Fil info
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt

Les professionnels des CIO mobilisés à la rencontre des citoyens

Samedi sur le parvis de la BFM de Limoges, les membres de l’intersyndicale SNES FSU, SGEN CFDT et A& I UNSA étaient mobilisés pour la défense des CIO (centres d’information et d’orientation) menacés dans le cadre du projet de loi Pénicaud «Pour la liberté

Un projet de loi «bien mal nommé» de l’avis des syndicalistes présentes, dont l’examen débute aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Sous la bannière «Touche pas à mon CIO», les mobilisées avaient disposé des documents à l’attention du public auquel était proposé de signer la pétition «pour le maintien des CIO et des DRONISEP».
«Nous sommes ici pour à la fois interpeller sur la situation de nos services et expliquer leur rôle, afin que les gens puissent prendre conscience de l’importance de ce service public. La plus grosse difficulté aujourd’hui, c’est que la menace n’est pas claire explique Françoise Quemener, représentante du SNES-FSU. Le ministre fait évoluer son discours au fil des jours. On parlait au départ d’une suppression pure et simple, puis maintenant du maintien d’un CIO par département, mais rattaché aux établissements scolaires» poursuit-elle. Un non sens pour les professionnels dont les services sont ouvert à tous publics - décrocheurs, exclus, adultes, primo-arrivants, familles aux vécus difficiles dans leur propre scolarité, réticentes à franchir les grilles d’un établissement scolaire. «Nos publics sont multiples, scolaires et non scolaires, jeunes et adultes et ces annonces sous particulièrement préoccupantes poursuit Claudine Boudet, pour le SGEN CFDT. Nous tenons à alerter la population sur les risques de démantèlement de ce service public, et sur une autre menace également  très inquiétante  : la reprise par les Régions de sa mission information». Un projet liant les Régions de France et le MEDEF pour piloter l’information à destination des scolaire. «Ce que nous proposons en CIO est beaucoup plus large et peut permettre à des jeunes d’envisager tout type de formation hors région notamment poursuit Claudine Boudet. Tant les parents d’élèves ques les équipes pédagogiques s’inquiètent de ces décisions précipitées et du flou qui entoure leur mise en place». Les professionnels font également part de leurs inquiétudes au sujet du devenir des antennes actuellement implantées à Bellac, Saint-Junien et Saint-Yrieix.
«Ce projet de loi signe la fin d’une information nationale, exhaustive, neutre, au bénéfice d’une information qui risque d’être orientée vers les métiers en tension, les besoins des entreprises dans une logique d’adéquation formation-emploi qui n’est pas nôtre poursuit Françoise Quemener. Nous tenons à une orientation qui puisse permettre aux élèves et aux jeunes de la mobilité, et pas seulement la connaissance de l’entreprise locale qui propose tel ou tel métier et qui a besoin de recruter de la main d’œuvre pour les mois à venir. Nous nous opposons à ces logiques de court terme, de besoins de l’entreprise qui ignorent les besoins du jeune. La formation doit au contraire lui permettre de s’épanouir, d’évoluer tout au long de sa vie professionnelle à partir d’une base suffisamment solide. Alors que les besoins immédiats d’une entreprise suppose des formations courtes, avec une finalité précise, non transférable ensuite sur d’au-tres métiers ou emplois».
Les syndicalistes annoncent une mobilisation tout au long du mois notamment en direction des parents d’élèves, avec en point d’orgue une action nationale fin juin.
I.H.