Fil info
12:15Auriac : L’esprit de Noël est aussi en Xaintrie -> https://t.co/5kP6qhZtl5
11:18RT : Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
09:19Haute-Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches | L'Echo https://t.co/R2Osmoa2gu via
19:15Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour | L'Echo https://t.co/0eUSK8dxfP via
19:01Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
18:54Indre : La télémédecine dévoile ses atouts aux professionnels -> https://t.co/idSB4KoGQ5
18:41# # - -Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches -> https://t.co/ZJ1vwiSzyc
18:40# # - -Vienne : L’hibiscus dans toute sa saveur -> https://t.co/hJAARLcCeC
18:39# # - -Vienne : Les enfants en conseil -> https://t.co/E9i4QL36qx
18:37Région : La solidarité, un nouveau délit? -> https://t.co/Xjzte0ShhS
18:24Dordogne : Blocage du lycée pour contester les mesures gouvernementales -> https://t.co/d2C02KTKxd
17:47Issoudun : Un marché de Noël sous le déchaînement des éléments -> https://t.co/TuUnsDtlV0
17:30Bergerac : Un comité consultatif seniors pour favoriser le « bien vieillir » -> https://t.co/sxMJ8vylYK
17:30Bientôt plus de "casquettes blanches" sur les quais pour faire partir les trains? C'est quasi effectif à Limoges de… https://t.co/ENLwF0fIUF
17:04# # - -Sulpice-les-Feuilles : Temps de saison pour le marché de Noël -> https://t.co/pkTiB9T9G2
17:02# # - : De tout jeunes citoyens -> https://t.co/EhiVXYzFyV
16:59# # - -Yrieix-la-Perche : L’école de pétanque s’étoffe -> https://t.co/MKnFsGttv1
16:57# # - -Vienne : L’Office de Tourisme dévoile ses trésors d’hiver -> https://t.co/dib1Y3aBvi
16:55# # - -Priest-sous-Aixe : La commune et la CdC reçoivent chacune un prix -> https://t.co/5094urhIuq
16:39Trélissac : Apatrides dans leur propre pays -> https://t.co/VPpAK1518X

Agents, élus et habitants interpellent le Président sur l’avenir de la trésorerie

Social

Hier, une manifestation avait lieu devant le bureau de Poste de Mussidan où des délégués syndicaux et des élus ont été poster des cartes pétitions à l’attention d’Emmanuel Macron.
Ce sont plus de 2 000 qui ont été signées par des habitants et des élus et postées hier pour dire non à la fermeture de la trésorerie de Mussidan annoncée le 23 juin dernier. Une initiative intersyndicale à laquelle participaient des délégués syndicaux de la Cgt de Fo et Solidaires. « Il s’agit pour nous de façon symbolique de demander au Président de la République le maintien du service public en milieu rural », explique Philippe Gory, représentant la Cgt Finances Publiques.
Un acte symbolique qui s’inscrit aussi dans la journée d’action de grève dans la fonction publique qui se déroule aujourd’hui, « puisqu’au-delà des questions des statuts, du point d’indice et de la rémunération il sera aussi question du maintien des services publics en milieu rural. Et l’ensemble des agents des Finances publiques de Dordogne sera demain (aujourd’hui) dans le cortège derrière la banderole  Non à la fermeture de la trésorerie de Mussidan, pour mettre en avant la destruction du maillage territorial telle que souhaitée par le Président de la République ».
Les syndicats gardent toujours l’espoir que cette fermeture soit annulée, « la décision officielle n’a pas été encore prise puisqu’un comité technique national doit se réunir d’ici la fin de la semaine. On espère donc que cette action permettra d’infléchir la décision de fermeture car on sait qu’il y a un flottement au plan national des annonces de fermeture. Mais on nous avait annoncé le 1er janvier 2018 pour la date de fermeture, donc nous comptons sur le soutien des élus, notamment celui de Stéphane Triquart, le maire de Mussidan et des conseillers départementaux. Nous devons également rencontrer de nouveau Germinal Peiro au mois de novembre lors du vote du budget du conseil départemental. Mais nous réfléchissons d’ores et déjà à d’autres actions avec la population et les élus dont une autour du péage de l’autoroute. Nous réfléchissons à toute forme d’action », précise Philippe Gory. Les syndicats, la population et les élus sont dans la lutte permanente depuis l’annonce de cette fermeture le 23 juin. « Et nous avons le soutien de tout le monde sauf celui du représentant de l’État Monsieur Poggioli (directeur départemental des Finances publiques) qui malgré tous les arguments des élus au niveau économique et social refuse de revenir sur cette décision personnelle », conclut Philippe Gory.
Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.