Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

Suppression d'un étang au lieu dit « Les Marteaux »

Environnement

La société Vinci Autoroutes, en charge de l’exploitation de l’autoroute A89 a fait l’acquisition, au nom et pour le compte de l’État dans le cadre de la construction de l’autoroute A89 à la fin des années 90, de plusieurs emprises parmi lesquelles se trouvait un étang situé sur la commune de Maussac, au lieu-dit « Les Marteaux ». Cet étang, au statut d’enclos piscicole, a vu son arrêté préfectoral se terminer en 2007. Afin de se conformer à la réglementation en vigueur, l’étang n’ayant plus d’autorisation administrative, la société Vinci Autoroutes a souhaité monter un partenariat avec la Fédération de la Corrèze pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique pour supprimer cet étang par le biais d’une délégation de maîtrise d’ouvrage dans un objectif commun d’amélioration du milieu aquatique. Cet étang n’ayant plus de vocation, le dérasement était la solution la plus intéressante pour le milieu naturel et le gestionnaire afin de restaurer la continuité écologique et la zone humide située dans l’emprise en eau actuelle du plan d’eau et ainsi supprimer l’impact sur le réseau hydrologique aval (réchauffement de l’eau, apport d’espèces indésirables etc.).

 

Des travaux de grandes envergures

 

Préalablement à la vidange, un double bassin de décantation de 700 m3 avait été créé pour éviter tout départ de sable et de vase dans le ruisseau à cause des travaux. La vidange de l’étang a été réalisée par pompage en octobre 2016. Les poissons de l’étang ont été récupérés grâce aux bénévoles de l’AAPPMA de Meymac, près de 200 kg. Après la vidange de l’étang, la digue a été supprimée partiellement grâce à une pelle mécanique. Pour éviter tout départ de vase à l’aval durant l’hiver (période de reproduction de la truite), l’étang est resté connecté au décanteur d’Octobre 2016 à Septembre 2017, afin que la végétation pousse dans la vase de l’étang. En septembre la restauration définitive du ruisseau et la remise en état du site ont été assurées. Le coût total de l’aménagement s’est élevé à 27 200 € TTC, soutenu financièrement à 80 % par l’Agence de l’Eau Adour Garonne et à 20 % par l’entreprise Vinci Autoroutes.

 

Un partenariat efficace

 

Au-delà du contexte du chantier, un véritable partenariat a été mené sur ce site. Ce chantier s’inscrit dans le cadre global de la restauration de la qualité des milieux aquatiques sur le bassin versant voulue par l’AAPPMA de Meymac et la Fédération. Ainsi, une coordination avec la Communauté de Communes Haute Corrèze Communauté a été réalisée pour permettre la cohérence des actions sur le bassin. De futures actions seront entreprises avec un partenariat entre le Lycée Agricole de Neuvic et l’AAPPMA. Des chantiers écoles de restauration d’un affluent vont être réalisés par des classes de BAC PRO alors qu’un nouveau diagnostic sera réalisé par des étudiants en BTS Gestion Protection de la Nature. Le suivi administratif de ce dossier a été réalisé par les services de la préfecture, le suivi juridique par l’association régionale pêche Nouvelle Aquitaine et le suivi technique par l’Agence Française pour la Biodiversité. Le financement du projet a été assuré par l’Agence de l’Eau Adour Garonne et l’entreprise Vinci Autoroutes. La commune de Maussac a permis la mise en sécurité des accès au chantier, l’information des habitants de la commune et d’assurer les bonnes relations avec les habitants durant le chantier.

 

Commentaires

y'a vait les pêcheurs, les jeunes qui faisaient du <a href="http://www.landquad.com/">hytrack</a> et là il n'y a plus rien, c'est sans vie!