Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

Un idéaliste pas dupe qui «aime» le cœur et les yeux grands ouverts

Jeudi à 20h au centre culturel Jean-Gagnant, Jules présentera ses nouvelles compositions avec un EP en 7 titres intitulé «Nos vedettes», accompagné par le Vilain Orchestra.
Plus de 200 dates de concerts au cours des trois dernières années, Jules a choisi de construire sa carrière en passant par la scène.
Depuis trois ans, le voilà en tournée avec le Vilain Orchestra, un pari osé pour un jeune artiste. Sept  musiciens sur scène, des cuivres, des chœurs… Bref, la fête !
Jules a évolué, s’est frotté au public et aux médias un peu partout en France. L’EP «Nos Vedettes» (Abacaba / Musicast) commercialisé, enregistré avec sa fidèle équipe et mixé par Maz (No One is Innocent, Bénabar…) est à l’honneur pour la tournée.
Auteur, Jules est d’abord un chroniqueur d’exception du quotidien cueillant les mots et les comportements du  jour pour mieux en restituer la poésie intemporelle. Ses chansons sont des hymnes à la vie, à l’humour, à la dérision d’un quotidien qui pourrait bien nous engloutir, mais non, au final tout s’arrange. De beaux moments de gouaille et de tendresse, Jules aime raconter des histoires à l’image de son dernier album «Le sale gosse».
Ses chansons croquent en instantanés criants de vérité des femmes d’aujourd’hui.
Car les femmes sont la source d’inspiration de Jules, son passé, son présent et son avenir de prédilection. Idéaliste mais pas dupe, il les aime les yeux grands ouverts et le cœur indulgent.
«T’es chiante» est une attendrissante ôde amoureuse à une sacrée emmerdeuse. Dans «Elle court», une femme moderne s’épuise à prouver sa liberté dans un tourbillon infernal.
Dans «Reste pas toute seule» se dessine le portrait doux-amer d’une jeune femme partagée entre indépendance désirée et solitude difficile.
«Si tu le crois pas» est un tableau qui met en évidence les inhibitions qui empêchent les amitiés homme-femme de devenir des amants.
«Ma p’tite fille de gauche» épingle avec une acide gentillesse les stéréotypes castrateurs de la bonne conscience de gauche.
Et puis... il y a «Ma vieille». Emotion pure. Larmes rafraîchissantes.
Avec ses complices du Vilain Orchestra, Jules captive par son jeu de scène…
Une vraie maîtrise du phrasé vocal et instrumental qui le laisse libre de se consacrer à ce qu’il préfère par-dessus tout : le show.
Une écriture de sale gosse talentueux, des rythmes enflammés, des refrains chantants, la recette parfaite pour faire éloge à la chanson française.
A 20h jeudi 8 mars au CCM Jean-Gagnant.