Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr

La chèvre à cou clair attend plus de reconnaissance

Quand Jonathan Crogier et Pauline, son épouse, tous les deux originaires du Nord, ont débarqué à la ferme de La petite Ménardière avec leur caravane, ils ne s’attendaient certainement pas à tomber  amoureux des lieux et de la chèvre à cou clair.  
« Nous sommes arrivés ici par hasard en provenance de l’Ile de la Réunion et la coïncidence a fait, que nous avons rencontré M. Doyelle le propriétaire de l’élevage, qui vendait son bien. Ainsi nous avons racheté l’affaire en 2015, explique Jonathan Crogier.  Ce fut un choix et cela me tenait à cœur de continuer ce que faisait M. Doyelle pour la chèvre à cou clair une espèce menacée dont il ne reste que 200 spécimens dont une centaine dans l’Indre autour de cinq éleveurs ».
La chèvre à cou clair serait le résultat d’un croisement entre les chèvres Berrichonnes et les chèvres mantelées importées de Savoie et présente dans le Berry depuis les années 1900. Elle a fait partie des petits élevages caprins avant d’en être écartée au profit d’autres races plus productives. Menacée de disparition elle ne doit sa survie que grâce à une poignée d’éleveurs passionnés. Les protecteurs de cette race créent en 2001, l’association pour le renouveau de la chèvre Cou clair du Berry (ARCCB) pour travailler à sa reconnaissance officielle. En ce sens une pérennisation et une augmentation des effectifs sont une priorité. Afin de faire connaître cette chèvre au plus grand nombre, des inventaires des animaux et des éleveurs possédant des Cou clair ont été  répertoriés. Au fil des années, l’association s’est rapprochée du Parc naturel régional de la Brenne, de la ferme caprine des Ages et du lycée agricole public du Blanc. Elle adhère aussi à l’Union pour les Ressources Génétiques du Centre (URC) qui n’est autre que Le Pôle BioDom'Centre.
L’association ARCCB a pour mission d'intégrer la biodiversité domestique locale dans l’économie régionale. Ses objectifs se définissent en cinq types d’actions : accompagner, informer, représenter, former et rassembler. A cet effet l’association répond à la demande de nouveaux éleveurs afin de créer de nouveaux points d’élevage sur le Berry. Elle favorise au maximum les échanges de reproducteurs et souhaite dès maintenant se diriger vers une gestion des accouplements afin d’éviter au mieux la consanguinité. En 2017 Jonathan Grogier est devenu le président de l’association.
L’association s’inscrit en 2017 pour le Prix national de la Fondation du patrimoine pour biodiversité animale.» Son but est d’apporter un soutien aux initiatives de préservation de races domestiques animales françaises à faibles effectifs. Un trait d’union entre l’Homme, son territoire et le monde domestique. Ce prix vient souligner l’intérêt qui est porté au patrimoine vivant et naturel.
Un prix de 20 000 euros en signe d’une
reconnaissance
Le résultat, non connu à ce jour, permettra à l’association retenue de participer au Salon de l’agriculture. Une récompense qui apporterait plus de reconnaissance à la chèvre Cou clair.
Toujours est-il qu’à la ferme de la de la Ménardière, deux chevreaux sont nés cette semaine. Une aubaine pour Jonathan Crogier ce sont deux chevrettes. Elles viendront agrandir le troupeau composé de vingt-quatre chèvres et de deux mâles Cou clair.
Jonathan Crozier concle : « cette année il faut atteindre le nombre de naissances de dix chevrettes. Ce qui est bien c’est d’en posséder une quarantaine. A la ferme au classement biologique le cheptel augmente et c’est de bonne augure pour la race ».

Renseignements au 06 95 43 73 16 ou sur chevre-du-berry.e-monsite.com, courriel : couclairduberry@gmail.com

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.