Fil info
19:59 Bonjour, nous avons besoin d'aide pour pour faire perdurer notre activité agricole et jeunesse en… https://t.co/NPgbuZnDLm
19:54Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu | L'Echo https://t.co/g54y0Fn9iA via
17:42Sarlat-la-Canéda : Une carte de fidélité pour gagner des clients -> https://t.co/MdoHAav653
17:40Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu -> https://t.co/EjKrGjFVOk
17:39Château-l'Évêque : Fusion : le manque d’informations pointé du doigt -> https://t.co/ZMYE5pKqY6
11:07Bergerac : Un nouveau souffle au sein de l’union locale CGT -> https://t.co/0EnwmjpZeC

Tous à l’Opéra bouffe !

Ce samedi 5 mai, l’Opéra de Limoges ouvre ses portes au public à l’occasion de la manifestation nationale «Tous à l’Opéra». Il s’agit déjà de la 12e édition, mais l’ambition reste la même : inciter le public le plus large possible à franchir les portes des maisons lyriques.
D’autant qu’à l’opéra se croisent tous les arts : le chant, la danse, le théâtre, la musique... «Le Baron de M», opéra bouffe de Raoul Lay en est un bel exemple. Projet joyeux et insolite au croisement des inspirations savantes et populaires, il ambitionne de renouveler le genre et propose un métissage des disciplines, avec comme objet central la musique. Du chant à l’image, du cirque au théâtre et du corps à la voix, la lanterne magique de Louise Moaty (metteur en scène) rencontre l’univers harmonique de Raoul Lay. Un spectacle pour tous, à voir en famille de 7 à 107 ans aujourd’hui à 14h30 et 20h, ainsi que demain à 20h mais aussi un peu tout au long de la journée. Les participants à «Tous à l’Opéra» pourront notamment rencontrer l’équipe artistique de ce spectacle à 15h45.
Comme les années précédentes, l’après-midi débutera avec la présentation de la saison 2018/2019 par Alain Mercier, directeur général, à 14h. Le public pourra ensuite visiter les coulisses de l’Opéra ainsi que l’atelier décors mais aussi se mettre dans la peau des comédiens en essayant de véritables costumes de scène. à 17h, un concert du Quatuor Léonis marquera la fin de ce qui s’annonce comme une belle journée. Toujours fildèle à ses premières amours, Beethoven, Schubert, Haydn et cie, le Quatuor Léonis n’hésite  pas à parcourir d’autres univers : Piaf, James Brown, Mickael Jackson... Et pour cela, il investit la scène de manière inattendue, en dansant au milieu du public ou en dynamitant les codes du concert classique.  
Pour les visites du bâtiment et de l’atelier décors, réservation obligatoire auprès de la billetterie
(05.55.45.95.95).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.