Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

[intégral] Hommage aux 43 victimes des combats du 10 juillet 1944

La journée du 10 juillet 1944 dans le canton de Bélâbre restent à jamais gravéé dans les mémoires.
Un hommage a été rendu aux victimes des Nazis ce funeste jour de 1944. Les associations patriotiques avec leurs représentants, leurs portes drapeaux, les élus des communes proches et des citoyens ont suivi cette cérémonie qui s’est déroulée sur trois lieux de combat.
Pour commencer, un moment de recueillement a été observé devant la stèle de la Clavière où sont gravés les noms d’André Bremu, de Clarence Delavaud et Raymond Morin. Puis, les participants avec la musique de Ciron-Tournon, les sapeurs pompiers de Bélâbre et la gendarmerie, sont revenus sur la place de Lignac avant de se diriger à quelques pas de là pour une nouvelle fois s’incliner au pied du monument route de Bélâbre où sont tombés Robert Lage et Roland Gerbaud.
Sitôt les honneurs rendus et les fleurs déposées, le groupe a fait le chemin du retour à pied vers le monument de Lignac .
Après la mise en place des partitipants, Michèle Ballet, le maire, a remercié l’assistance d’être venue aussi nombreuse commémorer ces combats du 10 juillet 1944 : « Nous ne pouvons rester insensible et oublier en cette journée toutes ces victimes de notre canton en y associant tous les déportés internés, fusillés et prisonniers. Nous ne pouvons également oublier la présence  décisive de ces mouvements  de la Résistance intérieure. Souvenons-nous du sacrifice de ces hommes et de ces femmes qui préférèrent mourir libres que de vivre enchaînés. Aujourd’hui nous honorons toutes les victimes de notre canton. »
Le 11 juillet 1944 au matin, 43 cercueils renfermant les résistants morts pour la France dans la commune et aux alentours étaient exposés sur la place du village.
Le 10 juillet 1944 fut la journée de l’horreur. Suite à l’attaque des maquisards de la Vienne venus se refugier dans l’Indre l’agitation fut  grande dans tout le secteur Indre-Ouest et Lignac se trouvait menacé par une importante colonne allemande en provenance de Poitiers via Le Blanc.
De plus le maquis du Blanc, s’éjournait à Château Guillaume, celui de Mauvières et Saint-Hilaire arrivèrent en renfort du château du verger. Quant au maquis de Bélâbre il se trouvait à Clavière. Arrivée sur place la colonne Allemande se divisa en trois groupse et les combats contre les maquisards durèrent toute la journée. Un groupe prit position sur la commune de Lignac, un face au château de la Perrière, qui fut bombardé et brûlé et un au village de Clavière. Les soldats allemands semèrent la terreur à Lignac et fusillèrent des maquisards près de Bélâbre. Un autre groupe de soldats rejoignit Ciron où les résistant subiront aussi de lourdes pertes.