Fil info
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM
21:13 Visiblement, ce n'est pas pour tous les élèves...

Retour sur la lecture «le voyage de pierre digan»: Une épopée fantastique

C’est à la Galerie Obia, entourés des tableaux de la nouvelle exposition de peintures «Nidjivi» de Max Eyrolle, que les comédiens de sa compagnie ont joué, en lecture/spectacle la première partie de son premier roman : «Le voyage de Pierre Digan».

C’est ainsi que Jean-Paul Daniel, Johanne Hallez, Yann Karaquillo, Anastasia Kruglyak, Julie Lalande et Gérard Pailler nous ont entraînés, au fil de l’écriture simple, raffinée et émouvante de l’auteur, hors du monde des vivants où nous avons découvert des personnages très différents les uns des autres, arrivés au terme de leur vie terrestre, embarqués pour un voyage sans retour à travers l’au-delà, loin du monde des vivants dans une minuscule boule de verre en direction de Nidjivi, une petite île au sud de Neptune.

Sans papier ni bagage, et après avoir fait, une dernière fois en pensée, le tour de ses sculptures, Pierre Digan embarque avec qua-tre compagnons de route très ordinaires, tous attachés à leur petite existence terrestre qu’ils ressassent indéfiniment alors qu’ils sont déjà réduits à une voix, pour un aller sans retour à travers les constellations.

Au cours de ce périple, ils visiteront de nombreux lieux célestes, changeront plusieurs fois de moyens de transport, croiseront des planètes, rencontreront des personnages fantastiques -dignes de romans de fiction, puis tout s’accélérera jusqu’à ce que leur univers s’éventre, que des éclairs illuminent le ciel et l’espace, que le «flocon» dans lequel ils voyagent alors se disloque, et qu’ils soient projetés dans le vide en étant alors séparés à jamais.

Et c’est ainsi que Pierre Digan se retrouve seul, pour une seconde mort, sur un des morceaux du

flocon. Commence alors pour lui un nouveau voyage sans fin, dans le silence et la solitude pour des milliards d’années.... Mais c’est sans doute cela le dernier voyage vers «l’infini» pense l’auteur de cette épopée fantastique au milieu des étoiles : en quelque sorte, une histoire sans fin.

Josette Balanche

«Le voyage de Pierre Digan» de Max Eyrolle (éd. Le Puy Fraud 2019). Exposition «Nidjivi» jusqu’au 12 mai à la Galerie Obia, 3 rue du Paradis.