Fil info
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ
07:21Périgueux : Frédéric Gojard (RN) gère le calendrier -> https://t.co/duEb8Oq3Td

Gignac 2017, un très grand cru

Festival Ecaussystème

7 000 personnes le vendredi soir, plus de 13 000 le samedi, autant le dimanche soir, le festival écaussystème qui s’est déroulé à Gignac, dans le Lot, a été pour ses 15 ans d’existence un très grand cru, tant pour la fréquentation que pour la programmation.

Il faut dire que l’association est désormais bien rôdée et qu’elle peut s’appuyer sur plus de 600 bénévoles qui ne ménagent pas leurs efforts pour que ce festival se déroule dans les meilleures conditions possibles.
Et on l’a encore vu en ce dernier  week-end de juillet, la prairie du Touron (désormais propriété de l’Ecaussystème) a su accueillir cette foule cosmopolite, impressionnante qui s’est laissée porter et entraîner dans les tempos balancés par les huit groupes à l’affiche de cette édition de tous les records.
« Un air de familles » a ouvert le bal vendredi, un ensemble très festif composé de deux groupes emblématiques de la scène actuelle, les Ogres de Barback et les Hurlements d’Léo. Ensuite « Wax Tailor », ce pionner de l’électro au style si singulier a emmené les festivaliers dans un registre soul, blues et funk aux sonorités très particulières. Que dire de « Deluxe », Gignac les avait accueillis déjà en 2014 et c’est toujours un plaisir de les revoir sur scène . Porté par la chanteuse Liliboy le groupe transmet une belle énergie, un mélange funk-électro swing.
 A 2 heures du matin c’est un des trois groupes des « détours de l’écaussystème », « The Crook and the Dyland’s » et son rock folk qui a conduit les derniers festivaliers vers une nuit un peu courte. « Les Motivés », rien de tel pour se remettre dans le bain le samedi, les frères Amokrane de Zebda ont enflammé la foule avec leurs chansons de lutte, « chansons dédicacée à ceux particulièrement motivés ». La rappeuse Kenny Arkana a pris le relai, des textes là aussi très engagés, comme certains écrits : « quand Sarkozy voulait karchériser la banlieue ». Il était venu il y a deux ans, Manu Chao avec son groupe La Ventura a de nouveau fait vibrer Gignac  durant plus de  2 heures.
Le « clandestino » met toujours autant de temps à quitter la scène, il dit à chaque fois adieu et il revient... il faut presque lui dire d’arrêter mais le public toujours en redemande. Difficile de passer après mais c’est pourtant le groupe à la musique électronique « The Bloody Beetroots » qui a fini la nuit pour ceux qui sans aucun doute couchaient sur place. Retour sur la plaine du Touron dimanche soir avec la toulousaine Jain, Victoire de la musique, qui pour la première fois était accompagnée de musiciens en live. Du punk rock ensuite avec « The Offspring », un groupe légendaire californien qui a électrisé Gignac avec ses riffs de guitare et sa rythmique soutenue. De tonalités bretonnes au hard rock il n’y a qu’un pas que  le groupe « Matmatah »  a franchi pour le plus grand plaisir du public toujours aussi nom-breux. Il ne restait plus qu’à finir en beauté avec « Lord Ruby » et son rock dandy et épuré mais il était temps alors de plier bagage et de retrouver ses pénates. Faire encore mieux est ce possible ?  En tout cas l’association s’y emploie pour l’année prochaine.

Des achats de terrain en vue
Erick Buisson, l’un des deux présidents avec Jean Pierre Gardin, a confié :  
« nous allons  acquérir des terrains autour du site actuel non pas pour augmenter la jauge mais pour qu’il y ait plus d’espaces, des terrains aussi pour  le camping, construire une structure en bois pour y installer les buvettes, enterrer les réseaux... Cela va se faire petit à petit mais déjà l’année prochaine nous aurons un barnum en dur ».

Un festival en
pleine croissance
Ce festival pas comme les autres, éco-citoyen, évolue sans cesse. « A ses débuts » se souvient  Fernando Costa, le sculpteur bien connu qui a conservé son atelier à Gignac, « il se tenait près de la salle des fêtes, c’est une remorque qui servait de scène et il n’y avait qu’un stand de boisson ». Aujourd’hui il s’étend sur trois hectares, et accueille à chaque édition un plateau que peu de festivals peuvent se payer. La récolte 2017 a été en tout cas à la hauteur de l’investissement. Seul peut-être un petit bémol, les files d’attente aux toilettes sèches étaient imposantes, il faudra y réfléchir où alors ne plus vendre de pression… Mais ça, il vaut mieux ne pas y penser, il passe en un week-end plus de 500 fûts de bières…

nike air max 90 pink