Fil info
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL

Une nuit cauchemardesque

Justice

Hier, un homme de 34 ans était jugé devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences aggravées sans ITT par concubin et menace de mort réitérée par concubin.
Des faits qui auraient dû être jugés en Cour d’assise mais qui ont finalement été correctionnalisés qui se sont déroulés dans la nuit du 20 au 21 juin au Lardin-Saint-Lazare. Ce soir là après avoir partagé avec sa compagne et son père une bouteille de whisky de 1,5 litres, le prévenu fait une crise de jalousie envers sa compagne qu’il accuse de flirter avec le voisin. Son père lui ayant dit les avoir vu s’embrasser. Après avoir regardé un match de foot, il a rejoint sa compagne dans leur chambre s’est placé sur elle et a commencé à l’insulter et à la violenter avant de lui introduire le goulot d’une bouteille dans le vagin et de lui mettre un coussin sur le visage. Entendant les cris de la victime, le père du prévenu fait irruption dans la chambre et dit à son fils d’arrêter. Il se rend alors dans le salon, demande à sa compagne de l’y rejoindre, visionne un film pornographique en lui imposant une fellation avant de la gifler et de lui donner des coups de poings puis de la menacer avec un couteau qu’il place sur sa gorge. Il lui demande ensuite d’aller fermer les volets à l’extérieur alors qu’elle est entièrement nue. Il lui dit alors de mettre de beaux vêtements car il va l’emmener en scooter dans un endroit pour en finir. Il lui dicte alors un texto destiné à sa mère dans lequel elle fait part de sa volonté d’en finir avec la vie car elle l’a trop fait souffrir. Finalement elle réussi à s’emparer des clefs et à le fermer dans la maison avant de prendre la fuite à pied et de trouver refuge chez une voisine. Le lendemain elle dépose plainte à la gendarmerie, le prévenu est interpellé le 23 juin et placé sous mandat de dépôt le 25 juin. à la barre le prévenu reconnaît en partie les faits mais il nie les menaces de mort avec le couteau.
« Elle disait qu’elle voulait se suicider alors je lui ai donné le couteau en lui disant, « tient tu n’as qu’à le faire, je ne vais pas le faire à ta place ». Il explique qu’il n’a pas dicté le texto, « je lui ai juste dit de dire à sa mère ce qu’elle me disait à moi quand elle menaçait de se suicider ». Il minimise les violences en disant que c’était en se défendant. En revanche quand on lui demande la raison des violences sexuelles qu’il lui a infligé ou le fait de l’avoir fait sortir nue, il répond sans embarras, « c’était pour l’humilier ». Cependant il nie avoir eu l’intention de la tuer et dit « regretter d’avoir été si loin, d’avoir été si violent. En temps normal je ne suis pas comme ça, je ne me reconnaît pas ».
La substitut du procureur Anne-Claire Gallois a souligné « la nuit cauchemardesque » qu’a vécu la victime et a précisé, « personne ici ne sait ce qui se serait passé si elle n’avait pas réussi à prendre la fuite ». Et celle-ci de requérir une peine de 4 à 5 ans de prison ferme assortis d’un suivi socio-judiciaire de cinq ans avec injonction de soins. Un suivi qui, s’il n’était pas respecté, serait commué en deux ans de prison ferme. Le tribunal l’a condamné à deux ans de prison ferme et à cinq ans de suivi socio-judiciaire.
Philippe Jolivet

Lebron XIII Low EP