Fil info
19:06Indre : Rentrée littéraire : c’est parti ! -> https://t.co/VNBhCnj3hY
19:04Châteauroux : Deux semaines dans un monde merveilleux -> https://t.co/88ddYugPid
16:53Gargilesse-Dampierre : Séjour studieux pour les élèves harpistes -> https://t.co/Z3HKnP1Wsz
16:52Saint-Marcel : De la moto au graphisme, une même passion pour Sofiane Benhalima -> https://t.co/GqmzIFAsue
16:50Eguzon-Chantôme : TSB : une deuxième victoire de main de maître pour C. Voisin -> https://t.co/5lOet7DV98

Atelier participatif de semis en pied de mur, près de l’église

Depuis 2010, Indre Nature et le CPIE Brenne-Berry sont associés pour développer l’opération « Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages » (OZP) dans l’Indre.
Aujourd’hui, 67 communes du département se sont engagées dans cette opération. La réglementation sur l’usage de pesticides dans les espaces publics vient d’évoluer. La loi Labbé est entrée en application au 1er janvier. Ainsi, pour l’Etat, les collectivités locales et établissements publics, l’usage de pesticides pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts et voiries, est interdit. Dans le même temps, la vente en libre-service est désormais interdite dans les jardineries et autres commerces. Afin d’expliquer ces changements et les alternatives possibles aux pesticides, de nombreuses communes engagées dans l’opération OZP organisent en partenariat avec le CPIE Brenne-Berry des actions de sensibilisation à destination de leurs habitants.
Mercredi, c’était autour de l’église qu’était animé par Quentin Revel un atelier participatif en présence du maire et d’habitants désireux de découvrir cette pratique. Le semis en pied de mur est une technique alternative aux pesticides, permettant d’allier réduction du désherbage et fleurissement de la commune. Dans cet atelier participatif, les habitants ont testé par eux-mêmes cette technique, et ils sont repartis avec un sachet de graines afin de la reproduire devant chez eux. « Depuis 2015, la commune pratique le "zéro pesticide" en adoptant des techniques alternatives aux produits chimiques : l’engazonnement d’allées, le fleurissement des pieds de murs. Cette action permet  à la commune de faire de sérieuses économies, de plusieurs milliers d’euros, mais aussi de réduire la pollution des terres et des cours d’eau. Les habitants qui désirent appliquer cette technique devant leurs murs pourront se procurer un paquet de graines, l’herbe folle ou dite mauvaise herbe disparaitra au milieu des fleurs annuelles et vivaces résistantes à la sécheresse » a déclaré le maire, Jean Pierre Nandillon.
Pierre-Marie Lagarde

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.