Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi

Des agents dans la rue. À Issoudun, c’est une réalité chaque vendredi, vers midi, avec des manifestants contre la restructuration du réseau des Finances publiques.
Fermeture annoncée le 1er janvier 2020 du service des impôts aux particuliers et le 1er janvier 2022, de la trésorerie. Des services transférés à Châteauroux avec pour seul service départemental restant, celui aux entreprises.
D’autres menaces pèsent. Notamment, le 1er juillet 2020, les particuliers ne pourront plus payer leur dû en numéraire, il leur faudra trouver un buraliste qui accepte ce paiement.
Un projet inacceptable quand on connaît les chiffres de 2017 où ce sont 17 000 usagers qui ont été accueillis à Issoudun.
Pour Sébastien Loubet, délégué CGT : « L’accueil sera impacté directement et il ne sera plus assuré en continu comme il l’est aujourd’hui. De même que les paiements des amendes, des redevances sur les déchets ménagers et des factures d’eau et d’assainissement ne se feront plus à Issoudun. »
André Laignel a adressé un courrier à la Direction départementale des finances publiques pour formuler un avis défavorable à ce projet : « On sabote le service public et on nous présente ce projet très cyniquement en parlant de progrès alors qu’à mes yeux, c’est une véritable régression. »
Une pétition circule et compte déjà 600 signatures.
Un projet stupide qui, pour les familles modestes, aura l’effet d’un vrai coup de massue car il ne sera plus possible d’échelonner ses dettes.
Éric Touraille