Fil info
17:34RT : rend hommage à Gérard Vandenbroucke qui nous a quittés. Un grand amoureux du dessin de presse qui… https://t.co/KbFmXODrlQ
15:04RT : Hommage de à Gérard Vandenbroucke qui nous a quitté hier soir. https://t.co/hbyLR3AZlW
14:28Sur le facebook du salon de presse et d'humour de St-Just-le-Martel : "Il n'y a pas de mot pour exprimer la douleur… https://t.co/E7zDSGGEro
14:10Gérard Vandenboucke aura jusqu'au bout œuvré, via ses mandats, pour l'intérêt collectif. https://t.co/P15PpNcKnl
14:05De nombreux témoignages d'amitié et de respect après le décès de Gérard Vandenboucke. Quelqu'un a dit "ton sourire… https://t.co/sLB7bb4zbx
14:03Région : De nombreux témoignages saluent un homme de qualité -> https://t.co/iSSA0NNKZp
13:06Tenir les tables de marque, administrer les licences des joueurs, démarcher les sponsors, réserver les gymnases. « … https://t.co/WHzwNN7Apq
11:23Accueil des nouveaux arrivants à la mairie de Limoges. entouré de plusieurs de ses adjoints leur souha… https://t.co/gzxKF6N8nw
09:47Gerard Vandendroucke est décédé vendredi soir des suites d’une longue maladie. Président de Limoges Métropole, il f… https://t.co/RxmfXy49Q8
09:46Gerard Vandendroucke est décédé vendredi soir des suites d’une longue maladie. Président de Limoges Métropole, il f… https://t.co/YgfRHIgotL
08:54# # - -Vienne : Départ en vacances: des contrôles pour votre sécurité -> https://t.co/1waGgwrcpN
08:51# # - -Vienne : CCollectif citoyens : le pouvoir d’achat comme seul sujet de préoccupation -> https://t.co/IhxKNiGSE9
08:47France : Salon de l'agriculture: Massif ne manque pas d’assurance -> https://t.co/pqtAntyhfY
08:43Région : Salon de l'humour de Saint-Just: «C’est vraiment pas le moment de la fermer...» -> https://t.co/clreXx5j7Q
08:33Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/ksaVb8UsLL via
01:42RT : Peinée d’apprendre ce soir le décès de Gérard Vandenbroucke, président de , vice-prés de la… https://t.co/OpoA3Zr9Ot
01:42RT : Gérard Vandenbroucke est parti ce soir après un long combat contre la maladie. Homme engagé, avec des convictions s… https://t.co/8DZ9kNj9c7

A l’écoute des communes rurales

Visite du sous-préfet

A l’invitation de Didier Delibie maire de Marquay, le sous-préfet de Sarlat Sébastien Lepetit a visité mardi matin cette petite commune
de 585 habitants située entre Tamniès, Peyzac-le-Moustier, Les Eyzies et la ville centre Sarlat. Si Marquay est connu grâce au site archéologique de Laussel où a été découverte la Vénus de Laussel, l’abri de Cap Blanc ou encore les châteaux de Laussel et de Puymartin, elle est aussi appréciée par son art de vivre et son dynamisme économique. Si cette commune qui s’étend sur 2 500 hectares est encore avec environ une dizaine d’exploitations, très agricole, de nombreux commerces : bar-snack-épicerie, deux hôtels et un certain nombre d’artisans s’y sont installés. Il y a quelques années la municipalité a acheté des terrains pour construire un lotissement, une première maison en bois vient de sortir de terre et une seconde habitation est en projet. L’ouverture d’un poste au regroupement scolaire Marquay-Tamniès (85 enfants dont 48 à Marquay) montre si besoin que cette petite commune connaît une certaine expansion démographique. Mais comme toute commune rurale elle souffre de la baisse des aides publiques notamment la DGF ou encore la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR).
Après avoir présenté succinctement sa commune Didier Delibie a évoqué deux des principaux projets en cours de réalisation : la
réfection de l’église Saint Pierre-ès-Liens, classée au titre des Monuments historiques en 1910,  « c’est un dossier important de plus de 500 000 e qui va grever notre budget », et la transformation de l’ancien restaurant l’Esterel dans le bourg, acheté par la commune pour la réalisation d’un logement social. Conscient des difficultés que pouvaient rencontrer les petites communes rurales, Sébastien Lepetit a indiqué que ses services regarderaient de près les demandes, « la DETR s’échelonne entre 25 et 40 %, nous n’avons refusé aucun projet cette année ». Le sous-préfet a par ailleurs expliqué que les communes pour fonctionner, « devaient mettre des projets en commun ». Arrivé à la sous-préfecture de Sarlat seulement depuis quelques mois, Sébastien Lepetit, comme il l’a précisé, préfère se rendre compte sur place des projets « afin de mieux les visualiser ». On ne sait pas s’il pourra se déplacer dans les 141 communes que compte l’arrondissement, en tout cas il a particulièrement apprécié cette visite à Marquay. Elle a commencé par l’église dont les murs présentent des fissures, elle s’est poursuivie dans le bourg où se trouve l’ancien Esterel, puis à l’école, à la salle des fêtes et dans l’exploitation de la famille Coly afin d’évoquer les difficultés que pouvaient rencontrer les éleveurs. Sébastien Lepetit s’est attardé dans le petit musée d’Emile Coly le grand-père, qui depuis des années confectionne des objets miniatures de toutes sortes liés au monde paysan. La visite s’est terminée à la Ferme du Brusquand qui élève des oies et des canards en pleine nature et où on peut
apprécier une bonne table à l’auberge.
P. Pautiers

Commentaires

Le commentaire a été supprimé car insultant ou diffamatoire.

Le commentaire a été supprimé car insultant ou diffamatoire.