Fil info
16:46# # - -Vienne : Un cross solidaire pour les enfants du Tchad -> https://t.co/NUVVCUb6HG
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD
15:27La Châtre : L'harmonie animera l'inauguration de l'état-major du S.D.I.S. -> https://t.co/wzPCQW4gPZ
15:25Issoudun : Elle n'est pas passé de mode, la « mob' » -> https://t.co/7mSkrHfA7x
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD

Une antenne de mission locale qui fonctionne bien

Nantiat

Après la création de la Communauté de Communes ELAN qui a regroupé les com-com MAVAT, AGD et Porte d'Occitanie, certains pôles administratifs se sont créés sur ce territoire. A Nantiat, c’est une mission locale qui a pris possession de la salle de réunions de la mairie.
Chaque mardi de 14 h à 17 h,  Sylvie Moncourier responsable des antennes de Mission Locale de Saint-Junien et Nantiat, reçoit les jeunes Nantiauds, âgés de moins de 25 ans,  afin d’accompagner, diriger et renseigner pour trouver un emploi. En 6 mois d’existence, l’antenne regroupe déjà 22 dossiers, pour lesquels les problèmes diffèrent suivant les individus. Ainsi Sylvie Moncourier explique que certains jeunes ont des «parcours difficiles et compliqués», pour certains «les bonnes cartes n’ont pas été distribuées dès le départ». Foyers défavorisés, abandon, manque de moyens, il est dur de se «frayer une place» dans le monde du travail. Et puis il y a ceux qui ont choisi des voies qui ne leur correspondaient pas et il faut leur faire reprendre confiance en eux et les diriger vers ce pourquoi ils sont faits réellement. L’antenne dispose ainsi de logiciels permettant aux jeunes de faire des tests et de trouver un métier ou des formations rémunérées qui leur correspondent.
Un besoin, une réponse
Sur Nantiat, le besoin des jeunes était «bien réel» confie Sylvie Moncourier, et avec l’appui de la municipalité de Nantiat, la responsable d’antenne a vite trouvé son public. Elle qui exerce dans ce métier depuis une vingtaine d’années, est toujours autant passionnée par sa profession ; elle explique : «Les jeunes ont changé, l’adolescence dure plus longtemps et leurs occupations et loisirs sont différents de ceux pratiqués il y a 20 ans, mais les jeunes sont toujours aussi sympas.»
A la mission locale, on écoute et on trouve des solutions: pour la santé si nécessaire, pour le logement en cas de besoin ou pour passer le permis: qui procure une indépendance et un outil nécessaires à la recherche d’un emploi. La mission locale travaille avec beaucoup de partenaires dont les associations caritatives, les travailleurs sociaux ou le conseil départemental. Ainsi on peut trouver des solutions financières face aux jeunes les plus en difficulté ou en situation de précarité.
Des problèmes ruraux particuliers
Dans le milieu rural, Sylvie Moncourier est  confrontée à des problèmes particuliers, spécifiques au tissu géographique. Travailler avec les jeunes pour qu’ils acceptent de faire des demandes d’emploi ou de formation sur Limoges par exemple «est très compliqué;  pour beaucoup, ils n’ont vécu qu’à la campagne ; aller à Limoges c’est comme si on leur demandait d’aller à la capitale, cela les pa-nique». Un autre facteur est aussi compliqué à gérer à la campagne : le transport. Car si Nantiat est dotée d’une gare, les horaires de train ne correspondent pas forcément aux horaires «travail». Les aires de covoiturage se développent beaucoup mais il faudrait des plateformes internet dédiées au covoiturage «intra-muros Haute-Vienne».
Malgré toutes les difficultés rencontrées, à chaque individu est trouvée une solution. Sur les 22 dossiers en cours, 5 jeunes ont trouvé du travail ou une formation. Pour les autres: «Il faut laisser le temps au temps», déclare Sylvie Moncourier car les choses se construisent sur la durée.