mandat : Trump divise l’Amérique

SCRUTIN

Le parti républicain a perdu sa majorité dans la chambre basse à l’issue des élections de mi-mandat. Mais le ras de marée anti- Trump espéré par les démocrates n'a pas vraiment eu lieu.
Donald Trump peut bien se féliciter d’un « grand succès », mais son ton victorieux ne change rien à la nouvelle réalité politique de Washington : à partir de l’entrée en fonction du prochain Congrès, le 3 janvier 2019, son parti n’aura plus les mains libres.
Comme ses prédecesseurs Barack Obama et George W. Bush, le 45ème président des États-Unis n’a pas échappé à un vote de sanction aux élections de mi-mandat. La majorité républicaine à la chambre basse du Congrès a basculé vers l’opposition.
Les démocrates ont ravi une trentaine de sièges et devraient obtenir 229 élus contre 206 républicains, selon les dernières estimations du New York Times.
Au Sénat, la majorité républicaine devrait passer de 51 à 53 sièges, sur 100. Les démocrates ont aussi gagné sept postes de gouverneurs. Ils ont en revanche essuyé une déconvenue en Floride, malgré des investissements conséquents dans la campagne du candidat Andrew Gillum : cet État stratégique sera au coeur de l’élection présidentielle de 2020 et les démocrates le croyaient mûr pour la reconquête.
Les républicains ont évité le pire : le parti conserve sa majorité au Sénat, la puissante chambre haute du Congrès qui confirme toutes les nominations présidentielles, notamment à la Cour suprême.
Le pouvoir de veto des démocrates
Mais Donald Trump ne pourra plus faire adopter ses lois sans transiger avec les démocrates.
Ceux-ci ont désormais un droit de veto sur le budget de la nation. Son mur à la frontière mexicaine, qu’il n’avait déjà pas réussi à faire financer par le Congrès actuel, a toutes les chances de rester virtuel. Et la Chambre va lancer une myriade d’enquêtes parlementaires sur les conflits d’intérêts, les finances personnelles et les interventions du milliardaire dans l’enquête du procureur spécial sur la Russie.
La cheffe des démocrates Nancy Pelosi, a fixé la feuille de route mardi soir dans son discours de victoire : la nouvelle Chambre « bloquera le parti républicain et les attaques » contre le système de santé, réformé sous Barack Obama, et « mettra fin à la domination des riches groupes d’intérêts sur Washington ». Mais elle a toutefois pris soin de tendre la main à ses adversaires : le ras de marée espéré par les démocrates n’a pas eu lieu. Les résultats prouvent que le président dispose encore de solides soutiens dans la population. Il faut dire que le taux de chômage, estimé à 3,6 % de la population n’a pas été aussi faible depuis 1969. La cheffe de file des démocrates a donc assuré que son parti tenterait de « trouver des solutions qui nous rassemblent, car nous en avons tous assez des divisions. Les Américains veulent la paix. »
Sera-t-elle entendue par Donald Trump ?
G.T. avec AFP