Fil info
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW

Retour sur la lecture «le voyage de pierre digan»: Une épopée fantastique

C’est à la Galerie Obia, entourés des tableaux de la nouvelle exposition de peintures «Nidjivi» de Max Eyrolle, que les comédiens de sa compagnie ont joué, en lecture/spectacle la première partie de son premier roman : «Le voyage de Pierre Digan».

C’est ainsi que Jean-Paul Daniel, Johanne Hallez, Yann Karaquillo, Anastasia Kruglyak, Julie Lalande et Gérard Pailler nous ont entraînés, au fil de l’écriture simple, raffinée et émouvante de l’auteur, hors du monde des vivants où nous avons découvert des personnages très différents les uns des autres, arrivés au terme de leur vie terrestre, embarqués pour un voyage sans retour à travers l’au-delà, loin du monde des vivants dans une minuscule boule de verre en direction de Nidjivi, une petite île au sud de Neptune.

Sans papier ni bagage, et après avoir fait, une dernière fois en pensée, le tour de ses sculptures, Pierre Digan embarque avec qua-tre compagnons de route très ordinaires, tous attachés à leur petite existence terrestre qu’ils ressassent indéfiniment alors qu’ils sont déjà réduits à une voix, pour un aller sans retour à travers les constellations.

Au cours de ce périple, ils visiteront de nombreux lieux célestes, changeront plusieurs fois de moyens de transport, croiseront des planètes, rencontreront des personnages fantastiques -dignes de romans de fiction, puis tout s’accélérera jusqu’à ce que leur univers s’éventre, que des éclairs illuminent le ciel et l’espace, que le «flocon» dans lequel ils voyagent alors se disloque, et qu’ils soient projetés dans le vide en étant alors séparés à jamais.

Et c’est ainsi que Pierre Digan se retrouve seul, pour une seconde mort, sur un des morceaux du

flocon. Commence alors pour lui un nouveau voyage sans fin, dans le silence et la solitude pour des milliards d’années.... Mais c’est sans doute cela le dernier voyage vers «l’infini» pense l’auteur de cette épopée fantastique au milieu des étoiles : en quelque sorte, une histoire sans fin.

Josette Balanche

«Le voyage de Pierre Digan» de Max Eyrolle (éd. Le Puy Fraud 2019). Exposition «Nidjivi» jusqu’au 12 mai à la Galerie Obia, 3 rue du Paradis.

 

Crazy Light Boost 2017 Low