Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

Une table ronde pour discuter de l’avenir de la culture en zone rurale

Le vendredi 5 juillet à 14 h, l'association Aurora de Nantiat proposait une rencontre autour d'une table ronde autour des thèmes : « créer un festival en milieu rural, quel impact socio-économique pour le territoire ? » et « comment évaluer l’action artistique et culturel en ruralité ? » Étaient présents pour l'occasion, différentes personnes comme des représentants du département, des élues des commune de Nantiat et Nieul, Sophie Vandestock directrice du pôle lecture Nantiat/Nieul, et Joëlle Minardon, membre de la commission sport et culture.

Jean-Christophe Canivet, marionnettiste, directeur artistique du théâtre d'illusia et de l'association Aurora a accueilli toutes les personnes en présence par un petit mot de bienvenue et excusé les absents. La table ronde, 3e édition du genre, a été proposée dans le but de discuter et de voir quels

impacts socio-économiques pouvait avoir un festival organisé en milieu rural et quel était l'avenir de la culture dans les zones rurales. Après que chaque personne se soit présentée, les discussions se sont vites engagées en terme de culture et ruralité. Pour les uns, il ne faut pas faire d'amalgame et séparer la culture urbaine de la culture rurale. La diffusion doit être importante dans les deux secteurs et la culture doit servir de « levier » pour irriguer les territoires, culturellement parlant. Pour d'autres, il faut intensifier les soutiens pour que la culture perdure en milieu rural et évolue, mais tous sont d'accord, la culture sur petites, moyennes ou grandes zones, gratuite ou payante donne le goût aux choses, incite à la curiosité et permet de découvrir un territoire. L'exemple du mondial de tonte au Dorat a ainsi été cité, prouvant que l'évènement organisé sur cette commune permet à beaucoup de touristes, venus d'autres départements ou de pays, de découvrir la ville.

Nathalie Roche, élue à Nantiat et une des vice-présidentes de la communauté de communes ELAN a souligné la présence de la culture, régulière, sur les communes de Nantiat et Nieul, grâce aux médiathèques présentes : « beaucoup de scolaires ont une ouverture vers la culture grâce à ce pôle lecture et de par les expositions, spectacles divers organisés chaque année, le plus grand nombre a accès à la culture sur notre commune ». Concernant le territoire de la communauté de commune Elan, Nathalie Roche a souligné les choses mises en place, comme la plaquette de promotion des festivals et le relais de communication fait par les offices de tourisme. « Il y a également un support logistique avec le prêt de scène et une aide administrative pour les associations » a-elle rajoutée.

Concernant l'impact socio-économique des festivals sur le nord du limousin comme Graines de rue, Imaginieul, le BBF, Mille et une note ou les Bandafolie's Jean-Christophe Canivet a rappelé qu'un questionnaire allait être distribué sur les différents festivals; il a aussi été souligné la difficulté à trouver des jeunes pour distribuer ces questionnaires malgré une offre alléchante d'accès gratuit aux festivals et des repas gratuits.

Réflexion

Avec une nouvelle région qui nous a éloigné des services de proximité, la naissance de communautés de communes qui regroupe de nombreuses communes et un large territoire, Jean-Christophe Canivet a posé la question de la création d'une structure, indépendante, qui regrouperait les collectivités, les festivals et les porteurs de projets culturels afin de promouvoir la culture en local. Des échanges avec d'autres territoires pourraient aussi être envisagés ainsi que des groupes de travail afin d'améliorer la visibilité de l'univers culturel et arriver à toucher un public non habitué. Une cartographie des manifestations, festivals serait aussi un atout pour mettre en place un panel de communication plus large. Des idées, des suggestions, qui on l'espère, feront leur chemin.

Nathalie Petoux

Photo: Discuter sur la promotion et la modernisdation d’une culture rurale .

Kids Vans Sk8 Hi Zip Toddler Lavendar White Uk Size 9 Infant