Fil info
12:17 Aucun souci... https://t.co/FNDIa7bwzn
12:16Sécheresse, le département de la Haute-Vienne placé en "crise renforcée"
12:14Canicule oblige, Le golf est ouvert aux pratiquants de 6h30 à 13h et de 18h à 22h. L’accueil ferme quant à lui à 19h30.
12:12 Quelle honte! Ils vont laisser quoi les petits salariés dont on est en train de casser la retraite… https://t.co/JlSpu1xcnS
12:08 Oups! Erreur rectifiée aujourd'hui.
09:38Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures | L'Echo https://t.co/7CGZCahLNl via
08:49L’ECHO 22 juillet : Merci d’avoir relayé notre lettre ouverte. Pour info, c’est mon prédécesseur q… https://t.co/8mvjb2nJ41
07:38Région : Les vieux gréements mettent le cap sur Vassivière -> https://t.co/XzX1xmoVoI
22:59RT : Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:55Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:03RT : Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
21:48Périgueux : Hussein Khairrallah veut « rassurer » l’opinion -> https://t.co/qOFSVvuy3C
21:35Périgueux : Le MoDeM pense tenir son homme providentiel -> https://t.co/hNL9Y23dxn
20:50Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
20:06Gros-Chastang : Un labo à la croisée des projets -> https://t.co/WDifXIAyqZ
19:06Périgueux : Mimos 2019, une continuité ouverte -> https://t.co/eqRWgaL3Ya
19:04Périgueux : L’art, les hommes, le monde -> https://t.co/hl1enMiEYZ
19:02Saint-Marcel : Une découverte fortuite lors des travaux de restauration du temple 3 -> https://t.co/6jDl6OcbaQ
19:01Le Blanc : Un tournoi entre chevaliers du 21e siècle -> https://t.co/TCkPCNQ5Au
19:00Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures -> https://t.co/P7uZwcokUr
18:59Indre : Chopin, l’illustre hôte de George Sand -> https://t.co/iFFIYSXP8q
16:44# # - -Vienne : Déclenchement du niveau 3 alerte canicule en Haute-Vienne -> https://t.co/1BZJpCRFYz
16:21Déclenchement du niveau 3 - alerte canicule du plan départemental canicule en Haute-Vienne.
14:23RT : 🔴 Le vient d’activer le "niveau 3 – alerte " du plan départemental de gestion de la canicule, en… https://t.co/oRhcn9xcu3
14:21RT : Pour accélérer la transition écologique, Macron remplace François de Rugy par un panneau solaire https://t.co/tFm5ytQbfo
14:14RT : Mon père est algérien, ma mère est française. Je suis né à Paris, j'ai grandi à Alger. J'aime la et l'… https://t.co/n9Ho5xoELS
13:38Ravi de cette union à gauche pour porter des projets novateurs et répondre… https://t.co/cybIjw20mO

La Rabouilleuse a nettoyé le site de sa loge, l'âme en peine

Fin juillet et à l'appel de Marcel Suhard, président de l'association, une vingtaine de personnes se sont retrouvées pour nettoyer les restes de l'ancienne loge agricole  ravagée par un incendie criminel dans la nuit du 25 juin.
Cette loge, récupérée à Bouges-le-Château et amenée sur le site issoldunois en décembre 1984, faisait la fierté de la Rabouilleuse. Après dix années de construction et une inauguration en 1997, elle a été détruite en l'espace d'une petite heure.
Ce type de structure est construit à partir de perches longues et droites, ayant pour essence principale le châtaignier pour sa résistance aux intempéries et aux insectes. Le sapin ou le chêne pouvaient être utilisés pour des loges de tailles plus modestes et moins exigentes en matière de formes rectilignes.
Les perches sont espacées de 50 à 80 cm et reposent sur une pierre plate pour les isoler du sol humide.  Une traverse relie les deux perches de côtés opposés et forme ainsi un triangle efficace contre la déformation. Les liaisons entre les perches sont assurées par des boulons de charpente et pour les plus anciennes,  par de jeunes pousses de chêne, appelées « rottes » ou « riottes ».
Recours à plusieurs matériaux
Pour le lattis, toutes sortes d'essences sont utilisées : châtaignier, charme,  sapin, noisetier ou chêne. La couverture est composée de jeunes bruyères coupées à l'âge de 3 à  5 ans de la plante pour former un matériau de choix dans les régions boisées et humides comme en Brenne et dans le Boischaut Nord. Cette bruyère est appelée « branle », ou « brande » selon les lieux. En Champagne berrichonne, on utilisait les pailles de seigle ou de blé.
Des matériaux pouvant être combinés avec la bruyère par-dessus assurent la solidité, tandis que la paille en dessous garantit une meilleure isolation thermique. À Issoudun, la paille était associée aux sarments. L'attachage se fait avec du fil de fer.
Ses loges étaient construites pour y mettre le matériel agricole (charette ou tombereau) mais également du bois de chauffage. On s'y mettait à l'abri de la pluie. Une cave pouvait également s'y trouver,  creusée sous la partie arrondie, un escalier en permettant l'accès
Dans nos contrées, une trentaine de loges étaient encore recensées en 1984.
Le chantier de déblaiement aura été l'occasion de voir l'étendue des matériels restaurés patiemment par l'association et maintenant détruits ; pressoir, balance, chèvre de Charpentier du début du XXe siècle,  pétrin mécanique.
Marcel Suhard recherche désormais un hangar ou un grand atelier d'artisan démontable pour remplacer l'ancienne loge.
Éric Touraille

Contact : 06 83 60 11 86.

New Balance M530PSB