Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC

[intégral] Hommage aux 43 victimes des combats du 10 juillet 1944

La journée du 10 juillet 1944 dans le canton de Bélâbre restent à jamais gravéé dans les mémoires.
Un hommage a été rendu aux victimes des Nazis ce funeste jour de 1944. Les associations patriotiques avec leurs représentants, leurs portes drapeaux, les élus des communes proches et des citoyens ont suivi cette cérémonie qui s’est déroulée sur trois lieux de combat.
Pour commencer, un moment de recueillement a été observé devant la stèle de la Clavière où sont gravés les noms d’André Bremu, de Clarence Delavaud et Raymond Morin. Puis, les participants avec la musique de Ciron-Tournon, les sapeurs pompiers de Bélâbre et la gendarmerie, sont revenus sur la place de Lignac avant de se diriger à quelques pas de là pour une nouvelle fois s’incliner au pied du monument route de Bélâbre où sont tombés Robert Lage et Roland Gerbaud.
Sitôt les honneurs rendus et les fleurs déposées, le groupe a fait le chemin du retour à pied vers le monument de Lignac .
Après la mise en place des partitipants, Michèle Ballet, le maire, a remercié l’assistance d’être venue aussi nombreuse commémorer ces combats du 10 juillet 1944 : « Nous ne pouvons rester insensible et oublier en cette journée toutes ces victimes de notre canton en y associant tous les déportés internés, fusillés et prisonniers. Nous ne pouvons également oublier la présence  décisive de ces mouvements  de la Résistance intérieure. Souvenons-nous du sacrifice de ces hommes et de ces femmes qui préférèrent mourir libres que de vivre enchaînés. Aujourd’hui nous honorons toutes les victimes de notre canton. »
Le 11 juillet 1944 au matin, 43 cercueils renfermant les résistants morts pour la France dans la commune et aux alentours étaient exposés sur la place du village.
Le 10 juillet 1944 fut la journée de l’horreur. Suite à l’attaque des maquisards de la Vienne venus se refugier dans l’Indre l’agitation fut  grande dans tout le secteur Indre-Ouest et Lignac se trouvait menacé par une importante colonne allemande en provenance de Poitiers via Le Blanc.
De plus le maquis du Blanc, s’éjournait à Château Guillaume, celui de Mauvières et Saint-Hilaire arrivèrent en renfort du château du verger. Quant au maquis de Bélâbre il se trouvait à Clavière. Arrivée sur place la colonne Allemande se divisa en trois groupse et les combats contre les maquisards durèrent toute la journée. Un groupe prit position sur la commune de Lignac, un face au château de la Perrière, qui fut bombardé et brûlé et un au village de Clavière. Les soldats allemands semèrent la terreur à Lignac et fusillèrent des maquisards près de Bélâbre. Un autre groupe de soldats rejoignit Ciron où les résistant subiront aussi de lourdes pertes.