Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj
19:32Indre : Maternité : fermeture ferme -> https://t.co/GdP4BoIPjQ
19:30Indre : Un nouveau président et des renforts au tribunal -> https://t.co/5AFCstHdg3
19:28Châteauroux : Fermeture de deux bureaux de Poste avant la fin de l’année -> https://t.co/nd969VVeyK
18:56 - : Blocage payant à La Poste -> https://t.co/zZE2HafxmG
18:49 Hallyday pays c’est l’amour - : Un peu de Cloître dans le dernier « Hallyday » -> https://t.co/Ls6UhnqwTc
17:48# # - -Vienne : Les chauffeurs de bus lassés d’être insultés, voire agressés -> https://t.co/p26dVi5KOB

Hommages et amusement au concert du Nouvel An

De la part de Clothile Loiseau, cheffe de l'harmonie municipale parlant devant près de 400 auditeurs serrés dans la salle des fêtes comble, le spectacle a commencé par une citation de Jean d'Ormesson concluant que « la vie est belle ». Puis l'air de « Quelque chose en nous de Tennessee », a rendu hommage à Johnny Hallyday. L'auteur de cette chanson étant Michel Berger, ce coup de chapeau a associé France Gall qui venait de décéder le matin même de ce dimanche 7 janvier.  Après l'entracte, le thème du film « Paris Brûle-t-il », opus de Maurice Jarre popularisé par Mireille Matthieu, a aussi rappelé en ce jour de commémoration combien il faut continuer de se battre et de résister pour conserver la liberté d'expression.
Les 42 musiciens, parmi lesquels plusieurs étaient aimablement venus du Saint Amandois ou de Baugy, ont déroulé un programme que chacun aura apprécié, applaudis, jusqu'aux rappels et ovations debout.
Toutefois, dès le début de ce concert de Nouvel An, un étrange personnage au costume bariolé, muni d'une grosse valise, d'abord muet puis se montrant plutôt bavard, a, on ne sait comment réussi à traverser le public, à s'approcher de l'estrade, et finalement à s'insérer dans un dispositif bien rôdé. Faisant d'abord le bonheur des enfants, amusant rapidement tout le monde, le clown Nicolas a avivé cette prestation. Il a même et gentiment été admis, en place du nouveau président de l'harmonie, Jean-Philippe Naissant, à présenter les titres qui allaient être brillamment interprétés dans une excellente ambiance.