Fil info
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb
17:06Sarlat-la-Canéda : Visite de Lou Cocal -> https://t.co/ejaC3nyFAk
17:01Terrasson-Lavilledieu : Participation citoyenne à La Feuillade -> https://t.co/faSMkdO1GB

Les cheminots communistes de Limoges engagés dans la nouvelle bataille du rail

Réunis en assemblée jeudi 8 mars, les cheminots communistes actifs et retraités de Limoges, ont échangé sur le projet de réforme de leur entreprise, mis en avant par le gouvernement, suite au rapport  Spinetta, ancien PDG, ayant organisé lui-même la privatisation de son entreprise Air France.
«Cette réforme s’inscrit dans la logique capitaliste développée et imposée par le président de la République, qui envisage avec son Premier ministre de légiférer par ordonnance, ce qui est un comble lorsque l’on  représente moins de 20% du corps électoral» précise la section PCF des cheminots de Limoges.
Remise en cause des droits des cheminots, ouverture à la concurrence, transformation du statut de l’entreprise en société anonyme,  transfert des petites lignes aux régions qui paieront ou fermeront : les cheminots communistes considèrent que ces propositions n’ont pour but que de privatiser le service public du chemin de fer au détriment des cheminots, des usagers et de l’aménagement du territoire.
«Pour les cheminots c’est la perte du statut qui loin d’être un privilège détaillent-ils devrait servir d’exemple pour l’amélioration des conditions de travail de l’ensemble des salariés, notamment en ce qui concerne la sécurité de l’emploi. Ce statut ne peut en aucun cas justifier 48 milliards de dette, et sa suppression ne permettra certainement pas aux trains d’arriver à l’heure. Cette mesure de portée idéologique n’est avancée que pour arriver aux fins de privatisation de l’entreprise qui est le dogme de ce gouvernement poursuivant : quand aux usagers, auxquels on fait miroiter une concurrence, facteur de baisse du prix du billet, toute les privatisations précédentes ont prouvé le contraire (EDF, GDF, Télécoms, Poste, etc…). Le dernier exemple en date concernant le partenariat public-privé sur la LGV Tours-Bordeaux en fait la démonstration : coût 7.8 milliards, 772 millions pour Vinci, le reste financé par la SNCF, l’état, les collectivités, et quelle que soit la fréquentation, une rente minimum garantie pour Vinci».
Pour ce qui concerne l’aménagement du territoire «il est évident que seuls les créneaux rentables seront développés (lieux de concentration, métropoles)» ajoutent les cheminots.
Pour toutes ces raisons, les cheminots communistes s’engagent dans cette nouvelle bataille du rail aux cotés des salariés : «avec pour objectif le développement d’un grand service public du rail géré par une entreprise publique unique associant, état, salariés et usagers».