Fil info
23:30France - Francis Heaulme jugé pour meurtre de deux enfants https://t.co/PqKUPWUgXO
23:30France : Francis Heaulme jugé pour meurtre de deux enfants -> https://t.co/sQCcMuqlW3
23:25France - Pierre Laurent lance un appel à Mélenchon https://t.co/Noj7xvlc8A
23:25France : Pierre Laurent lance un appel à Mélenchon -> https://t.co/KVO7W55eOv
23:24France - Un air de réconciliation entre la gauche et la jeunesse https://t.co/cEWlrAmhVz
23:24France : Un air de réconciliation entre la gauche et la jeunesse -> https://t.co/om1GGp2MEy
23:22France - L’hommage de la Nation au policier tué jeudi à Paris https://t.co/30L9gSNWta
23:22France : L’hommage de la Nation au policier tué jeudi à Paris -> https://t.co/nAqBmi7nVh
23:14Région - Les Etablissements Henri Machat ferment leurs portes https://t.co/Y0xuntV7hu
23:14Région : Les Etablissements Henri Machat ferment leurs portes -> https://t.co/Jz372VfMN8
23:07Région : Les Etablissements Henri Machat ferment définitivement leurs portes -> https://t.co/9CP57My6OU
22:55La une du Mercredi 26 Avril 2017 https://t.co/OaVpggJfAr
20:02Indre - George Sand revisitée en BD https://t.co/gJDcQepjI2
20:02Indre : George Sand revisitée en BD -> https://t.co/Ufc7eksJnK
19:56Mouhet - A Mouhet, on aime la chanson ! https://t.co/bG5g4msz2A
19:56Mouhet : A Mouhet, on aime la chanson ! -> https://t.co/By1ULzA4xP
19:44Brive-la-Gaillarde - Un petit train arrive en ville https://t.co/zDgUQAuARi
19:44Brive-la-Gaillarde : Un petit train arrive en ville -> https://t.co/XSUucGKRg3
19:39Dordogne - Un socle pour reconstruire la gauche https://t.co/wpC1BvGA8X
19:39Dordogne : Un socle pour reconstruire la gauche -> https://t.co/NR1UINrDQA
18:50En déplacement en Creuse, Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle Aquitaine, chargé des... https://t.co/PM7jeg6QgZ
18:47Creuse - Montluçon, en attendant Lyon https://t.co/mraRHSctB5
18:27RT : Jacky Simon, 17 ans, habitant Ménetreuil (71) a disparu dans la nuit du 22 au 23 avril. Merci de RT https://t.co/iWBylnmotu
18:09 sera en Haute-Vienne vendredi.
17:48RT : Et quand Hollande sort de sa réserve pour attaquer et non… https://t.co/uvzrFMvlUl
17:42Bergerac : L’indécision et la colère, principaux favoris du second tour ? -> https://t.co/S1V5Di71vw
17:39Jusqu’à dimanche soir 18 heures, Felletin vivra aux rythmes des 5e Journées européennes du feutre. L’événement... https://t.co/46e6DJb2qS
17:38Creuse - Le feutre dans tous ses états https://t.co/c74kKNbj0c
17:34Le Centre d’animation de la vie locale (CAVL) de Guéret a inauguré ses nouveaux locaux dernièrement. Des locaux... https://t.co/xOmK11w1hx
17:33Creuse - Un lieu d'accueil pour tout savoir des animations de la cité https://t.co/lXNeLi0MfF
17:20Bellac - Parcours du Coeur: on s'est bien bougé! https://t.co/Y17ktTjMXA
17:20# # - : Parcours du Coeur: on s'est bien bougé! -> https://t.co/sGRm9iJLuq
17:18Saint-Yrieix-la-Perche - L’influence économique de l’hôpital Boutard https://t.co/Z2AInSoeVk
17:18# # - -Yrieix-la-Perche : L’influence économique de l’hôpital Boutard -> https://t.co/QnbFDhswkG
17:17Saint-Junien - Le corps, votre première maison dont Soline peut prendre soin https://t.co/PbZs5xPbo1
17:17# # - -Junien : Le corps, votre première maison dont Soline peut prendre soin -> https://t.co/p0Z6IM3Izi
16:58Sarlat-la-Canéda : Macron talonné par Mélenchon sur le canton -> https://t.co/vsZJCYOelw
16:55 Même ceux qui feront barrage le 7 mai sont tristes parce qu'on pérennise ainsi le système… https://t.co/IB0pQDseEw
16:49RT : Fils de , je ne voterai jamais pour un parti héritier de la et de l'. (1/2)
16:49RT : Mais qu'on ne me demande pas de soutenir un projet qui sera un formidable terreau pour la prospérité et le renforcement du . (2/2)
16:49 Chirac 2017 c'est non.
16:46RT : La "jeunesse" de Macron en marche vers la suppression de l'ISF à La Rotonde 🤢... https://t.co/iMT94orKYX
16:45RT : Pour rappel, Marine Le Pen se déclare "pour la protection des animaux". Et des Français. https://t.co/yAbjLSrnQQ
16:29RT : Le rend hommage au policier Xavier JUGELÉ au commissariat de de https://t.co/pJBvfdjiVY
16:28RT : "Je souffre sans haine". Discours admirable et courageux du compagnon de lors de l'hommage national à la Préfecture de Police.
16:26RT : Avant Mélenchon, Jospin avait mis… 5 jours à appeler au vote contre Le Pen en 2002 https://t.co/gQN6o7Ua40 https://t.co/UpP7SXA2vE
16:26RT : Je lance un appel notamment à la France insoumise dt je ne comprends pas le silence à nos appels depuis dimanche mais aussi à tte la gauche.
16:25RT : Moi en train de sélectionner mes destinations vacances pour cet été : https://t.co/Ggxhh0blEb
16:22Saint-Chartier : Le réseau d’eau potable réceptionné -> https://t.co/P5tNdH0WZa
13:48En partenariat avec L'ECHO... https://t.co/J0HHDBaPkU
09:02Dans notre édition aujourd'hui : - Haute-Vienne : un nouvel outil pour les propriétaires d'étangs - Zoom : la... https://t.co/8KUBSCE4SR
08:49Brive-la-Gaillarde - Des cartes largement rebattues https://t.co/yQFoF7gyFw
08:48Brive-la-Gaillarde : Des cartes largement rebattues -> https://t.co/i9SMhR2oiY
08:43Tulle - Les Tullistes ont choisi Emmanuel Macron https://t.co/Wu8r4ja5Uw

La famille dans tous ses états

Société

Le schéma départemental des services aux familles, qui court jusqu’en 2020, vient d’être officiellement signé entre tous les partenaires, sous l’égide de l’état. Il vise à mettre en cohérence les actions existant déjà sur le territoire, et de les développer là où elles font défaut.

La mise en place de ce schéma a débuté, comme il se doit, par un diagnostic destiné à identifier les besoins, et par la détermination d’objectifs partagés par tous les intervenants.
Car ils sont nombreux à être impliqués dans ce schéma placé sous l’autorité de l’état à travers la préfète, Anne-Gaëlle Beaudouin-Clerc et la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. La Caisse d’allocation familiale, la Mutualité sociale agricole, l’éducation nationale, l’Udaf, les Ccas, les communautés d’agglomération, la Maison départementale des personnes handicapées, l’Agence régionale de santé, ou encore la justice sont partenaires de cette opération.
Le schéma se développe en quatre axes, la petite enfance, la parentalité, l’animation de la vie sociale et la jeunesse. Chacun a fait l’objet d’une étude pour affiner les besoins et surtout définir les manques. Car si le département est plutôt bien pourvu pour l’accueil des jeunes enfants, que ce soit dans des structures collectives, individuelles, voire en scolarisation des moins de trois ans, il existe des disparités sur le département. Idem pour le soutien à la parentalité, avec certains territoires présentant une population fragile, précaire, avec des problèmes sociaux, éducatifs, et davantage de familles monoparentales. La jeunesse, qui ne fait pas partie du schéma tel que définit au plan nationale, a tout de même été retenue pour la déclinaison départementale. Car dans un département aussi rural et vaste que la Dordogne, la problématique de l’accès à l’emploi, mais aussi de la santé et de l’isolement, est réelle pour ce public. Le soutien à la parentalité est aussi un domaine sur lequel il est impossible de faire l’impasse. La Dordogne compte en effet plus de parents séparés que les moyennes régionale et nationale, environ 1/3 des familles, qui demandent souvent l’apport d’une médiation pour résoudre les conflits. Enfin, l’animation de la vie sociale se construit autour de services à apporter aux familles sur un territoire, en partant de leurs besoins.
Toutes ces actions existent déjà, et sont portées par les institutions susnommées, et d’autres structures, principalement associatives. Le but du schéma est de les mettre en cohérence en s’attachant à combler les manques que connaissent certains secteurs. Lutter con-tre les inégalités territoriales qui sont réelles sur le département, avec des zones blanches pour les gardes d’enfants, particulièrement à l’ouest, mais également au sud du département, et travailler ensemble de façon structurée sont les buts de ce schéma, avec l’anticipation. Ainsi, le bassin de vie
girondin s’étend et empiète sur l’ouest de la Dordogne, entraînant des besoins supplémentaires dans le domaine des services à la famille. Aucun fonds complémentaire n’est mis sur cette opération, chaque partenaire disposant déjà de fonds propres pour les actions qu’il mène. Michel Bellot, le directeur de la Caf, précise ne pas arriver à consommer tous les crédits dans l ligne de trésorerie spécifiquement dédiée aux actions envers les familles. Pour la préfète, « les dispositifs de soutien à la parentalité s’appuient sur des initiatives locales et associatives, donnant un nombre d’actions et une diversité des dispositifs qui peuvent représenter une richesse, mais aussi une faiblesse. Le lien entre tous les intervenants donnera plus de lisibilité aux opérations engagées, ce qui devrait permettre de banaliser le recours aux services de soutien à la parentalité, pour que toutes les familles puissent y accéder, s’entraider, et partager leurs expériences, sans peur d’être jugées ». La mise en place de ce schéma a nécessité neuf rencontres entre tous ces partenaires, et des réunions au niveau local ont été organisées avec le soutien de la Fédération des centres sociaux, pour recueillir la parole des acteurs de terrain, parmi lesquels se comptent les travailleurs sociaux de la Msa.

Justice, éducation nationale...
Ce schéma implique aussi les services de l’éducation nationale, « car nous ne sommes pas un monde clos » note leur directrice départementale, élisabeth Laporte. « Nous sommes obligés de travailler avec les partenaires, d’échanger, pour le bien des jeunes ». La justice trouve aussi un intérêt certain dans cette opération, comme l’explique le président du tribunal de grande instance de Périgueux, Julien Simon-Delcros : « Elle souhaite être moins saisie, ce qui implique de s’inscrire dans la prévention. Un des moyens de le faire est de favoriser les modules alternatifs de réglement des conflits, et d’accès au droit ». L’Udaf, qui depuis 1945 est la représentante des familles apporte son concours, son expérience et son expertise, tandis que les représentantes de deux communautés d’agglomération (Périgueux et Bergerac) notaient que la crèche faisait partie de leurs compétences. Or c’est souvent là que se nouent les premiers contacts, qui permettent de très rapidement détecter les familles en souffrance, en difficulté, permettant l’enclenchement d’un travail sur la parentalité. Le conseil départemental, qui a en charge l’enfance et la famille, est un partenaire incontournable de ce schéma, « qui permet d’installer de manière durable l’habitude de travailler ensemble, en ciblant les priorités » indique Mireille Bordes, sa vice-présidente en charge de ce secteur. L’offre de service auprès de la petite enfance et de l’enfance, pilotée à l’échelle départementale, est supérieure à la moyenne nationale avec 57 établissements d’accueil de jeunes enfants, 12 maisons d’assistantes maternelles, 14 relais, 1 820 assistantes maternelles, 2 610 écoles aves 539 enfants de moins de trois ans scolarisés, 116 accueils de loisirs périscolaires, et 84 en extra scolaires.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.