Fil info
13:54Les journées du feutre de Felletin se poursuivent. De belles choses à voir ! Retour complet sur cette 5e édition... https://t.co/sxOeTepcOO
13:51Ce matin, à Aubusson, a été rendu un hommage aux victimes et aux héros de la Déportation. Dans ce contexte si... https://t.co/WLtqaHfa1v
12:03La Creuse est en vigilance orange ce dimanche 30 avril pour orages.
09:35Un octogénaire est décédé cette nuit aux alentours de 0h30 dans un accident de la route sur la commune de... https://t.co/3O811YnCZu

Un Carnaval en roue libre

Plus de peur que de mal hier au 34e Carnaval de Périgueux où le public a eu la désagréable surprise de découvrir des voitures circuler au milieu d’eux sur les boulevards. Les recommandations de la préfecture ont été appliquées assure la mairie.
Drôle d’ambiance hier au Carnaval de Périgueux où la joie ne se lisait pas forcément sur les visages. Mais plutôt l’inquiétude. Y-a-t-il eu un énorme couac dans les mesures prises pour sécuriser les boulevards avant le passage des chars aux couleurs des personnages de Disney ? Beaucoup de parents venus avec leurs enfants se sont posés la question, à tel point que certains ont même fait demi tour sans voir le moindre confetti par crainte pour la sécurité de leur progéniture.
Et pour cause, alors que comme chaque année le public se pressait le long des boulevard, il a eu la désagréable surprise de constater que la circulation des automobiles n’avait pas été déviée comme les années précédentes. Et par conséquent, que ces dernières se retrouvaient au milieu des gens et des enfants, sans savoir trop quoi faire. Un personne âgée a même commencé à remonter les boulevards à contresens. Certains piétons ont manqué de se faire écraser. Entre colère et franche incompréhension beaucoup ont eu peur que Carnaval ne se transforme en boulevard de la mort. « ça craint pour les enfants, ce n’est pas très rassurant », confie une mère en ramenant son fils contre elle. La crainte d’une voiture folle fonçant dans la foule comme à Nice le 14 juillet dernier ou à Berlin pour le marché de Noël était dans quelques têtes. D’autant que plusieurs véhicules étaient encore en stationnement sur les boulevards contrairement aux années précédentes ou lors de la fête de la musique. Les barrières de route barrée étaient bien présentes, mais sur le côté, pas en travers de la route.
Y-a-t’il eu une carence dans les mesures de sécurité en ne bloquant pas la circulation ? Non, répond le maire Antoine Audi. « Nous avons appliqué les recommandations de la préfecture à la lettre. Il s’agissait d’une déambulation et non d’un circuit fermé où le public est statique ». Pour bloquer véritablement la circulation, la mairie aurait dû placer des camions ou des buses en béton aux seize points d’accès des boulevards ce qui lui était impossible, d’où ce dispositif qui n’a pas été compris par le grand public. « Il fallait maintenir Carnaval dans une conjoncture de sécurité particulière ».
De son côté, la préfecture a indiqué « qu’aucun incident ni accident n’est à déplorer. Concernant l’organisation des mesures de sécurité, un retour d’expérience sera organisé très rapidement entre les services de l’Etat et la mairie de Périgueux ».
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.