Fil info
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X
19:42Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? -> https://t.co/OvwusDOTrK

Les cheminots communistes de Limoges engagés dans la nouvelle bataille du rail

Réunis en assemblée jeudi 8 mars, les cheminots communistes actifs et retraités de Limoges, ont échangé sur le projet de réforme de leur entreprise, mis en avant par le gouvernement, suite au rapport  Spinetta, ancien PDG, ayant organisé lui-même la privatisation de son entreprise Air France.
«Cette réforme s’inscrit dans la logique capitaliste développée et imposée par le président de la République, qui envisage avec son Premier ministre de légiférer par ordonnance, ce qui est un comble lorsque l’on  représente moins de 20% du corps électoral» précise la section PCF des cheminots de Limoges.
Remise en cause des droits des cheminots, ouverture à la concurrence, transformation du statut de l’entreprise en société anonyme,  transfert des petites lignes aux régions qui paieront ou fermeront : les cheminots communistes considèrent que ces propositions n’ont pour but que de privatiser le service public du chemin de fer au détriment des cheminots, des usagers et de l’aménagement du territoire.
«Pour les cheminots c’est la perte du statut qui loin d’être un privilège détaillent-ils devrait servir d’exemple pour l’amélioration des conditions de travail de l’ensemble des salariés, notamment en ce qui concerne la sécurité de l’emploi. Ce statut ne peut en aucun cas justifier 48 milliards de dette, et sa suppression ne permettra certainement pas aux trains d’arriver à l’heure. Cette mesure de portée idéologique n’est avancée que pour arriver aux fins de privatisation de l’entreprise qui est le dogme de ce gouvernement poursuivant : quand aux usagers, auxquels on fait miroiter une concurrence, facteur de baisse du prix du billet, toute les privatisations précédentes ont prouvé le contraire (EDF, GDF, Télécoms, Poste, etc…). Le dernier exemple en date concernant le partenariat public-privé sur la LGV Tours-Bordeaux en fait la démonstration : coût 7.8 milliards, 772 millions pour Vinci, le reste financé par la SNCF, l’état, les collectivités, et quelle que soit la fréquentation, une rente minimum garantie pour Vinci».
Pour ce qui concerne l’aménagement du territoire «il est évident que seuls les créneaux rentables seront développés (lieux de concentration, métropoles)» ajoutent les cheminots.
Pour toutes ces raisons, les cheminots communistes s’engagent dans cette nouvelle bataille du rail aux cotés des salariés : «avec pour objectif le développement d’un grand service public du rail géré par une entreprise publique unique associant, état, salariés et usagers».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.