Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

Sécher les cours pour la planète

BELGIQUE

Pour la quatrième semaine consécutive, des jeunes Belges manifestent au lieu d’aller en cours pour mettre la pression sur la politique climatique du gouvernement.
Plus de 30 000 jeunes, dont 12 500 à Bruxelles, ont manifesté hier en Belgique pour la quatrième semaine consécutive contre le réchauffement climatique, un mouvement initié par des lycéens pour mettre la pression sur le monde politique. Quelque 3 000 personnes se sont ainsi rassemblées le premier jeudi à Bruxelles, 12 000 le deuxième et 35 000 la semaine passée.
« Nous devons tous demander aux responsables de notre planète de résoudre ce problème dès maintenant, d’écouter les experts et de jurer que le climat sera une priorité jusqu’à ce que nous soyons à l’abri », poursuit Anuna De Wever, devenue une vedette médiatique dans son pays et cible de menaces de morts sur Facebook. Elle scande en anglais : « Que voulons-nous ?
La justice climatique ! Quand le voulons-nous ? Maintenant ! ».
« Je n’ai pas envie de me retrouver dans vingt ans avec un climat détruit et de me dire que je n’ai rien fait », explique Elias, lycéen de 15 ans, affirmant faire « de petites choses », à son échelle, pour le climat : « éviter les bouteilles en plastique, prendre des petites douches, les transports
en commun ». Tim, un étudiant de 20 ans, ajoute : « j’essaye de faire de mon mieux et c’est bien que les gens agissent. Mais la grande différence sera faite par le gouvernement ». Les lycéens ont reçu jeudi le soutien de plus de 3 400 scientifiques belges, qui demandent dans une lettre ouverte aux autorités belges de se montrer plus ambitieuses sur le climat.
En France, un mouvement similaire est prévu à Paris pour la mi-mars.
AFP