Fil info
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

Toques et Porcelaine: les jeunes talents mettent les petits plats dans les grands

Anouk Guichet est la lauréate du concours Jeunes Talents organisé par la Ville de Limoges dans le cadre de la huitième édition de la biennale Toques et Porcelaine. La remise de prix s’est déroulée lundi au musée du Four des Casseaux, en présence du chef Juan Arbelaez, invité d’honneur de cette nouvelle édition qui aura lieu les 20, 21 et 22 septembre.

Organisé depuis 2017, ce concours associe les écoles locales diplômantes de la filière céramique à l’événement gastronomique qu’est Toques et Porcelaine. Il a pour objet la réalisation d’une pièce en porcelaine qui servira au dressage d’un plat lors du prestigieux dîner de gala concocté lors de chaque édition par l’invité d’honneur. Après avoir fait appel à l’ENSA en 2017, la Ville a sollicité pour cette nouvelle édition les étudiants de première année du brevet de métiers d’art céramique du lycée du Mas-Jambost.

Les jeunes participants ont disposé de quelques semaines pour créer et réaliser leur prototype en céramique, à partir de quelques indications de Juan Arbelaez sur le plat qu’il avait imaginé.

«J’avais l’idée d’une assiette à partager, où présenter une cuisine vive, colorée, avec beaucoup d’expression. J’ai pensé ce plat comme une balade ressourçante dans une côte sauvage, peut-être en Bretagne, avec un côté sauvage et des notes iodées», indique le jeune chef qui, sans trop en dévoiler, a annoncé qu’il cuisinerait du maquereau mariné à l’escabèche ainsi qu’un ceviche de couteaux. Le tout avec un goût d’Amérique du Sud apporté par des piments, Juan Arbelaez étant d’origine colombienne.

Et c’est donc dans l’assiette d’Anouk Guichet, qui a séduit le jury composé de sept personnes, que le chef présentera son histoire le soir du 21 septembre. L’étudiante a été particulièrement ins-pirée par la recette de Juan Arbelaez : «Je suis d’origine tahitienne et avec mes parents nous avons beaucoup voyagé. Je suis partie de cette image de ma maman et moi en train de ramasser des coquillages, et de faire des ricochets avec des galets». Sa large assiette rappelle la palette du peintre dans laquelle Juan Arbelaez proposera une multitude de saveurs. «Je vais pouvoir fignoler ma recette et l’adapter à l’assiette. Maintenant, c’est à moi de jouer !», a-t-il déclaré.

C’est avec joie qu’Anouk Guichet verra sa création fabriquée en près de 300 exemplaires pour le dîner de gala qui sera servi au musée Adrien-Dubouché. Chaque convive repartira de cette soirée avec son assiette. Mais le travail n’est pas tout à fait terminé. à compter du mois de juin, la jeune femme sera en stage pendant six semaines chez Daniel Betoulle, directeur des porcelaines de La Fabrique à Saint-Brice-sur-Vienne pour prendre part à cette fabrication.

 

M.L.

 

Légende photo: Anouk Guichet, Robin Desbordes et Romain Chabrot, les trois lauréats accompagnés par le chef Juan Arbelaez. 

Zoom Lebron XV 15 Low