Fil info
13:15RT : : une réforme qui s'attaque aux comme au . L’ensemble des interlocuteurs s… https://t.co/5TiCvKQhIF
13:14RT : Le rapport du gouvernement sur les travaux des époux Rugy confirme donc la réalisation d’un dressing sur mesure en… https://t.co/bevjgUrVWM
13:06[] Interview d’, pilote de l’ 2019, pour à . https://t.co/qXwRUPKZBB
12:17 Aucun souci... https://t.co/FNDIa7bwzn
12:16Sécheresse, le département de la Haute-Vienne placé en "crise renforcée"
12:14Canicule oblige, Le golf est ouvert aux pratiquants de 6h30 à 13h et de 18h à 22h. L’accueil ferme quant à lui à 19h30.
12:12 Quelle honte! Ils vont laisser quoi les petits salariés dont on est en train de casser la retraite… https://t.co/JlSpu1xcnS
12:08 Oups! Erreur rectifiée aujourd'hui.
09:38Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures | L'Echo https://t.co/7CGZCahLNl via
08:49L’ECHO 22 juillet : Merci d’avoir relayé notre lettre ouverte. Pour info, c’est mon prédécesseur q… https://t.co/8mvjb2nJ41
07:38Région : Les vieux gréements mettent le cap sur Vassivière -> https://t.co/XzX1xmoVoI
22:59RT : Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:55Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:03RT : Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
21:48Périgueux : Hussein Khairrallah veut « rassurer » l’opinion -> https://t.co/qOFSVvuy3C
21:35Périgueux : Le MoDeM pense tenir son homme providentiel -> https://t.co/hNL9Y23dxn
20:50Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
20:06Gros-Chastang : Un labo à la croisée des projets -> https://t.co/WDifXIAyqZ
19:06Périgueux : Mimos 2019, une continuité ouverte -> https://t.co/eqRWgaL3Ya
19:04Périgueux : L’art, les hommes, le monde -> https://t.co/hl1enMiEYZ
19:02Saint-Marcel : Une découverte fortuite lors des travaux de restauration du temple 3 -> https://t.co/6jDl6OcbaQ
19:01Le Blanc : Un tournoi entre chevaliers du 21e siècle -> https://t.co/TCkPCNQ5Au
19:00Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures -> https://t.co/P7uZwcokUr
18:59Indre : Chopin, l’illustre hôte de George Sand -> https://t.co/iFFIYSXP8q
16:44# # - -Vienne : Déclenchement du niveau 3 alerte canicule en Haute-Vienne -> https://t.co/1BZJpCRFYz
16:21Déclenchement du niveau 3 - alerte canicule du plan départemental canicule en Haute-Vienne.
14:23RT : 🔴 Le vient d’activer le "niveau 3 – alerte " du plan départemental de gestion de la canicule, en… https://t.co/oRhcn9xcu3
14:21RT : Pour accélérer la transition écologique, Macron remplace François de Rugy par un panneau solaire https://t.co/tFm5ytQbfo
14:14RT : Mon père est algérien, ma mère est française. Je suis né à Paris, j'ai grandi à Alger. J'aime la et l'… https://t.co/n9Ho5xoELS

Une belle foire d’empreintes !

Littératures

La 22e édition de la Foire du Livre de Naves s’est déroulée ce week-end. Samedi à Tulle Henri Peña Ruy a lancé les festivités en parlant d’économie et de philosophie. Hier salle du Pré Bourru, place aux dédicaces et aux rencontres entre publics et auteurs en tous genres.

La Foire du Livre de Naves a rencontré à nouveau un beau succès populaire.
Ils étaient nombreux les visiteurs, souvent en famille, à se presser dans la salle du pré Bourru à Naves hier tout au long d’une belle journée à   l’humeur printanière consacrée aux littératures et à leurs auteurs. Des étals, plusieurs ouvrages tiraient leur épingle au jeu des éditions, ceux écrits par  Paule-Marie Duquesnoy en collaboration avec des  artistes comme Dom et Jean-Paul Ruiz, de Saint-Aulaire. Ces livres d’artistes sont uniques  en leur genre. «Mikado» se déplie et replie en accordéon, un objet magique,  un éventail de couleurs poussé par le vent  : «La couverture du livre est  en bambou illustré. Mon texte vient se poser sur chaque pan et l’envers représente un paysage d’éléments végétaux imprimé sur un fond de ciel  bleu» détaille l’auteure. Cet objet tout simplement magnifique et précieux a été fabriqué à 25 exemplaires. Et si ce  livre n’est pas à la portée de tout  le monde, le petit ouvrage-carte  intitulé «52 poèmes pour un ginkgo de Corée» signé par Yves Millet (dessins) et Paule Marie Duquesnoy (textes)  connaît un beau succès de librairie : «Les deux cents premiers exemplaires ont été épuisés tout de suite. L’éditeur a été obligé de le réimprimer.  C’est merveilleux» se réjouit la poétesse*.  Elle devrait publier en avril le récit de son voyage en Corée, le pays des plaqueminiers.
Il vit et travaille à Marseille mais a grandi à Tulle. Jean-Philippe Chabrillangeas a déjà publié deux jolis romans aux éditions Elan Sud : Deltas et Des pissenlits sur ma tombe. Il travaille actuellement sur un nouveau livre dont le cœur est ancré dans le village de Corrèze. «La sortie du livre au  printemps 2020, j’espère qu’elle se fera dans cette commune. L’histoire est celle d’un personnage, écrivain, qui revient dans son village, pour  travailler à un manuscrit. Il retrouve des amis, ses racines. Il est à un moment de point de bascule dans sa vie. Quelqu’un de plus jeune va changer le cours de son existence» résume l’écrivain. A suivre.
Les livres jeunesse, BD étaient bien représentés. Parmi les éditeurs, un alliage original, celui du réseau de création et d’accompagnement  pédagogiques Canopé avec la maison d’édition  L’élan vert : «Chaque album jeunesse  part d’une œuvre d’art. L’histoire est écrite autour. On va  partager un moment de littérature et de culture aussi car à la fin de chaque album vous retrouvez l’œuvre qui a inspiré le récit, un topo sur son  créateur et les auteurs du livre expliquant leur démarche artistique. L’objectif est d'amener les jeunes lecteurs à l’art qui peut paraître élitiste. ça montre toute la subjectivité qu’il y a autour d’une œuvre» précise Emilie Guyonnet, du réseau Canopé.
Des coûts en économie
Samedi dans l’amphithéâtre du Conseil départemental, le philosophe Henri Peña-Ruiz, spécialiste de la laïcité,  a animé une conférence-débat sur  «Les dilemmes de la politique des coûts en économie». Ce spécialiste aussi de la pensée de Marx a défendu sa conception d’une société plus  juste basée sur la solidarité redistributive. Pour ce faire, il a balayé l’histoire de l’économie et de nos sociétés libérales, en pointant un paradoxe du système capitaliste. Il a mis en parallèle la production des richesses dans une société d’abondance et l’émergence de nouvelles formes de misère,
citant Victor-Hugo : «Etre pauvre, c’est avoir peu pour vivre. Etre misérable, c’est de ne pas avoir assez pour vivre». Il a expliqué les conséquences
humaines, sociales, écologiques  de cette course folle à «une   frénésie de profits». Une autre citation de Victor-Hugo, extraite des «Lamentations»  
traitant du sort  des enfants au  travail est venue illustrer sa démonstration hic & nunc  : «Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit» ; «Mais  quel est ce système qui produit la richesse en créant la misère?»... Il a démontré  que les choix économiques ne pouvaient pas être disjoints d’une politique sociale. Il s’est référé au programme du CNR qui au sortir de la Seconde guerre mondiale avaient fait de la santé, de la culture un bien  public.
Rien de telle qu’une Foire  pour nous dire que lecture et culture sont  forces émancipatrices.  

Serge Hulpusch
*Paule-Marie Duquesnoy sera présente à la librairie briviste La Baignoire d’Archimède le 16 mars à 14h  dans le cadre du Printemps des poètes avec tous ces livres et les ouvrages de sa maison d’édition Parchemins. Elle a invité un poète installé à Saint-Clément  Laurent Albarracin auteur de l’ouvrage de poésie «Le Secret secret» publié chez Flammarion.

UA Air Jordan 1