Fil info
19:10Thenay : L’incroyable résurrection du calvaire d’Usseau -> https://t.co/e00UXRflgJ
19:08Châteauroux : Un air de rentrée à la librairie -> https://t.co/5MpJzmxxlP
19:06Châteauroux : Des cours de français pour profiter au mieux du stage -> https://t.co/3wdQwk9Ngf
18:32Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive | L'Echo https://t.co/1qf140gvWm via
18:08Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive | L'Echo https://t.co/XlpIgXlahp via
18:05Dordogne : La SPA arrivée à saturation -> https://t.co/t4vmfDX8DX
17:31Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive -> https://t.co/HaWRhfR7EZ
16:05Bergerac : Elles font un périple cyclo pour vaincre la mucoviscidose -> https://t.co/Q5lQL7iNJm
16:01 peut- t-il y vivre? Se prétendre 2eme force de l'opposition française fait 😂😂😂… https://t.co/vjtt2BtWEM
11:26https://t.co/h3Hxzp6wkW la fête en 2018 c'est à Lacelle, Corrèze https://t.co/8Mhuxs3GQR
22:44International : Gênes : 43 morts et la société d'autoroute en accusation -> https://t.co/otWSJ3qcDj

«Passo»: «Danse Emoi» investit La Mégisserie

La Mégisserie accueille cette année, le dimanche 21 janvier, «Passo», une pièce de danse en coréalisation avec les CCM de Limoges à l’occasion de la 19e édition du festival «Danse Emoi – Biennale 2018». Il s’agira bel et bien d’un spectacle du festival programmé hors Limoges, dans la salle de Saint-Junien. A travers cette importante collaboration avec le festival Danse Emoi, La Mégisserie poursuit son engagement en direction de la diffusion de la danse. Ce festival, qui est désormais une référence au niveau régional et national au niveau de la diffusion de la création chorégraphique contemporaine, a su faire de Limoges, depuis plus de trente ans, un haut lieu reconnu de la danse contemporaine.
Comme s’en expliquent les auteurs, «Passo est né de deux désirs: la volonté de danser, la recherche d’un mouvement dynamique dans l’espace en donnant confiance au corps d’avantage que dans les solos, et le désir de diriger un groupe pour la première fois. Passo tourne autour de deux questions: d’un côté le rapport entre réalité et fiction, la limite entre l’intérieur et l’extérieur de l’écriture scénique, entre partition et improvisation; de l’autre, la relation, le rapport entre l’individu et la collectivité. Nous jouons avec la fiction théâtrale et avec la variation inattendue et continue du sens. La déviation inopinée de la perception est une composante du jeu théâtral. De fait, le réel, la vie, sont bousculés par la transformation continuelle de la signification de ce que nous rencontrons, ce qui nous demande de la souplesse intellectuelle, une capacité critique, pour aborder le doute et le questionnement.»
Les danseurs, à la fois dirigés et désarmés, sont exposés au regard des spectateurs et créent avec eux une complicité par une danse vive et teintée d’ironie ludique, par moments déchirée par des comportements de la vie quotidienne, parfois des plus sombres. On rit sans savoir exactement pourquoi. On est touché par ces corps simplement présents, qui nient la possibilité d’une interprétation unique des événements, en travaillant sur le doute et sur la surprise.
«Passo», le dimanche 21 janvier, à 17 h, en coréalisation avec les CCM de la Ville de Limoges – Scène conventionnée pour la danse, dans le cadre de «Danse Emoi Biennale 2018». Durée 1 h. Tout public. Tarifs : 16 €, 6 €, 4 €.
Infos/réservations : 05.55.02.87.98

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.