Fil info
07:59Région : Dépôt de bilan de l’entreprise de porcelaine J.l. Coquet à Saint-Léonard -> https://t.co/PHjZHN9Cjk
07:35# # - -Vienne : Tati Limoges reste ouvert et change d’enseigne -> https://t.co/2hwwgiUo7O
07:33France : «Le labyrinthe de la Voix» sillonne la porte océane -> https://t.co/lWpldLZ5Bs
07:30France : Limousine Park, moins cher, plus interactif -> https://t.co/reUfVzI2SL
07:26Région : Contre les punaises de lit : notre meilleur ami, le chien -> https://t.co/dv2rPSJqZE
22:56 Désolée on ne peut pas y croire ou alors qu'il dénonce de toutes ses forces la remise en cause sans pr… https://t.co/48jOvXeUnj
22:12Ribérac : La photo de la voisine confond le voleur -> https://t.co/Vrvrmiwwwm
21:15Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/9ql4IKcjcl via
21:14Sarliac-sur-l'Isle : La preuve par l’exemple -> https://t.co/WNSVy1YIfv
21:12Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/9SP8yBiQ7k via
20:49Corrèze : A tire d'ailes à l'aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne -> https://t.co/ZyElSS7EfE
20:21RT : Ce matin, un contrôleur de train originaire de Brive a été agressé dans le train aux Aubrais près d'Orléans. Les co… https://t.co/gHYrmurXPl
18:00 L ARS obéit sur ordre de l ÉTAT!!Encore une HONTE de la part de ce GOUVERN… https://t.co/S8amA2aWKk
17:45Ce matin, un contrôleur de train originaire de Brive a été agressé dans le train aux Aubrais près d'Orléans. Les co… https://t.co/gHYrmurXPl
17:42 😱😡😡😡
17:38Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/fjpzzWqWNM via 😳😤😤
17:34RT : Emmanuel Macron : "Si les Fennecs gagnent, les Français souhaitant se rendre sur les Champs-Elysées devront avoir u… https://t.co/LpBHy8ngET
17:33Châteauroux : La petite rue Grande de Stéphane Dubois -> https://t.co/gkoEAYEi2z
17:32Indre : Hommage aux martyrs et aux sauveurs -> https://t.co/vMUId6cCQ8
17:31RT : Lettre ouverte du Bâtonnier à Monsieur le Président de la République, à Monsieur le Premier Ministre, à Mesdames et… https://t.co/EVcm4iJHzi
16:50Domme : Aéromodélisme et délicates arabesques au meeting aérien -> https://t.co/H2yOXpMtmb
16:38Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc | L'Echo https://t.co/fKOgsTxOdR via
16:07Périgueux : A la Truffe, on se sent entre amis -> https://t.co/hQUeYMxXyf
15:26Argenton-sur-Creuse : Un groupe folklorique du Paraguay en visite à l'Ehpad du Clos du Verger -> https://t.co/8J27zsYZHz
15:22Eguzon-Chantôme : La fête du lac s’annonce époustouflante -> https://t.co/XoX8AUwgF5
12:15 ?????????????
12:12Tulle : François Hollande apporte son soutien aux facteurs grévistes -> https://t.co/gsxfRuIESK
11:16Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/joLKFrfoJ8 via
09:17Une décision injustifiable: Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ekGgykBrxD via

Un poste en moins auprès des résidents

Social

Lundi et hier, entre 12 h et 13 h les salariés de la résidence pour personnes âgées Villa des Cébrades, du groupe Korian à Sanilhac ont débrayé durant une heure pour protester contre la suppression d’un poste d’auxiliaire de vie.

La suppression d’un poste d’auxiliaire de vie est à l’origine de ce mouvement, soutenu par la Cgt, qui pourrait être reconduit si les agents ne sont pas entendus.
Elles étaient une vingtaine à s’être retrouvées, hier midi, malgré le froid mordant et la neige fondue qui tombait, devant les portes de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées (Ehpad) des Cébrades, à Notre-Dame-de-Sanilhac. Elles, car on ne compte qu’un homme parmi les soignants sur le site. Ces professionnelles protestaient contre la suppression d’un poste d’auxiliaire de vie, indispensable dans cet établissement recevant 73 personnes majoritairement dépendantes, ayant au quotidien besoin d’une aide pour les gestes de la vie courante. Elles sont 42 équivalents temps plein pour remplir cette mission essentielle qui est la prise en charge et le bien-être de nos aînés, et qui se décline 365 jours par an et 24 h sur 24. Alors une personne en moins se ressent sur les conditions de travail, et de prise en charge. Une délégation a été reçue, comme la veille, par le directeur du site, Jonathan Jasica, qui lui a demandé de patienter jusqu’au 1er février, date où il aura par la maison mère (cet Ehpad fait partie du groupe Korian) la confirmation de son budget, pour obtenir des réponses, ce qui ne rassure pas les agents qui préviennent : « si nous n’obtenons rien en février, nous durcirons le mouvement ». Pour le directeur, qui se déclare ouvert au dialogue et a reçu, tant lundi que mardi, les salariés pour entendre leurs revendications, « il n’y a pas de suppression de poste ». Ce qui est une réalité comptable, puisqu’une responsable d’hébergement vient d’être embauchée. Le nombre de salariés reste donc identique, mais auprès des résidents, il manquera tout de même une personne, la cadre venant d’être recrutée n’ayant pas pour tâche de s’occuper d’eux.
Comme dans tout le domaine de la santé et de l’action sociale, quand les agents s’inscrivent dans une action, les manifestations rassemblent ceux qui ne travaillent pas, la continuité du service dû à leurs usagers étant une priorité pour ces salariés qui ont un sens aigu du service à rendre.

Sneaker Podcast