Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

L’hôpital site pilote pour le Dossier médical partagé

e centre hospitalier de la Tour-Blanche est un site pilote en matière de Dossier médical partagé (DMP).
Le 12 septembre, Sebastien Cabon, sous-directeur de la Caisse primaire d’assurance maladie de l’Indre et Marc Kugelstadt, directeur de l’hôpital, ont conjointement présenter ce dispositif.
Le directeur de l’hôpital a rappelé que le centre hospitalier d’Issoudun avait été retenu, en 2012, site pilote sur une centaine d’établissements au plan national, puis, qu’en 2017, la CPAM avait mis en place des actions concrètes pour créer le « carnet de santé numérique ».
Le DMP est un outil numérique dont la sécurisation a évolué, un véritable outil pour les patients et à destination des praticiens. Il est complémentaire du Dossier du patient unique de l’hôpital et évitera ainsi au patient d’aller dans différents établissements avec des ordonnances papier.
Ce DMP n’est pas obligatoire, il repose sur le volontariat et le patient pourra choisir quelle pathologie pourra être consultée dans ce dossier numérique. Le médecin généraliste pourra également fournir des informations via sa synthèse médicale lors de consultations.
À l’époque de son instauration par le centre hospitalier d’Issoudun, 2 700 DMP avait été créés, comme l’a souligné Marc Kugelstadt qui souhaite que ce dossier numérique offre un meilleur suivi de la qualité des soins et de la prise en charge du patient.
Selon les chiffres établis par la sécurité sociale dans notre département, 1 Indrien sur 10 a ainsi créé son DMP, avec une ouverture de dossier dans les hôpitaux de l’Indre (Issoudun et Châteauroux) estimée aux alentours de 22 %.
Pour établir son DMP, il suffit de le créer sur le site www.dmp.fr en se munissant de sa carte vitale, de renseigner son adresse mail ou un numéro de mobile qui servira à avertir dès qu’un nouveau document sera ajouté au DMP. Il est consultable à tout moment, en allant sur le site et en saisissant vos identifiants. Un mot de passe initial aura été donné lors de la première connexion ainsi qu’un code d’accès unique. Pour plus de sécurisation, à chaque nouvelle conne-xion, vous devrez saisir à la fois le nouveau mot de passe de votre choix et un code d’accès à usage unique différent reçu sur votre adresse électronique ou par SMS. Vous pourrez ainsi ajouter des données de santé et visualiser chaque action.
Enfin, en cas de perte des données d’identification, il sera possible d’appeler le DMP Info Service au 0 810 331 133 (0,06 e/mn+prix d’un appel) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 30.
Ce DMP relève du secret médical et seuls les professionnels de santé qui prennent en charge les patients y ont accès mais également tout médecin régulateur du SAMU en cas d’urgence.
Éric Touraille