Fil info
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

Un atelier maîtrise de l’énergie au centre d’accueil de l’AFPA

A l’invitation du Secours Populaire, une vingtaine de jeunes migrants accueillis au centre AFPA Babylone participaient hier à un atelier proposé par Solidarité EDF Limousin. Des conseils et bonnes pratiques sous forme de jeu pour mieux maîtriser leurs dépenses d’énergie dans leur futur logement.

Débrancher son chargeur une fois son téléphone chargé, dégivrer son congélateur, éteindre la lumière lorsqu’on quitte une pièce : des gestes aussi simples que primordiaux pour minimiser sa facture alors que la commision de régulation de l’énergie vient de décider une augmentation de 6% des tarifs de l’électricité à compter du mois de juillet.

Le sujet était hier au menu de l’atelier «Code de l’Energie» animé au centre d’accueil de l’AFPA Babylone à Limoges par Sandrine Bournazeaud, correspondante solidarité EDF pour le Limousin, à l’attention des jeunes migrants qui y sont accueillis et qui, dans un futur proche, investiront leur propre logement. «Il s’agit de réduire l’impact des factures de nos clients particuliers à faibles revenus. Outre la prévention, nous gérons également les tarifs sociaux via le chèque énergie et travaillons à l’externe avec les professionnels des centres communaux d’action sociale, conseils départementaux, et associations (Secours Populaire, Croix-Rouge, Resto du Cœur) tout en formant les travailleurs sociaux pour les demandes d’aides et explications de factures».

Un jeu décliné au travers de 80 questions à choix multiples était proposé à la vingtaine de jeunes présents pour acquérir les bons réflexes sur tous les thèmes de consommation du logement, chauffage, eau, éclairage, cuisson, froid, lavage, séchage, électroménager/étiquettes énergétiques et veilles. «C’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux mots et expressions, même si ce n’est pas toujours évident souligne Marie Wintrebert, bénévole du Secours Populaire, animatrice d’ateliers de français et accompagnatrice des sorties culturelles et balades sur tout le territoire permettant aux jeunes de se familiariser avec nos latitudes et leur nouvel environnement. «Ces ateliers, comme les visites d’appartements-témoins, sont destinés à les préparer à l’autonomie et à une insertion la plus harmonieuse possible».

Légende photo: Ce rendez-vous était animé par Sandrine Bounazeaud pour EDF Solidarité Limousin.

air max 90 essential fashion