Fil info
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb

Déblaiement, étaiement : ça avance

Une réunion s’est tenue hier à la mairie sous la présidence d’Emile Roger Lombertie, maire de Limoges et en présence de Vincent Léonie et Christian Uhlen, adjoints au maire, des services de la Ville et des assureurs, experts et propriétaires des immeubles situés aux 38, 42, 40, 44-46 et 48 rue de la Boucherie.
Divers points ont été mis en avant. Concernant les squats, le maire va saisir les parlementaires de la Haute-Vienne – députés et sénateurs – afin que la loi soit modifiée en profondeur et qu’elle confère désormais aux municipalités la possibilité d’agir pour faire évacuer les squats. Parallèlement, le maire va saisir les groupes parlementaires de l’Assemblée Nationale. L’incendie a été éteint mardi matin mais reste sous étroite surveillance. Après l’avoir sécurisée, la Ville peut désormais envisager la réouverture de la rue de la Boucherie, la rue Charreyron restant fermée jusqu’à nouvel ordre. À cet effet, la mairie s’est assurée que les déclarations de sinistre avaient bien été faites et que les cinq assureurs concernés avaient ouvert un dossier. À la demande de la Ville, la rue va maintenant être déblayée ; une tour d’étaiement va être posée sur la façade du numéro 42 en totalité et partiellement sur les façades des numéros 40 et 44. Cette tour sera disposée à partir d’aujourd’hui et devrait être en place samedi. La rue sera de nouveau accessible, mais uniquement aux piétons et sur le trottoir situé en face des immeubles sinistrés (à droite en descendant). L’ensemble des habitants – 23 personnes – qui ont été pris en charge et relogés par la Ville à     l’hôtel Atrium ou par leurs propres moyens pourront alors regagner leur logement, à l’exception des habitants dont les immeubles qui ont été sinistrés. Les deux commerçants (libraire et disquaire) dont l’établissement est inaccessible sont accueillis pour le premier dans un autre local par la Ville, pour le second, en voie de l’être quand il aura récupéré son stock. Enfin, le maire a insisté sur la nécessité absolue d’entreprendre rapidement des travaux de restauration, de le faire dans la mesure du possible dans un esprit d’entente et d’efficacité. Emile Roger Lombertie les a assurés d’une part de sa vigilance, d’autre part de l’accompagnement de la Ville pour résoudre au plus vite les conséquences de ce drame. La cellule de crise municipale reste plus que jamais active et en étroite relation avec les experts et assureurs afin de coordonner l’ensemble des acteurs concernés.