Un festival pour la bonne cause

L'association  «Vivre Nos Différences» créée en juillet 2016 organise samedi et dimanche un festival solidaire à la salle Georges-Méliès. Cette structure fait suite à Réseau Bulle 87.
Le premier objectif de l’association étant de créer du lien social par l'intermédiaire de rencontres. De par ses activités, elle permet également à toute personne handicapée de pouvoir travailler sa mobilité, ses habiletés sociales, d’accéder à des moments de loisirs et de rompre la solitude. Elle est aussi présente pour faciliter les démarches administratives (demande d'affection longue durée, mise en contact avec les assistants sociaux de secteur, aide à l'élaboration des dossiers MDPH). La plupart des personnes suivies ont été mise en relation avec les diverses structures sociales dont elles dépendent (notamment les maisons du département) et elle sert d'intermédiaire pour les situations délicates.
Ainsi les cafés rencontres mensuels obtiennent un vif succès, et permettent ainsi d'aider au mieux les familles par un moment de parole et de partage autour d'une collation. Les ateliers mobilités du jeudi sont de plus en plus investis, notamment par des familles n’étant pas touchées par le handicap. Les enfants peuvent ainsi vaincre leur peur du handicap et partager un moment ensemble. Les ateliers créatifs et récréatifs affichent complet. Le soutien téléphonique (écoute, conseils) permet de maintenir le lien social avec les familles concernées. Enfin le prêt de jeux et jouets éducatifs est en place grâce à la collecte qui a bien fonctionné.
L’association organise un festival de deux jours, Handi’Fest demain et dimanche à Nexon. Les artistes jouent solidairement afin de récolter des dons en faveur de la structure. L’ objectif est d’accueillir un public large de tout horizon, dans une salle accessible au handicap. Les tarifs sont volontairement bas, fixés à 8 e la journée, pour permettre à tous de vivre un moment ensemble.
Ainsi cinq groupes se produiront. Le groupe acoustique de pop/folk de Limoges, «Fargo», formé de deux chanteuses et deux guitaristes qui assurent aussi les chœurs se produira samedi à partir de 20 h. Leur 1er album, «Floating in the Limbo» est sorti en mars 2016 et contient 11 compositions au coeur desquelles les harmonies vocales s’entremêlent. Puis les «Stillborn Slave», groupe de Melodic Hardcore de Brive monteront sur scène.
Le festival se poursuivra dimanche à partir de 16 h 30, toujours à la salle Méliès, avec Mimo (rock, funk, jazz, instrumental), puis «la Nomade Statique» se produira à 18 h. Ce groupe festif et plein d'énergie, allie poésie loufoque et douces folies, et aime jouer avec le public qui passe souvent du rire aux larmes au fil des chansons. Enfin LaXamaX, un duo au style unique où l'association instrumentale et vocale des deux compères donne des chansons plus loufoques les unes que les autres sous les airs d'accordéon, rythmés de riffs de guitare. Certains diront que c'est de la chanson française, d'autres que c'est du punk musette, d'autres encore prôneront un rock acoustique... Bref, tout le monde y va de sa petite idée. Mais LaXamaX, c'est LaXamaX. Le groupe montera sur la scène à 20 h 30. Ce festival a lieu à la salle Méliès de Nexon, en collaboration avec la ville de Nexon et Zikanex (organisation de concerts au foyer des jeunes de Nexon, portée par cinq jeunes de Nexon soutenus par le PIJE). Une buvette sans alcool et des sandwichs seront disponibles sur place. Entrée à 8 €.
Michaël Callet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.