Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO

Une antenne de mission locale qui fonctionne bien

Nantiat

Après la création de la Communauté de Communes ELAN qui a regroupé les com-com MAVAT, AGD et Porte d'Occitanie, certains pôles administratifs se sont créés sur ce territoire. A Nantiat, c’est une mission locale qui a pris possession de la salle de réunions de la mairie.
Chaque mardi de 14 h à 17 h,  Sylvie Moncourier responsable des antennes de Mission Locale de Saint-Junien et Nantiat, reçoit les jeunes Nantiauds, âgés de moins de 25 ans,  afin d’accompagner, diriger et renseigner pour trouver un emploi. En 6 mois d’existence, l’antenne regroupe déjà 22 dossiers, pour lesquels les problèmes diffèrent suivant les individus. Ainsi Sylvie Moncourier explique que certains jeunes ont des «parcours difficiles et compliqués», pour certains «les bonnes cartes n’ont pas été distribuées dès le départ». Foyers défavorisés, abandon, manque de moyens, il est dur de se «frayer une place» dans le monde du travail. Et puis il y a ceux qui ont choisi des voies qui ne leur correspondaient pas et il faut leur faire reprendre confiance en eux et les diriger vers ce pourquoi ils sont faits réellement. L’antenne dispose ainsi de logiciels permettant aux jeunes de faire des tests et de trouver un métier ou des formations rémunérées qui leur correspondent.
Un besoin, une réponse
Sur Nantiat, le besoin des jeunes était «bien réel» confie Sylvie Moncourier, et avec l’appui de la municipalité de Nantiat, la responsable d’antenne a vite trouvé son public. Elle qui exerce dans ce métier depuis une vingtaine d’années, est toujours autant passionnée par sa profession ; elle explique : «Les jeunes ont changé, l’adolescence dure plus longtemps et leurs occupations et loisirs sont différents de ceux pratiqués il y a 20 ans, mais les jeunes sont toujours aussi sympas.»
A la mission locale, on écoute et on trouve des solutions: pour la santé si nécessaire, pour le logement en cas de besoin ou pour passer le permis: qui procure une indépendance et un outil nécessaires à la recherche d’un emploi. La mission locale travaille avec beaucoup de partenaires dont les associations caritatives, les travailleurs sociaux ou le conseil départemental. Ainsi on peut trouver des solutions financières face aux jeunes les plus en difficulté ou en situation de précarité.
Des problèmes ruraux particuliers
Dans le milieu rural, Sylvie Moncourier est  confrontée à des problèmes particuliers, spécifiques au tissu géographique. Travailler avec les jeunes pour qu’ils acceptent de faire des demandes d’emploi ou de formation sur Limoges par exemple «est très compliqué;  pour beaucoup, ils n’ont vécu qu’à la campagne ; aller à Limoges c’est comme si on leur demandait d’aller à la capitale, cela les pa-nique». Un autre facteur est aussi compliqué à gérer à la campagne : le transport. Car si Nantiat est dotée d’une gare, les horaires de train ne correspondent pas forcément aux horaires «travail». Les aires de covoiturage se développent beaucoup mais il faudrait des plateformes internet dédiées au covoiturage «intra-muros Haute-Vienne».
Malgré toutes les difficultés rencontrées, à chaque individu est trouvée une solution. Sur les 22 dossiers en cours, 5 jeunes ont trouvé du travail ou une formation. Pour les autres: «Il faut laisser le temps au temps», déclare Sylvie Moncourier car les choses se construisent sur la durée.