Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Coups de feu au champ de Juillet

Faits divers

Mercredi, vers 14h45, la police est appelée suite à des coups de feu au champ de Juillet à Limoges. Plusieurs voitures se rendent immédiatement sur place, renseignées par les opérateurs radio sur le signalement d'un individu. Une patrouille de la section d’intervention repère le suspect âgé de 25 ans environ, cheveux décolorés, traînant un chariot de courses devant les Galeries Lafayette. Susceptible d'être encore armé, l'individu est surpris par trois policiers qui arrivent derrière lui, le plaquent au sol et le menottent. Les fouilles policières permettent alors de découvrir un poing américain ainsi qu'un pistolet semi-automatique d’alarme dans une poche du chariot. Les policiers constatent également que l’interpellé porte un bracelet électronique.  Une transaction qui aurait pu mal tournerAlcoolisé, le jeune homme justifie la présence de son arme par le fait qu’il venait de se faire voler de l’argent par des jeunes. Afin de vérifier la version du mis en cause, d’autres patrouilles sillonnent le secteur du champ de juillet à la recherche de ces jeunes. Rapidement, les patrouilles ciblent deux mineurs correspondant à la description faite par le jeune homme alcoolisé. Sur l'un deux, les policiers retrouvent la somme d’argent signalée. Les deux comparses sont alors conduits au commissariat et placés en garde à vue pour vol aggravé. Au cours de son audition, l’homme retrouvé armé affirme qu'il cherchait à acheter de la résine de cannabis et se serait adressé à un groupe de jeunes. Prouvant qu'il avait bien de l'argent en exhibant ses billets, un des jeunes n'a pas mis longtemps à le lui arracher des mains et à partir en courant. Les mineurs interpellés, deux jeunes étrangers isolés, ont réfuté ces accusations, justifiant l’argent en leur possession par des dons d’ONG espagnoles reçus lors de leur périple. Même lors de la confrontation, chacun est resté sur ses positions. A l’issue de sa garde à vue, un problème de santé a empêché le défèrement du détenteur d'armes qui est convoqué devant la justice en début d’année prochaine. Les deux mineurs se sont quant à eux vu remettre une convocation devant le juge des enfants aux fins de mise en examen.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.