Fil info
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW

Les policiers démantèlent une escroquerie de vin et de foie gras

La police de Limoges vient de démanteler une organisation à l’origine de multiples escroqueries au préjudice de viticulteurs français.

Au terme de plus de 18 mois d’enquête, les policiers de la brigade financière de la Sûreté Départementale de Limoges ont élucidé une affaire d’escroquerie montée aux dépens d’une vingtaine de viticulteurs répartis sur l’ensemble du territoire français, dont le préjudice a été évalué à près de 2.325 bouteilles. L’affaire commence par la découverte de Vinogusto, une société spécialisée dans

l’achat de spiritueux, qui démarchait des viticulteurs. Cette société faisait acheminer les bouteilles par transporteurs jusqu’à Limoges, où un Limougeaud âgé d’une cinquantaine d’années, servant d’intermédiaire, avait été spécialement recruté pour réceptionner les colis et les acheminer à un second intermédiaire. Les producteurs de vin n’étaient jamais payés. C’est l’une des victimes, qui a dénoncé la supercherie et permis l’identification et l’interpellation de ce Limougeaud en novembre 2017. Il avait alors été placé en garde à vue, permettant ainsi aux policiers de la Brigade financière de la Sûreté Départementale de recueillir quelques déclarations sommaires du mis en cause, mais surtout de procéder à des exploitations techniques. Les premières vérifications ont démontré que Vinogusto, la société acheteuse, était une société fantôme et que le gardé à vue était en lien direct avec au moins deux autres personnes, susceptibles de jouer les rôles de seconds intermédiaires. Le Limougeaud avait été libéré le lendemain et l’enquête s’est poursuivie sous le contrôle du parquet de Limoges.

Après plusieurs mois d’enquête, les policiers sont parvenus à identifier une vingtaine de viticulteurs victimes de la société Vinogusto et ont estimé le préjudice à 2.325 bouteilles (soit un montant de près de 20.000 euros).

En juin 2018, le Limougeaud a de nouveau été interpellé tout comme l’un de ses complices (un intermédiaire). Lors des perquisitions effectuées au domicile de l’un d’eux, 150 bouteilles de vin, dont certaines, par leur étiquette, correspondaient exactement à celles obtenues frauduleusement par la société Vinogusto, ont été saisies. Lors des auditions, les deux suspects ont fini par reconnaître les faits.

La suite des investigations a débouché sur l’identification du commanditaire de cette escroquerie, à l’origine de la création de la société fictive Vinogusto. L’intéressé résidait dans une petite commune de la banlieue de Rouen. Les enquêteurs limougeauds sont allés sur place et ont procédé avec le concours des enquêteurs de la Sûreté Départementale de Rouen, à l’interpellation du mis en cause en novembre dernier.

Lors de ses auditions, et devant les preuves accablantes accumulées par les policiers limougeauds, le chef de file de cette escroquerie a avoué. La perquisition à son domicile a permis de mettre en lumière une autre escroquerie, les enquêteurs ont mis la main sur 203 bocaux et conserves de foie gras. Cette découverte surprenante a donné lieu à l’ouverture d’une procédure incidente, traitée par les enquêteurs de Seine-Maritime. La garde à vue a été levée pour permettre l’exploitation des éléments de preuve découverts au domicile du mis en cause.

A l’issue des investigations, le mis en cause rouennais s’est vu notifier cette semaine une convocation pour répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel de Limoges au mois d’août, tout comme ses deux complices limougeauds.

 

Nike Air Flight Huarache