Fil info
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx
08:34 Quelle mascarade ...trois pékins de gauche ont appelé au secours les partis de gauche et que… https://t.co/nQRzli9szR
08:29RT : Rachat collectif du Magasin Général de Tarnac! Contribuez à ce projet sur https://t.co/dwuSJvzThN
08:08Bergerac : Rencontres catholiques de lycéens dans une église en crise -> https://t.co/AP8mUm3qrK
08:00➡🔎 A l'assaut d' dans sur avec et Alexandra Kassar. La découverte d'un magnifi… https://t.co/d4KKxqAMmf
21:08RT : ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:43Région : 17 octobre 1961 : massacre à Paris -> https://t.co/BOsHaQssov
18:35ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:12Indre : Alerte sur les retraites, les syndicats appellent à manifester -> https://t.co/G374biUkHI
18:11Dordogne : Un an de prison ferme pour maltraitance sur un très jeune garçon -> https://t.co/Q4zPDNK0ki
18:10Indre : Lisztomanias : cap sur l’Orient -> https://t.co/lK3PQkghtf
18:03A nos lecteurs : Une coupure de courant intervenue lundi à Presstalis a entraîné la non présence de L’Echo chez le… https://t.co/DxxR2Au9Is
17:51Beynac-et-Cazenac : Beynac : une visite de la déviation perturbée par les opposants -> https://t.co/QWc0gGpC2z
17:36# # - -Vienne : «Love» ou «ma vie est un film» -> https://t.co/Fk1a4rY0WJ
17:33Dordogne : Sinfonia se décline en saison -> https://t.co/LHi62MOGx5
17:32# # - -Vienne : Quand des élèves nettoient la planète -> https://t.co/iXaw9oAL9n
17:26Réforme des lycées : grandes inquiétudes à Valadon à Limoges. Lire communiqué https://t.co/MxEsb5BBTn
17:15Sarlat-la-Canéda : Les Sea Girls : la Revue, un pur divertissement -> https://t.co/tiGCEkXrth
17:13Ribérac : Deux ans d’arts pour la jeunesse -> https://t.co/ejwOXdDNKK
16:46# # - -Vienne : Un cross solidaire pour les enfants du Tchad -> https://t.co/NUVVCUb6HG

Un drone veille sur le quartier des Castors

Le quartier des Castors fait l'objet d'une surveillance  par drone.
Rien à voir avec des problèmes liés à des faits de malveillance, il s’agit tout simplement d’un appareil de GRDF chargé de traquer les déperditions d'énergie des habitations.
Ce survol est possible sous certaines conditions, liées aux conditions atmosphériques : il faut une différence de température entre l'intérieur et l'extérieur de l'habitation de 15°C pour une excellente visualisation des déperditions énergétiques. Le vol doit se dérouler avant le lever du soleil, soit une demi-heure correspondant à la « nuit aéronautique », précise Stéphane Gruffat, technicien photographe.
Cette opération est menée conjointement par la Ville et des partenaires tels que l'Agence départementale d'information sur le logement (ADIL) et l'Espace info énergie de l'Indre.
Cent trente maisons sont concernées. Elles sont examinées grâce à un appareil photo-thermique placé sous le drone, équipé d'un zoom puissant et volant à une trentaine de mètres.
Rached Ait-Slimane, directeur territorial GRDF Indre, explique les conditions d’utilisation de cet équipement : « Au préalable, pour un survol en ville, nous devons établir une demande en préfecture avec un plan de vol détaillé et des opérateurs qui doivent être agréés. »
Chaque toiture est photographiée. Pour les façades, le circuit s’effectue à pied. Ce quartier a été ciblé car la plupart des habitations datent des années soixante-dix, époque où les systèmes d'isolation n'entraient pas dans les habitudes de construction.
Grâce à cet appareil hautement équipé, les opérateurs peuvent déterminer les failles de déperdition énergétique comme un isolant déplacé ou un pan humide.
Les images sont visibles sur un lecteur : plus les couleurs sont foncées, plus les parois sont froides et plus elles sont claires, plus elles sont chaudes ce qui est synonymes de déperditions.
Les huisseries, particulièrement les portes d'entrée, la toiture et les ponts thermiques sont des problèmes récurrents. Pour les ponts thermiques, la solution adéquate consiste en une isolation extérieure.
Lorsque tous les relevés seront effectués, les partenaires organiseront une réunion à la mi-mars où les habitants seront conviés. À ce moment, un rapport détaillé avec photos leur sera présenté montrant les déperditions et des solutions pour y remédier leur seront proposées. À eux ensuite d'engager les solutions, en lien avec  l'ADIL entre autres. Des subventions pour ces travaux peuvent être obtenues.
Éric Touraille