Fil info
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM
21:13 Visiblement, ce n'est pas pour tous les élèves...

Suicides dans la police : hommage rendu par les policiers à Limoges

C’est en intersyndicale que les policiers de Limoges se sont réunis devant le commissariat hier, après deux nouveaux suicides dans leurs rangs au niveau national jeudi.

35 suicides en 2018. Déjà 28, au mois d’avril pour 2019 dont deux pour la seule journée d’avant-hier. «De quoi faire déborder une coupe déjà bien pleine, c’est du jamais vu, expliquait hier Laurent Nadeau, secrétaire départemental du syndicat Alliance police nationale 87 lors du moment de recueillement décidé en intersyndicale (Alliance, SCPN, SCSI, UNSA Police, Unité SGP, Synergie Officiers, STCP) devant le commissariat de Limoges. «Il y a un gros malaise, quelque chose qui ne fonctionne plus depuis des années et des années, il est temps de se poser la question du pourquoi» résume ce mobilisé.

«Nous sommes là pour rendre hommage à tous les collègues qui ont décidé de mettre fin à leurs jours, mais également pour ten-dre la main à ceux qui sont dans la détresse et leur dire que nous pouvons les aider». Des officiers et le commissaire étaient également présents.

Le représentant syndical explique «certains collègues sont sollicités depuis de nombreux mois, années pour certains. Cette vague de suicides dans nos rangs est sans précédent. Il faut enrayer cela». Les syndicalistes demandent plus d’effectifs, plus de moyens et notamment un réexamen des cycles horaires : «Un week-end de repos sur six cela n’est pas possible pour mener une vie de famille et une vie sociale. Les cycles de travail mais aussi la pression sur le travail, les interventions de plus en plus dangereuses : la fatigue est immense car nous sommes sollicités sans arrêt. Tant au niveau des bureaux, que de la sûreté départementale. Et le manque d’effectifs fait que ce sont toujours les mêmes qui reviennent...».

L’intersyndicale a saisi le ministre de l’Intérieur pour que le plan de lutte contre le suicide soit une priorité nationale. Une réunion lui a été demandée en urgence.