Fil info
21:29Périgueux : Une voiture brûle, un jeune homme renseigne les policiers -> https://t.co/CiAjFPCadm
19:41Saint-Aulaye : Mettre un vent au projet -> https://t.co/9Tj1pTfnuZ
19:35RT : Bonjour j’aimerais attirer votre attention sur le fait que nous sommes mercredi et que j’ai déjà été c… https://t.co/e62DxwbWIr
19:14Déols : Top départ pour les as de la haute voltige aérienne -> https://t.co/BXtcb4Vf5b
19:08RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Pentagon papers" jeudi soir au parc des bords de vienne, bass… https://t.co/l6ju3QFv4g
19:08RT : Toile sous les étoiles - Concert gratuit à partir de 19h demain soir au parc des bords de vienne https://t.co/HZV79p3VWj
19:06RT : Et photo souvenir. Alain Damasio a l'assaut. https://t.co/egfLiTDIoB
19:06RT : Et quel public, concentré, attentif, et partageur de témoignages forts. Comme ce gilet jaune du Mans, racontant les… https://t.co/HRt7dMlTTb
19:06RT : Normalement à 20h fait un reportage sur les maires qui ont pris un arrêté anti Glyphosate. Je devrais y… https://t.co/vsNmomDyBQ
18:54RT : Le 21 août 1944, fut libérée de l'occupation. Les maquisards, menés par Georges GUINGOUIN, entrent dans la… https://t.co/wtMDSuv4Sx
18:54RT : En direct de la place des Carmes, commémoration du 75e anniversaire de la libération de , en présence de Jé… https://t.co/7zn4fE10Jo
18:32Last days on Arte on replay... After you will be able to see the cinéma version in theaters in the fall !… https://t.co/PCbmhU6ODk
16:33Le Pêchereau : DARC au Pays pescherellien : la musique déconcentrée -> https://t.co/OxWsjzOrBy
16:16Sarlat-la-Canéda : Du changement à la tête de la Compagnie de Sarlat -> https://t.co/ryHDUWIoUS
15:35Bergerac : L'opposant s'était suspendu à une grue, son jugement, à la question de la légalité du chantier -> https://t.co/MgQmcvlhiu
11:13Brive-la-Gaillarde : Pour une solidarité sans faille -> https://t.co/tB8DB6piSH
11:09Sport : Tour du Limousin, 117 coureurs répartis pour une édition très ouverte -> https://t.co/C8k5h1oW9e
10:46RT : J'ai eu la chance de le voir en avant-première en présence des gars de au forum des images à Paris. Ce doc de… https://t.co/lwhZ7FqZMo
10:46RT : Merci Mme le Président de porter à l’Elysée la voix de tous ces Barreaux mobilisés pour la défense de Nasrin SOTOUD… https://t.co/z07SnDCLin
07:40# # - -Vienne : La Cuisine de Conso ouvre demain -> https://t.co/5NphMhDRbH
07:39Bergerac : Un air d’étuve… moins chaud qu’à Périgueux -> https://t.co/2DXHKI7AVf
07:36# # - -Vienne : Collège de Nantiat: vers une optimisation des services -> https://t.co/JoRxhQCICL
07:31Région : Check In Party : décollage imminent -> https://t.co/6G6U5FTknu
07:29Région : Confolens, plus d’un demi-siècle de fête -> https://t.co/acbiPVpmy9

Éric Bocquet : « La lutte contre l’évasion fiscale n’est pas un combat technique mais politique »

ENTRETIEN

Le géant américain Google a transféré 19,9 milliards d’euros des Pays-Bas vers une société écran domiciliée aux Bermudes en 2017. Une augmentation de 4 milliards d’euros par rapport à l’année précédente et un manque à gagner conséquent pour les fiscs européens. Eric Bocquet, sénateur PCF intervient sur le sujet pour « La Marseillaise ».
Quel regard portez-vous sur le cas de Google et l’évasion fiscale en général ?
Éric Bocquet : C’est une confirmation de ce que l’on avait pu constater dans les commissions d’enquêtes qui remontent déjà à quelques années. Ces multinationales utilisent une cinquantaine de territoires dans le monde qui sont des paradis fiscaux très accueillants pour les capitaux et qui permettent d’échapper à l’impôt. C’est la confirmation de l’existence d’un système très sophistiqué qui permet d’échapper au fonctionnement de la société.
Le cas de Google n’est pas isolé, beaucoup de rapports montrent l’évasion fiscale en Europe, où se situe la responsabilité ?
E.B. : On présente les choses comme étant une fatalité et ce serait le résultat de la compétition économique mondiale mais c’est admettre la capitulation des États et des politiques. Il y a bien sûr la responsabilité des grands groupes qui ont comme pratique systématique d’échapper à l’impôt et qui sont aidés par des banques qui détiennent des filiales dans les paradis fiscaux. Il y a aussi le rôle des cabinets de conseils et d’audit
internationaux qui aident les grands groupes à se soustraire à la fiscalité. Et évidemment une responsabilité très politique, car au-delà des discours des uns et des autres qui veulent mettre fin à ces scandales, l’écart entre les propos et les actes est saisissant. On ne prend pas les mesures qu’il faut, au plan national et international il faut vraiment attaquer le problème de manière frontale. Ce n’est pas un combat technique mais un combat
politique de fond sur ce qui nous permet de faire société.
La France pourrait-elle régler ce problème ?
E.R. : Elle ne pourrait pas régler le problème seule car c’est un problème international mais la France pourrait et devrait avoir un rôle clef au sein de
l’Union européenne pour faire bouger les choses. Cela pourrait commencer par remettre en cause la règle de l’unanimité sur la fiscalité. Il faut utiliser ce qu’on appelle les coopérations renforcées qui permettent à 9 États-membres, qui seraient d’accord sur une thématique, d’empêcher ensemble cette règle sur l’unanimité en matière fiscale. Cela impliquerait de changer les traités et d’avoir une transparence de chaque pays.
Le Parlement européen détient-il le pouvoir de faire bouger les choses ?
E.B. : Le Parlement européen est une instance qui a moins de pouvoir que la Commission. Il faut lui en donner plus car c’est la seule véritable instance démocratique.
Si l’Europe avançait sérieusement sur ce sujet, cela lui permettrait de défendre ses propres intérêts et de faire bouger les lignes au niveau mondial car elle a un poids économique conséquent. Comment peut-on croire en la Commission de manière générale quand celle-ci publiait en 2017 une liste des paradis fiscaux où n’apparaît aucun pays membre de l’Union européenne ?
Å cinq mois des élections européennes, quelles propositions le PCF met-il en débat pour contrecarrer ce phénomène?
E.B : Cette question d’évasion fiscale doit être au coeur du débat, et cela fait bien partie de la campagne de Ian Brossat. On répète partout qu’il n’y a
plus d’argent dans la société alors qu’avec les multinationales, on a des mines d’or qui nous passent sous le nez. Mais je pense que le débat grandit dans l’opinion publique et que le PCF devra en faire un de ses chevaux de bataille.
Lorenzo Consolazione

Footwear Friday Nike, Jordan & More