Fil info
17:41Trafic routier perturbé à sur l'axe RN520 entre le Family village et , suite à la perte d'une semi… https://t.co/iWi8ZmJ2l1
17:40Un de plus ! 🎉 Un nouveau Contrat de Transition Ecologie signé en Corrèze avec 👏 pour des territoires pl… https://t.co/QEIFHG43qx
17:37Le Blanc : Jo Martino passe la main à Samuel Saudrais ! -> https://t.co/CFZ7KqEIVK
17:36RT : Instaurer la sélection à l'université qui meurt de sous-financement, mais financer un mois de service national en i… https://t.co/5PWyUS8Nhx
17:35Indre : Mauvaise note aux briseurs de grève -> https://t.co/jjzuClc2Uk
17:34RT : Marchés des Producteurs de Pays vendredi 21 juin à l’🍴✈ https://t.co/j34UfPm7st
17:32RT : Lancement de la préfiguration du 🇫🇷 : 2⃣0⃣3⃣8⃣ jeunes volontaires ont rejoint hier l'un d… https://t.co/6u3BnJ7OOJ
17:31Indre : Une agence d’attractivité créée à la rentrée -> https://t.co/AmlpNesRjL
17:31RT : Environ 600 personnes concernées en France et en Allemagne par les fichiers https://t.co/KZCCWfxEO1
17:30RT : La chaleur extrême au Bihar (nord de l'Inde) a fait 78 morts au cours des 48 dernières heures, selon un nouveau bil… https://t.co/iRNwdAaxQw
17:30RT : 🔴 dit NON à la aujourd'hui 👊 https://t.co/1VZO1ZrJpR
17:29RT : 🔴 Début de la conférence de presse à Lille contre la privatisation de l'aéroport de Paris avec le , la… https://t.co/BcUlRhJyBX
17:28RT : Ca se passe chez nous une sélection de 7ALimoges https://t.co/DOZsX1a7qi https://t.co/xinT2oLuKB
17:26RT : Derrière Paul François, agriculteur charentais qui tient tête à , il y a des centaines… https://t.co/2m5rloeVcB
17:25RT : L’écologie peut-elle se passer d’être anticapitaliste ? A lire dans . https://t.co/Fa1Xki7jw9
17:23RT : Chômeurs et retraités dans la ligne de mire de : « L’équation est simple : partir à 62 ans avec une pension… https://t.co/mE7HN0zFiM
17:23RT : 🐏 | Jouez au jeu organisé par & tentez de gagner votre T-shirt et 2 entrées p… https://t.co/P83rGSO1fd
17:22RT : 50% des professeurs convoqués pour la surveillance des épreuves suivent le mouv… https://t.co/eTgEOh3P0Y
16:34Montpon-Ménestérol : Une plaque en hommage à un des enfants de la ville -> https://t.co/yn8oRgVJmd
16:01Indre : Lancement de la souscription pour la rénovation du château du Courbat -> https://t.co/8IosTq3MwF
14:13RT : Hier 12/06, vous étiez 700.000 à suivre sur France 3 un peu avant 23h. Aujourd'hui tous les syndicats app… https://t.co/d1wCxdRtTr
14:13RT : manifestation devant la Préfecture pour demander la libération et la régularisation de Bobo Matondo, jeune h… https://t.co/9tzaLuEm8x
13:30 50% des professeurs convoqués pour la surveillance des épreuves suivent le mouv… https://t.co/eTgEOh3P0Y
12:36RT : Au moins 49 personnes ont péri en 24 heures dans l'État de Bihar, dans le nord de l'Inde, où sévit depuis plus de d… https://t.co/JxDMX8R9ss
12:36RT : Être en grève aujourd’hui est un crève coeur pour les enseignants et pourtant ils sont 30% au lycée Dautry de… https://t.co/0Q0Sw4U4oK
12:35RT : Aéroports de Paris : Emmanuel Macron veut brader ce « joyau de l’État français » depuis son passage au ministère de… https://t.co/KXvWpePyqW
12:33RT : Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a inauguré hier une nouvelle colonie sur la partie du plateau du… https://t.co/O94YZRGeQf
12:28RT : La mémoire de votre santé tient dans votre poche 📱 ! Du 17 au 21 juin, c'est la , à l' on vous… https://t.co/MapdN10r5g
12:25RT : [communiqué ] très suivie dans le second degré. doit prendre la mesure de la… https://t.co/AkMYrxyNm9
12:25RT : Il y a bien des incidents de surveillance. Les épreuves ne se sont pas déroulées normalement. Un seul surveillant p… https://t.co/6Db4OQmlgh
12:23RT : Rien ne se passe normalement , les profs ne surveillent pas les épreuves et il faut faire appel aux aut… https://t.co/onWEcYlzln
12:22RT : Ça ratisse large au rectorat de depuis 7h20. Le SG lui même fait le tour des services pour recruter des su… https://t.co/O19GAuyNy2
12:21RT : Recrutement innovant des jeunes : Job Dating organisé mardi 18 juin à ! https://t.co/1y1l8JKbA7
12:20RT : Retour sur l’inauguration du nouveau téléski nautique du Lac de St-Pardoux soutenu par la et les f… https://t.co/AVeEMLSla7
12:19RT : | 🚫 « Face au harcèlement, n'attendons pas pour réagir ! » 🚫 Pour sensibiliser les habitants, une camp… https://t.co/PvQhQdZzqW
12:17RT : Être en grève aujourd’hui est un crève coeur pour les enseignants et pourtant ils sont plus de 30% de grévistes au… https://t.co/0ac1F1PuAT
12:16RT : Être en grève aujourd’hui est un crève coeur pour les enseignants et pourtant ils sont plus de 50% au lycée Renoir… https://t.co/9LFcwhSqVH
12:16RT : une trentaine de professeurs du lycée d'Arsonval mobilisés contre la réforme Blan… https://t.co/vhjf1D8E1s
08:41 Saint maur ?
08:26 Bravo à eux. Les résistants n étaient pas les plus nombreux et on dirait pas aujourd'hui qu il avait tort.
07:57# # - -Vienne : Vendredi et samedi, la compagnie Malafesta clôture la saison à La Passerelle -> https://t.co/bDG7ruhVGK
07:55# # - : Le beau dimanche des Papillons -> https://t.co/oQHY0GA4sy
07:54# # - -Vienne : Chaleureux adieux au général Bonavita -> https://t.co/VAqrhyINSm
07:50# # - -Vienne : Lakewakepark : nouveau site d’activités pour Saint-Pardoux -> https://t.co/eyZGbvThkR
07:48 une trentaine de professeurs du lycée d'Arsonval mobilisés contre la réforme Blan… https://t.co/vhjf1D8E1s
07:47# # - -Vienne : Banque alimentaire: improvisation culinaire et solidaire à Rilhac -> https://t.co/kckujm0YnO
07:46# # - -Vienne : A Saint-Paul, la fraternité comme pilier -> https://t.co/KdwazcQvq0
07:41Région : Apprentis, les établissements limousins glanent 23 médailles régionales -> https://t.co/fJ8iuGsBwr
07:39Région : Agriculture: Pour le Modef, c'est «au législateur d’imposer les prix» -> https://t.co/zL3blFaoxh
21:53Ribérac : La Rib’Car fédère les jeunes d’Arnaut Daniel -> https://t.co/dZ90qx6WCc
20:09France : Dans Tulle à vélo on dépasse ses habitudes -> https://t.co/6pg1hWXttj
19:26Vendoeuvres : Une journée en hommage à Pascal Bilaine -> https://t.co/68RzeZHFM3
19:25Indre : Les pompiers à l'honneur pour leur bravoure et leur dévouement -> https://t.co/XjWRTgEJ0U
19:14Dordogne : Christophe Dabitch lauréat du 10e prix Augiéras -> https://t.co/qgZArhjWoA
19:12Marsac-sur-l'Isle : Le CDG élargit les locaux et les missions -> https://t.co/DFPf3oJUlZ

Morsures de serpents: un poison toujours aussi meurtrier

Le 15 juin 2015, la vie de Chepchirchir Kiplagat, aujourd'hui âgée de 8 ans, a basculé: mordue par un serpent venimeux, elle a perdu l'usage de son côté gauche. Scholar, sa petite soeur de deux ans, dormait à ses côtés. Mordue elle-aussi, elle n'a pas survécu.

"C'était difficile de comprendre ce qu'il se passait car les enfants pleuraient", se remémore leur père, Jackson Chepkui, un éleveur kényan de 39 ans. Puis "nous avons vu les deux points rouges sur le poignet" de Chepchirchir et "nous avons compris: elles avaient été mordues par un serpent", poursuit-il, interrogé à son domicile des environs du lac Baringo (centre-ouest du Kenya).

Le temps de trouver de nuit un moto-taxi, Chepchirchir et son père arrivent au centre de soins de la localité voisine, Marigat, à 01H00 du matin. La fillette est redirigée vers l'hôpital de Kabarnet, qui n'a plus d'antivenin en stock, et finit par être admise à 05H00 du matin à l'hôpital régional d'Eldoret, à 90 km. Elle y restera plus de deux mois.

Chaque année, les envenimements (morsures de serpent avec injection de venin) touchent 2,7 millions de personnes dans le monde, essentiellement dans des régions tropicales et pauvres, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Entre 81.000 et 138.000 personnes en meurent, et 400.000 survivants souffrent de séquelles permanentes.

 

"Tellement de souffrances"

 

    Des histoires comme celle de Chepchirchir, cette accumulation d'absence de mesures de prévention (une moustiquaire fait souvent la différence), de difficulté d'accès à un centre de santé proche et d'indisponibilité d'antivenin (ou de mauvaise qualité), Royjan Taylor en a entendu des centaines au cours de sa carrière et trouve chacune d'elles tout aussi révoltante.

    Parce que ce n'est pas une maladie qui se transmet, "ce n'est pas toujours pris au sérieux. Mais allez dans n'importe quel hôpital en Afrique et parlez-leur de morsures de serpents: ils en ont vu. C'est le même problème en Inde", explique le directeur du centre Bio-Ken spécialisé dans les serpents venimeux et installé à Watamu, sur la côte kényane.

    "Nous voyons tellement de morsures de serpents, tant de souffrances, de personnes qui perdent un membre, une jambe", des gens "dont la vie est complètement foutue pour la simple raison qu'elles ont tout simplement marché sur un serpent".

    Ce jour-là, l'équipe de Bio-Ken reçoit un appel sur une ligne dédiée: un serpent a été repéré par un habitant du comté.

    Quelques minutes plus tard, Royjan et son collègue Boni attrapent chacun avec une pince une extrémité du reptile et dans un mouvement coordonné placent délicatement dans une boîte le spécimen du jour, une vipère heurtante - l'espèce qui a paralysé à vie Chepchirchir.

    "Celui-là était bien caché", dissimulé sous des feuilles mortes. "Au moins, il ne mordra personne ici", se félicite Royjan.

    De tels appels, l'équipe de Bio-Ken en reçoit en moyenne un par jour, fruit d'un long travail de sensibilisation invitant la population à contacter les spécialistes plutôt que de tenter de tuer le reptile et prendre des risques inutiles.

    La côte kényane abrite certains des serpents venimeux les plus dangereux au monde - mambas noir et vert, cobra cracheur - et comme dans d'autres régions rurales et pauvres d'Amérique latine, d'Afrique ou d'Inde, ces serpents posent un réel problème de santé publique, très longtemps ignoré.

     

    500.000 traitements en 2024

       

      Les choses sont toutefois en train de changer et 2019 pourrait devenir une année charnière dans la prévention et la prise en charge des morsures de serpents dans les pays à faibles et moyens revenus.

      Un pas important a été franchi en 2017 lorsque, sous la pression d'une vingtaine de pays et d'organisations comme Médecins sans frontières (MSF), Health Action International (HAI) ou Global Snakebite Initiative, l'OMS a inscrit les morsures de serpents sur la liste des maladies tropicales négligées.

      Et, le 21 février, un groupe de travail de spécialistes mis sur pied par l'OMS a dévoilé une stratégie de réponse globale aux envenimements, qui ambitionne de réduire de moitié d'ici 2030 le nombre annuel de décès et d'infirmités. Cette feuille de route sera officiellement lancée en mai.

      Dans son rapport, le groupe travail de l'OMS dresse un constat sans appel: "Comme beaucoup d'autres maladies de la pauvreté, les morsures de serpent ne parviennent pas à attirer les investissements et l'attention nécessaires des pouvoirs publics..."

      "C'est largement dû à la démographie des populations affectées et à leur manque de poids politique", ajoutent sans détour les auteurs.

      Pour diviser par deux le nombre annuel de victimes, l'OMS veut améliorer toute la chaîne de prise en charge des patients. L'objectif est de rendre disponibles sur le marché 500.000 traitements d'antivenin efficaces pour l'Afrique sub-saharienne par an d'ici 2024. Puis 3 millions par an à l'échelle mondiale en 2030.

      L'OMS entend pour ce faire restructurer la filière de production des antivenins. Un travail débuté avec une étude sur l'efficacité et les effets secondaires des produits existant sur le marché de l'Afrique sub-saharienne, dont les résultats sont attendus dans les prochains mois.

      Un important volet du programme de l'OMS concerne aussi l'éducation des populations (comment mieux prévenir les risques?) et celle, cruciale, des personnels médicaux.

      Dans une étude conduite fin 2017-début 2018 dans une centaine de centres de santé du comté de Kilifi (Kenya) par HAI, 86% des soignants interrogés disaient ne pas avoir été formés pour traiter les morsures de serpents.

       

      Photo: Cet enfant de huit ans a partiellement perdu l'usage de son bras après avoir été mordu par un serpent.

      nike air max 90 nz