Fil info
23:04La une du Lundi 29 Mai 2017 https://t.co/x0T15Sz3ux
22:40International - Fin de la grève de la faim des prisonniers palestiniens https://t.co/bTBFwQSymY
22:39France - Total poursuivi pour homicide involontaire https://t.co/akm3U8d2Sn
22:26Cyclisme - Dumoulin en haut, Pinot au pied du podium https://t.co/CA5y9HEXeH
22:24Basket - Le BBD s'offre une belle https://t.co/3VbdDC9LFR
22:22France - Les électeurs face à un paysage politique en plein chamboulement https://t.co/YpskDwOsM9
22:20Football - Le Limoges FC en finale! https://t.co/GeJdqujfmY
22:19International - Plus de 10 000 manifestants pour la paix et la reconnaissance d'un État palestinien https://t.co/5FfTN5Lnb6
21:39Un automobiliste est décédé ce dimanche soir vers 18h dans un accident de voiture à le Grand Bourg sur la d912.... https://t.co/fclhb3XQD1
20:07Le Blanc - Chapitre nature sous le signe de la rencontre https://t.co/eblC2qF8WQ
20:01Indre - Escapages dévoile son quatorzième palmarès https://t.co/k1jFxgSxHs
19:59Issoudun - Des fêtes de la Tour blanche baignées de soleil https://t.co/eLsrveHXds
19:35Dordogne - Dans les roues des champions https://t.co/RYm0FqZlwq
19:33Périgueux - Des valeurs à défendre et transmettre https://t.co/xk7bMTO0AF
18:44Région - Les jeunes agriculteurs en quête de nouveaux débouchés https://t.co/ffBJWDcw0D
18:15Objat - Un premier prix des plaidoyers pour le collège Eugène-Freyssinet https://t.co/MDmnLyREja
18:12Région - De l’Amazone au Limousin https://t.co/pOoJgNtEWq
18:08Corrèze - La municipalité de Favars inaugue le "Square du 27 Mai 1943" https://t.co/D4f7Oqab1U
17:52Haute-Vienne - Du maquis aux combats, une exposition riche d’enseignements sur la Résistance https://t.co/yHfKeaU2FH
17:20Haute-Vienne - Limoges, une ville qui danse https://t.co/DSTmtZzcgd
17:15Haute-Vienne - L’appel à lutter contre les discours de peur https://t.co/HZ6ghcL7fT
16:25Haute-Vienne - Jeff Koons en porcelaine de Limoges https://t.co/i6UJ8ziqym
16:16Manque de reconnaissance et de professionnels, la maladie de Lyme, déjà gratinée en elle-même, laisse bon nombre... https://t.co/lLqqCYGEf3
16:16Creuse - Malades en errance, Lyme en peine https://t.co/s8fkXwjZm1
16:13Qu’elles sont belles ! A leur passage, passionnés ou non, tous se retournent sur les 32 voitures de la Virad’a.... https://t.co/AJxBCzYxDG
16:11Creuse - De belles anciennes sur les routes de Creuse https://t.co/YU6vBevkLN
16:07Près d’un millier de personnes, des habitués ou des nouveaux curieux, se sont pressés samedi à un des plus gros... https://t.co/H1bp37zejj
16:02Il faut une sacrée dose de courage pour venir expliquer au citoyen lambda comment et pourquoi il doit être... https://t.co/u2yEGGnjps
16:01Bellac - Quand la Culture « classique » entre à l'Ed Nat. https://t.co/huU10TiTCN
15:59Ambazac - Le Petit Prince réhabilité… https://t.co/KKF9Jktg85
15:53Avait lieu ce jeudi de l’Ascension le premier marché des producteurs de pays de la saison organisé par la Chambre... https://t.co/UWIt270YNB

Jeunes, mais déjà sapeurs-pompiers volontaires

Samedi dernier sur le plateau sportif de la Grenadière, plus de 150 jeunes sapeurs-pompiers se sont affrontés à l’occasion de leur journée annuelle qui alterne jeux ludiques et petites compétitions.
Le lieutenant Philippe Dessaigne est le président départemental des jeunes sapeurs-pompiers, et à ce titre supervisait toute cette journée dont le but est autant de permettre aux adolescents de se tester et de s’amuser, que de créer une émulation entre tous ces volontaires.
Le lieutenant Dessaigne, basé à Mussidan, remarque que le plus dur n’est pas de les recruter, mais de les garder. « Nous en avons environ 250 par an » confie-t-il. Mais sur les quatre niveaux du cursus qu’ils doivent suivre sur les quatre années de leur promotion, beaucoup arrêtent entre les deux.
« Le but est de les amener au brevet de Jeune sapeur-pompier qui donne la possibilité d’intégrer le corps des volontaires ». Chaque année, ils sont entre 30 et 40 à tenter l’examen, « et nous en gardons 85 % » précise Philippe Dessaigne. Il les incorpore dès l’âge de 13 ans, et ils peuvent rester jusqu’à 17 ou 18 ans. S’ils veulent ensuite devenir pompier professionnel, ils doivent passer le concours administratif. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce ne sont pas obligatoirement les enfants de soldats du feu qui forment le gros des troupes. « Par section, chacune étant composée de 20 ados, il y en a quatre ou cinq qui sont issus d’une famille de pompiers ». Un tiers des jeunes sont des femmes. Pour cette journée départementale, plus de 150 adolescents venant des quatorze sections de la Dordogne ont concouru avec fair-play pour remporter les challenges incendie, secourisme et sportif et se qualifier pour la phase suivante, le rassemblement régional qui se déroule cette année à Dax dans les Landes. Le corps des sapeurs-pompiers de la Dordogne, commandé par le colonel François Colomès, tient à adresser toutes ses félicitations à tous ces jeunes pour leur état d’esprit et la qualité de leurs prestations, avec une mention spéciale à ceux des sections de Sarlat (1ere au général), Bergerac (2e) et Vergt (3e) pour leurs résultats.
Isabelle Vitté

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.