Fil info
20:58Victoire d'aubusson aux tirs au but 4 à 3 !
20:45Séance de tirs au but entre Aubusson et Gouzon.
20:04Égalisation de Gouzon 1 à 1 par Gokhan Poyraz. Direction les prolongations.
18:40La finale hommes a débuté à 18h. Aubusson mène 1 à 0 grâce à Jeremy Nury.
17:32En direct de Felletin pour les finales de la Coupe de la creuse. Chez les féminines, La souterraine s'incline après… https://t.co/jcxNTx1DZG
23:32France : Can Dündar : « Erdogan est prêt à tout pour ne pas perdre » -> https://t.co/EEORIcrfka

Quand le cimetière de Louyat verdit...

Comme une grande majorité de communes françaises, la ville de Limoges n’utilise plus de pesticides pour l’entretien de ses cimetières. L’interdiction de ces produits est effective pour toutes les collectivités territoriales depuis le 1er janvier 2017 avec l’entrée en vigueur de la loi de transition énergétique pour la croissance verte : une démarche de santé publique et de protection de l’environnement mais aussi une responsabilité pour l’avenir concrétisée via la mise en œuvre d’alternatives au désherbage chimique par la Ville de Limoges, labellisée «Ville santé citoyenne».
Créé en 1806, le cimetière de Louyat compte près de 60 000 sépultures sur 40 hectares. Depuis deux ans, ce lieu de recueillement extrêmement minéral  verdit, suite à l’adoption par la ville d’une politique «zéro phyto» au travers notamment d’un traitement paysager «durable». «Depuis la loi pour la transition énergétique, l’utilisation de produits phytosanitaires est proscrite notamment parce ce que le cimetière est aussi et surtout un lieu de promenade. Si la loi est récente, elle est déjà fortement prise en compte par les collectivités, dont plus de la moitié repense déjà l’entretien de ses cimetières, au travers d’une gestion éco-responsable.  Ce projet de Ville vient répondre d’une part à une obligation légale mais aussi à la nécessité d’améliorer la santé des citoyens de Limoges» explique Laurent Bray, directeur du service des espaces verts, de l’environnement et de la biodiversité à la ville de Limoges.  
Une double exposition associant l’ensemble des services de la ville est actuellement proposée dans ce cadre au cimetière de Louyat. Le public est ainsi invité au travers de panneaux pédagogiques à prendre connaissance des dangers des produits phytosanitaires pour la santé et l’environnement, et des solutions mises en œuvre pour que la végétation contrôlée prenne le pas sur la végétation spontanée. Ceci afin que le cimetière reste un endroit de recueillement et de respect des défunts, mais aussi un lieu agréable, pour le passage et la promenade.
«La Ville expérimente différentes techniques pour proposer des solutions innovantes et durables à l’utilisation des pesticides : retrait manuel ou mécanique des herbes folles, engazonnement des allées et introduction de plantes couvre-sol poursuit Florence Gourdon-Regne, conservatrice des cimetières de Limoges. Une expérimentation d’engazonnement est ainsi menée depuis le mois de mai  sur la section 24 du cimetière. «Forts de cette première expérience qui nous apparaît satisfaisante, un chantier de végétalisation sera lancé en novembre en partenariat avec le service des espaces verts sur le vieux cimetière et cinq au-tres sections voisines, soit 27 000 m2 mis à blanc, griffés,  puis ensemencés de gazon et plantes couvrantes» poursuit-elle.
Pour éviter que les «indésirables» ne viennent grainer sur ces nouvelles plantations, les particuliers sont invités à désherber à la main leurs concessions. «La compréhension et la coopération des visiteurs sont indispensables à l’évolution de ces techniques de désherbage qui changeront le paysage de ces lieux de recueillement».
cimetières du monde plus vrais que nature
Afin d’achever de les convaincre s’il en était besoin, le cimetière de Louyat accueille jusqu’au 23 novembre un ensemble de très belles photographies grand format à ciel ouvert, où les cimetière naturels... fleurissent. «Si culturellement, la France est habituée à des cimetières très minéraux, dans d’autres pays, la végétation est très présente en ces lieux» conclut Laurent Bray. Exemples probants en Angleterre, Europe du nord, Etats- Unis notamment, où les initiatives se multiplient.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.