Fil info
01:03 Si etre contre la cruauté, c'est être anti-… https://t.co/q8wyZnVYSr
23:09International : Le viaduc de Gênes : symbole d’un pays affaibli -> https://t.co/G89U377saB
23:07France : Un Canadien à la tête d’Air France : colère des syndicats -> https://t.co/gCNhzy71US
21:25 Je voudrais que l’on m’explique s’ils sont… https://t.co/99eUGwtY0Z
21:09Région : La solitude au bout du fil -> https://t.co/sZhf7rzJsm
20:33 100% d'accord, ces raccourcis permanents co… https://t.co/wo4FeBwsc0
19:46Nos camarades de nous ont retrouvés sur ! https://t.co/ubEAzTzxBw
19:30Région : C’était Radio Luttes... -> https://t.co/xu5y3szMrM
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE
16:36Sarlat-la-Canéda : Des artistes aux commandes -> https://t.co/nbbqHnRaXg
15:39Issoudun : La Rabouilleuse a nettoyé le site de sa loge, l'âme en peine -> https://t.co/TthlCHu5rg
12:58 bravo a vous car c'est inadmissible
12:35 Excellente chose 👍 Bravo à vous tous pour… https://t.co/DksadP6YzP
11:26 Merci à vous d'être intervenu.

L’Occitanie sous toutes ses formes

Culture

Du 18 au 21 mai se déroulera à Nontron et à Saint-Estèphe la 3è édition du Festival Paratge sur la culture Occitane avec des expositions, des concerts et de nombreuses animations en partenariat avec les associations présentes sur le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin (Pnr) sur lequel se trouvent les deux sites

Après une première édition à Bourdeilles en 2012, une édition pour les professionnels en 2014, et Génération Paratge en 2016 pour les jeunes l’Agence culturelle départementale a souhaité revenir à la formule grand public d’origine.
« Nous avons également voulu qu’il renaisse sur un territoire sur lequel de nombreuses associations portent la culture occitane », explique Régine Anglard vice-présidente du Conseil départemental en charge de la culture et la langue occitane. Le conseil départemental a en effet fait le choix en 2011 de se doter d’une délégation à la langue et à la culture occitane basée sur trois grands axes : la transmission de la langue avec des parcours complets de la maternelle au lycée, la socialisation et la valorisation à travers les arts et la culture. Par convention les deux premiers volets ont été confiés à l’agence Novelum et la troisième à l’agence culturelle départementale.
Paratge est un mot occitan difficile à traduire, « c’est le respect de l’autre, de la différence et des autres cultures, la bonne entente, la bonne coopération. C’est d’ailleurs ce que nous voulons donner comme dimension en s’ouvrant sur les autres communautés  dont les britanniques qui représentent 14 % de la population du Pnr. Des associations et des chorales anglaises sont donc associées dans le projet afin que chacun s’y retrouve », précise Sébastien Girard chargé de mission langue et culture occitane au Conseil départemental.
Le Pnr a d’ailleurs dans son projet de développement « un axe concernant la préservation des patrimoines dont la langue occitane », ajoute Stéphanie Pouplier chargée de mission culture au Pnr qui précise que le parc a tout de suite accepté la proposition du Département d’accueillir l’événement, « d’autant plus que nous avons une perte de locuteurs. Paratge va permettre de rassembler de nombreuses associations autour du projet ».
En amont de ce moment grand public deux événements «  Génération Paratge » ont eu lieu les 13 et 14 avril à Sarlat en direction des élèves du 1er degré et depuis mardi jusqu’à aujourd’hui à La Coquille avec les élèves de 7 collèges du département, « un moment qui permet à des jeunes de découvrir une culture et des valeurs tout en développant le lien social », estime Régine Anglard. Le festival se déroulera les  trois premiers jours à Nontron et se conclura le 21 mai autour de l’étang de Saint-Estèphe. L’ouverture aura lieu le jeudi 18 mai à Nontron au cinéma Louis Delluc avec la projection du film documentaire de Christian Philibert « Massilia sound system » sur ce groupe de reggae français d’expression occitane né en 1984. Cette projection sera suivie d’un échange avec les musiciens du groupe et d’artistes du groupe Moussu T e Lei Jovents.
La seconde journée se déroulera  toujours à Nontron avec un partenariat avec le Pôle des métiers d’arts qui inaugurera son exposition d’été, « Secrets d’ateliers ».
« Nous ne pouvons pas évoquer la tradition sans les métiers d’arts et c’est pour cela que nous avons proposé une animation musicale qui aura lieu durant le vernissage », explique Pierre Ouzeau directeur artistique de l’Agence culturelle départementale. Cette animation sera assurée par le trio 3615 Tout CourT de musique traditionnelle alliant accordéon, vielle, guitare et chant.
à 20 h on retrouvera à l’espace Louis Delluc, le duo Lo Clapat, composé de Christophe Célérier (chant, guitare, diato et violon) et de Paul Lochmans (chant, percussion), qui propose une interprétation très contemporaine du répertoire ball-trad occitan. Le duo se produira d’ailleurs l’après-midi à l’Ehpad de Nontron. ils seront suivis de Moussu T e lei Jovents créé en 2004 par Tatou et Blu deux membres de Massilia Sound System, le groupe navigue entre tradition occitane et musique noire et porte le message d’une Provence maritime, portuaire cosmopolite et fière de son histoire. La soirée se terminera avec Anem Trio, mélange d’influences musicales d’ici et d’ailleurs qui invite à la danse au partage et à la convivialité
(entrée : 10 euros).
Le samedi sera une journée en deux temps entièrement gratuite et tout public. Le programme associatif se déroulera sur trois sites différents : le plateau des couteliers, l’espace mairie et l’auditorium de 10 h à 18 h avec des animations, des ateliers, un espace luthiers, de l’initiation aux métiers d’arts, la présentation de fonds littéraires occitans, des jeux traditionnels un apéro trad animé par Lo Clapat, mais aussi des chants des contes des expositions des projections vidéos. L’autre partie de cette journée concernera la programmation artistique avec la présence le matin sur la place du marché et l’après-midi dans la cour de l’école de Sonoparadisio, un camping-car qui va à la rencontre des auditeurs pour diffuser des créations radiophoniques. Monique Burg donnera de 14 h 30 à 15 h 15 une lecture de conte jeune public en occitan, la Cie Léoni Tricote donnera un spectacle jeune public intitulé Catarina Barba Fina à partir  de 15 h 30 à la salle RAM. Et enfin à 16 h 30 sous chapiteau Maurice Moncozet et Bernat Combi proposeront « Marcela forever », spectacle mêlant musique et poésie en hommage à Marcela Delpastre, poétesse et paysanne du Limousin.
Le soir à partir de 20 h on retrouvera tout d’abord Dolàn Xako, artiste trip hop qui s’est appuyé pour créer sa musique électronique, sur le fond de disques vinyles occitans de l’agence culturelle départementale. Il assurera aussi l’ambiance entre les changements de plateaux. Il sera suivi par Guilhem Desq, qui utilise sa vielle comme le ferait un guitariste avec de nombreuses pédales d’effets, puis Super Parquet composé de cinq musiciens alliant instruments traditionnels occitans et musique électronique. Et enfin Artùs très influencé par la musique occitane et gasconne mais dans un style amplifié proche de la noise anglaise ou du post rock.
Dimanche, le festival se déroulera à Saint-Estèphe avec une exposition de photographies d’artisans travaillant le bois dans les années 80 intitulée « Gents de mestier » à découvrir de 10 h à 16 h à la mairie. Une randonnée est organisée autour de l’étang de la Jemaye et sera animée par Jean-François Gareyte médiateur de l’agence culturelle qui proposera un parcours rythmé d’anecdotes et de légendes occitanes avec une pause musicale assurée par la chorale Carillon. (Départ à 10 h du parking de l’étang, difficulté : facile).  à partir de 12 h sera proposé au bar Le petit baigneur un apéro concert où les cultures occitanes et britanniques se confronteront en musique à travers le Highlanders Pipe Band et le groupe Moiz’Bat. De 13 h à 15 h autour de l’étang il y aura la possibilité de se restaurer auprès de professionnels ou avec un repas tiré du sac. A 15 h c’est Larrosa sabaiak, une formation du Pays Basque qui donnera un concert après avoir fait une restitution du travail mené lors des ateliers animés par le chanteur du groupe Benat Achiary avec des chanteurs amateurs locaux. Enfin à partir de 17 h à Champs-Romain, l’Union occitane Camille Chabaneau proposera une balade découverte à destination du Saut du Chalard  (difficulté élevée).
Tarifs : jeudi soir : tarifs du cinéma, vendredi soir : 10 euros, samedi soir : 10 euros (pass deux soirées : 15 euros) gratuit pour les moins de 12 ans. Activités gratuites en journée le samedi et le dimanche. Programme plus détaillé sur paratge.org.

Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.