Fil info
17:20Catherine Baly, secrétaire générale de l’Union départementale CGT de la Creuse était convoquée jeudi au... https://t.co/MurxSp1j1I
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M

Etre plus réactifs avec des offres plus variées

Assemblée générale de l’ssociation des Gîtes de France

L’assemblée générale des Gîtes de France Dordogne-Périgord s’est tenue récemment à la Filature de l’Isle à Périgueux. Depuis l’an dernier, ce relais périgourdin de la Fédération nationale, comme ses homologues, a pris ses destinées en main.
Depuis l’an dernier les Gîtes de France de Dordogne, auparavant liés au Service loisirs accueil du Comité départemental du tourisme (Cdt), volent de leurs propres ailes.
Toutes les associations-relais sur les départements ont fait de même, « pour des raisons d’uniformité au niveau national » précisent les co-présidents périgourdins, Gérard Labrousse et Claude Poulain. Dans leur rapport moral, ils ont dressé leurs axes de travail, en commençant par la réussite de la prise d’autonomie financière. Car en s’affranchissant du Cdt, les Gîtes de France se lanceront, dès le 1er janvier 2018, dans la commercialisation de leurs produits. L’idée est aussi de dépendre de moins en moins des fonds publics. Autre volonté, renforcer les liens avec les relais voisins, « qui s’étaient souvent distendus faute d’autonomie ». L’ambition affichée est aussi d'accroître le nombre de structures. Actuellement on recense 451 gîtes, 30 maisons d’hôtes et huit gîtes de groupe labellisés. Pour obtenir ce label, les prétendants doivent disposer d’une habitation de caractère, proposer un accueil « chez l’habitant par l’habitant, et personnalisé », et des critères de décoration, de services, mais aussi comportementaux sont pris en compte.
Même si les co-présidents regrettent de n’avoir pu visiter que 18 hébergements dans le cadre du suivi qualité, l’an dernier, l’association n’a eu à faire face qu’à deux réclamations ayant conduit à un dédommagement en chèques-vacances Gîtes de France. « Les raisons étaient l’accueil, et la propreté à l’arrivée des clients » précisent Gérard Labrousse et Claude Poulain. Fin mars, l’association organise des Journées portes ouvertes, et se veut de plus en plus présente auprès de ses adhérents, avec des services en augmentation, qu’ils soient techniques, juridiques, de conseil...
Les structures labellisées sont dans le Pays de Sarlat (135), celui de Bergerac (104), la Vallée de la Dordogne (100), le Val de Dronne et le Parc naturel régional (41), Lascaux/Vézère (39), Périgord sensations (Pays de Thiviers, 37), et enfin Périgueux et Vallée de l’Isle (33).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.