Fil info
07:40# # - : Musique: avoir des poissons dans la tête c’est vivre sa passion -> https://t.co/MNgGUY8X5X
07:37Région : Modernisation de la voie Fromental-limoges : début des travaux aujourd’hui -> https://t.co/Rpsx8FIfTl
07:34# # - -Vienne : Estivol : le nez en l’air et les pieds sur terre -> https://t.co/GxXVWp25c9
07:32Région : L’application vidéoguide s’enrichit -> https://t.co/j3kfmZQYp5
07:30Région : Combats du mont-Gargan: «Il n’y a pas de liberté sans mémoire» -> https://t.co/zJPAYHoFsp
00:02À nos souvenirs de la remontée en , le public reprend avec les joueurs et le sta… https://t.co/S0GzyoSKqO
22:46Corrèze : Le département placé en alerte orange canicule -> https://t.co/GYsUE4Zkuo
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

«Non à la suppression d'un poste au RPI!»

Cieux – Javerdat

Face à la menace de suppression d'un poste au RPI Cieux-Javerdat,  le collectif «Agir pour Sauver notre École» adresse une lettre ouverte au recteur et à l’inspecteur d’Académie de Limoges.
«La calculette affiche 23,67 élèves par classe après la suppression d’un poste au RPI Cieux-Javerdat. Reste que la calculette ne dit pas comment répartir par classe et par école les 142 élèves prévus pour septembre 2018: 16 CM2, 21 CM1, 16 CE2, 22 CE1, 16 CP, 19 GS, 14 MS, 13 PS, 5 TPS. Il est plus que probable que les CP et CE1 de Cieux et Javerdat n’auront pas les mêmes conditions d’études que la douzaine de classes du département qui auront été dédoublées et pour lesquelles nous nous réjouissons.
«Perdre un poste est bien plus facile que d’en gagner. Dans quel contexte se pose aujourd’hui cette prévision de suppression de poste qui affecterait le RPI et particulièrement l’école de Cieux?
«L’Inspection académique se prévaut d’un taux d’encadrement passant de 4,98 en 2007 à 5,32 en 2018, ce qui s’explique grandement par les dédoublements en REP et REP+ pour lesquels nous sommes d’accord. Toutes les écoles et en particulier les écoles rurales sont loin de suivre cette progression, y compris pour les communes rurales classées en Zone de Revitalisation Rurale comme Cieux.
«La suppression d’un poste sur le RPI Cieux-Javerdat ferait chuter ce taux d’encadrement à la rentrée 2018 de 4,9 à 4,2. Cette année, personne, des syndicats enseignants aux délégués du Conseil Départemental en passant par les représentants des parents d’élèves, n’a soutenu la prévision de carte scolaire académique.
«S’appuyant sur le mauvais classement de la Haute-Vienne en termes d’encadrement, les organisations syndicales unanimes réitèrent leur demande d’un plan de rattrapage évalué à une soixantaine de postes, faisant ainsi écho au communiqué intersyndical national (SNUipp-FSU, le SE-Unsa et le SGEN-CFDT): «En décidant une forte réduction des effectifs uniquement en CP et CE1 dans l’éducation prioritaire, et ce, sans en donner les moyens suffisants, le ministre va dégrader les conditions d’enseignement et d’apprentissage partout ailleurs. Pour équilibrer leurs dotations, les DASEN sont conduits à fermer beaucoup de classes, particulièrement en maternelle et dans le rural. » Nous sommes solidaires de ces demandes pour la défense et la promotion de l’école maternelle et primaire partout. Parents et habitants, nous ne laisserons pas seuls les enseignants de la Haute-Vienne, qui bien au-delà de la participation nationale, ont suivi à 40 % le mouvement de grève du 6 février.
«Nous faisons nôtre la revendication intersyndicale de la Haute-Vienne (le SNUipp-FSU, le SE-Unsa et le SGEN-CFDT) d’un plan de rattrapage à hauteur d’une soixantaine de postes. Le RPI Cieux-Javerdat n’est pas un cas isolé: tout près de nous il y a Oradour-sur-Glane et dans la même Communauté de Communes Porte Océane du Limousin il y a Chaillac-sur-Vienne et Rochechouart ; dans notre Communauté de Communes et le nord de la Haute-Vienne, où déjà une trentaine de communes sont sans école, il y a Saint-Sulpice-les-Feuilles, Saint-Laurent-les-Eglises et Rilhac-Rancon. La liste est longue: 17 fermetures sur le département. L’Éducation nationale doit trouver les moyens pour que partout l’école soit à même de remplir ses missions. Pour nos territoires ruraux, la qualité de l'école et la possibilité pour les familles d'une scolarisation de proximité, sont des critères déterminants à leur vitalité. Les regroupements qui conduisent à des temps de trajet allant jusqu’à trois quarts d’heure ne peuvent aller au-delà. Toute dégradation de l'offre scolaire est un mauvais signe affectant l'installation de jeunes avec des enfants.
«C'est aussi un impact négatif pour les commerces, les emplois locaux et l'avenir de la commune. Autant de raisons pour que nos écoles y soient attractives. Pourquoi les CP et CE1 du RPI Cieux-Javerdat ne seraient pas dédoublés comme le sont ces classes dans les Zones de Revitalisation Rurale d’autres départements? Nous exigeons le même traitement. Est-ce qu’avec une classe de CP à 16 élèves et les autres classes à 21 élèves en moyenne, le RPI Cieux-Javerdat serait un cas scandaleux en regard de la situation du pays et de l’avenir que sont nos enfants?
«Nous disons: non ! Non à la suppression d’un poste au RPI Cieux-Javerdat. L’école primaire française est largement sous-investie, marquée par des inégalités. Elle doit faire l’objet d’un engagement financier massif pour réaliser les transformations nécessaires. En l’état, le budget 2018 ne répond pas à cet enjeu de société, il faut le faire évoluer.»
 Le Collectif
«Agir pour Sauver notre École»

Vi Tilbyr Billig Asics Uttak