Fil info
12:17 Aucun souci... https://t.co/FNDIa7bwzn
12:16Sécheresse, le département de la Haute-Vienne placé en "crise renforcée"
12:14Canicule oblige, Le golf est ouvert aux pratiquants de 6h30 à 13h et de 18h à 22h. L’accueil ferme quant à lui à 19h30.
12:12 Quelle honte! Ils vont laisser quoi les petits salariés dont on est en train de casser la retraite… https://t.co/JlSpu1xcnS
12:08 Oups! Erreur rectifiée aujourd'hui.
09:38Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures | L'Echo https://t.co/7CGZCahLNl via
08:49L’ECHO 22 juillet : Merci d’avoir relayé notre lettre ouverte. Pour info, c’est mon prédécesseur q… https://t.co/8mvjb2nJ41
07:38Région : Les vieux gréements mettent le cap sur Vassivière -> https://t.co/XzX1xmoVoI
22:59RT : Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:55Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:03RT : Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
21:48Périgueux : Hussein Khairrallah veut « rassurer » l’opinion -> https://t.co/qOFSVvuy3C
21:35Périgueux : Le MoDeM pense tenir son homme providentiel -> https://t.co/hNL9Y23dxn
20:50Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
20:06Gros-Chastang : Un labo à la croisée des projets -> https://t.co/WDifXIAyqZ
19:06Périgueux : Mimos 2019, une continuité ouverte -> https://t.co/eqRWgaL3Ya
19:04Périgueux : L’art, les hommes, le monde -> https://t.co/hl1enMiEYZ
19:02Saint-Marcel : Une découverte fortuite lors des travaux de restauration du temple 3 -> https://t.co/6jDl6OcbaQ
19:01Le Blanc : Un tournoi entre chevaliers du 21e siècle -> https://t.co/TCkPCNQ5Au
19:00Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures -> https://t.co/P7uZwcokUr
18:59Indre : Chopin, l’illustre hôte de George Sand -> https://t.co/iFFIYSXP8q
16:44# # - -Vienne : Déclenchement du niveau 3 alerte canicule en Haute-Vienne -> https://t.co/1BZJpCRFYz
16:21Déclenchement du niveau 3 - alerte canicule du plan départemental canicule en Haute-Vienne.
14:23RT : 🔴 Le vient d’activer le "niveau 3 – alerte " du plan départemental de gestion de la canicule, en… https://t.co/oRhcn9xcu3
14:21RT : Pour accélérer la transition écologique, Macron remplace François de Rugy par un panneau solaire https://t.co/tFm5ytQbfo
14:14RT : Mon père est algérien, ma mère est française. Je suis né à Paris, j'ai grandi à Alger. J'aime la et l'… https://t.co/n9Ho5xoELS
13:38Ravi de cette union à gauche pour porter des projets novateurs et répondre… https://t.co/cybIjw20mO

Les victimes de la Déportation honorées

Comme chaque dernier dimanche d’avril, une cérémonie a eu lieu place des Carmes à Limoges pour célébrer  la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration et d’extermination nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. 
La jeunesse a encore une fois été associée à ce moment solennel : 
Julie et Coralie, élèves des lycées Valadon et des Vaseix ont toutes les deux lu un poème. élise et Clémence Aubry ont quant à elles livré une émouvante interprétation du chant des Marais. émotion aussi quand Michel Calvet a déclamé ce poème de Victor Hugo qu’il connaît par cœur, devant le monument aux morts où figure le nom de son frère décédé. 
Jean Fournier, le dernier témoin limougeaud de l’horreur indicible de la barbarie nazie n’a pu être présent à cette cérémonie. Mais celui qui fut déporté à Pennemünd a tenu à faire passer un petit texte qu’a lu Patrick Marquet, président de l’association des déportés, internés et familles (ADIF) de la Haute-Vienne : «Déjà 74 années se sont écoulées depuis la libération des camps de concentration en 1945. Les soldats qui ouvrirent les portes découvrirent des cadavres et des agonisants un peu partout et des fantômes vêtus de rayés qui les accueillaient. Beaucoup de déportés moururent libres car il était trop tard pour eux, beaucoup d’autres n’ont pas survécu les deux premières années de leur retour [...]. Aujourd’hui, le dernier survivant que je suis à Limoges n’a pas oublié son adolescence passée en prison et dans les camps. Il espère que cette triste page d’histoire servira de leçon aux générations futures mais n’y croit guère». Lisant ensuite le message national rédigé conjointement par les différentes organisations d’anciens combattants et déportés, Patrick Marquet a déclaré : «Le rappel de l’action des déportés dans les camps de la mort doit aller bien au-delà d’une journée symbolique. Il s’agit, pour les générations futures, de poursuivre avec détermination ce combat contre l’égoïsme et la peur». 
Après les dépôts de gerbe, le cortège a défilé jusqu’à la prison, place Winston-Churchill, pour se recueillir en hommage aux patriotes qui y furent emprisonnés et fusillés. 
Mégane Lépine 

nike air max 1 yeezy