Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal

Les victimes de la Déportation honorées

Comme chaque dernier dimanche d’avril, une cérémonie a eu lieu place des Carmes à Limoges pour célébrer  la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration et d’extermination nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. La jeunesse a encore une fois été associée à ce moment solennel : Julie et Coralie, élèves des lycées Valadon et des Vaseix ont toutes les deux lu un poème. élise et Clémence Aubry ont quant à elles livré une émouvante interprétation du chant des Marais. émotion aussi quand Michel Calvet a déclamé ce poème de Victor Hugo qu’il connaît par cœur, devant le monument aux morts où figure le nom de son frère décédé. Jean Fournier, le dernier témoin limougeaud de l’horreur indicible de la barbarie nazie n’a pu être présent à cette cérémonie. Mais celui qui fut déporté à Pennemünd a tenu à faire passer un petit texte qu’a lu Patrick Marquet, président de l’association des déportés, internés et familles (ADIF) de la Haute-Vienne : «Déjà 74 années se sont écoulées depuis la libération des camps de concentration en 1945. Les soldats qui ouvrirent les portes découvrirent des cadavres et des agonisants un peu partout et des fantômes vêtus de rayés qui les accueillaient. Beaucoup de déportés moururent libres car il était trop tard pour eux, beaucoup d’autres n’ont pas survécu les deux premières années de leur retour [...]. Aujourd’hui, le dernier survivant que je suis à Limoges n’a pas oublié son adolescence passée en prison et dans les camps. Il espère que cette triste page d’histoire servira de leçon aux générations futures mais n’y croit guère». Lisant ensuite le message national rédigé conjointement par les différentes organisations d’anciens combattants et déportés, Patrick Marquet a déclaré : «Le rappel de l’action des déportés dans les camps de la mort doit aller bien au-delà d’une journée symbolique. Il s’agit, pour les générations futures, de poursuivre avec détermination ce combat contre l’égoïsme et la peur». Après les dépôts de gerbe, le cortège a défilé jusqu’à la prison, place Winston-Churchill, pour se recueillir en hommage aux patriotes qui y furent emprisonnés et fusillés. Mégane Lépine