Fil info
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Une femme seconde la Dmd

Armée de terre

Corinne Zilli a pris la semaine dernière ses fonctions d’adjointe au colonel Dartencet, qui dirige la Délégation militaire départementale (Dmd).
C’est la première fois qu’une femme occupe ce poste en Dordogne. Il faut dire qu’on en compte encore peu  dans l’armée (12 %), et encore moins parmi les officiers supérieurs. Avec son grade de Commandante, Corinne Zilli n’est peut-être pas un précurseur, mais elle est tout de même une rareté dans un monde qui a eu du mal à s’ouvrir à la gent féminine. Rien pourtant ne la destinait à devenir militaire, et elle est la seule de sa famille à avoir embrassé cette mission. « C’est arrivé par hasard » confie-t-elle.» J’étudiais en université de langue à Bordeaux en 1995, quand le service militaire s’est arrêté. L’armée cherchait de jeunes diplômés pour remplacer ceux du contingent et est venue tenir une réunion d’information à l’université. ça m’a intéressée ». Elle a passé les tests nécessaires, a été acceptée et a incorporé l’armée de terre. Depuis 18 ans elle a gravi les échelons au fil de ses affectations. Originaire du Lot-et-Garonne, elle revient un peu chez elle, et confie : « J’ai trouvé dans l’armée une famille, et un épanouissement professionnel».

Commentaires

Bonjour

"commandante"... l'echo.info donne peut-être du sens à l'info mais pas à la langue française... Il est par ailleurs surprenant de constater que des personnes extérieures à une institution s'arrogent le droit d'essayer de modifier les codes, traditions, us et coutumes qui s'appliquent à l'intérieur de la-dite institution. Non seulement, le personnel féminin de l'armée ne revendique pas cette féminisation intempestive des grades mais en plus rie moqueusement de cette poussée de féminisme qui leur est extérieur et malvenu à leur égard au regard de leurs missions quotidiennes...

Respectueusement