Fil info
18:39RT : Au fait merci pour le coup de projo cette semaine. Ça nous a fait plaisir ! https://t.co/tUxoF9VjQE

La lecture pénètre les villes, les campagnes, les prisons

Culture

La saison 2017/2018 des étranges lectures débute le 21 novembre, et nous promènera de la Grèce aux états-Unis en passant par le Portugal, l’Espagne, l’Irak et l’Irlande à travers des ouvrages contemporain.

Manifestation proposée par un collectif de partenaires, étranges lectures revient pour une 16e saison nous faire découvrir six oeuvres parmi les littératures des pays étrangers, par le biais d’une lecture à haute voix assurée par un acteur ou une actrice, et d’une présentation de l’ouvrage, de son auteur et du contexte, par un invité. C’est la Grèce qui ouvrira le bal avec Le salut viendra de la mer de Christos Ikonomou, qui sera présent à Périgueux. Il raconte l’histoire de Grecs qui, suite à la crise financière, essaient d’inventer un autre mode de vie dans une île de la mer égée où les autochtones sont plutôt réticents à les accueillir. La lecture sera assurée par Isabelle Gazonnois, et l’opération est proposée en partenariat avec le festival des littératures européennes de Cognac, et Lettres du Monde. Place ensuite aux états-Unis avec un roman incassable, La ballade de Gueule-Tranchée de Glenn Taylor qui sera présenté par Michael Taylor, écrivain britannique installé en Dordogne depuis 1998, Jean-Pierre Becker assurant la lecture. On suit la vie d’un homme de 108 ans que la destinée a placé dans toutes les grandes aventures du 20e siècle dans son pays. En janvier, on part au Portugal avec Le fils de mille hommes de Valter Hugo Mãe, chronique douce-amère sur un pêcheur solitaire qui, à 40 ans, décide de s’inventer une famille. Pierre Légise-Costa, éditeur et traducteur, en fera la présentation avant la lecture effectuée par émilie Esquerré. En mars, l’Espagne sera à l’honneur grâce à un partenariat avec le festival Cinespañol, Cinécinéma et Ciné-passion en Périgord. Requiem pour un paysan espagnol de Ramon José Sender se déroule en 1936. Le lecteur sera Gilles Ruard, et le 22 mars à Périgueux, avec Ciné-cinéma, la lecture sera suivie de la projection du film La chasse de Carlos Saura. Les étudiants de 1ere S du lycée La-Peyrouse assureront la présentation ce soir là, David Corréa de Andrade, enseignant d’espagnol, s’en chargeant lors des deux autres dates consacrées à cet ouvrage. En mai, le festival du Printemps au Proche-Orient qui organisera sa 10e édition sera partenaire de cette lecture consacrée à l’Irak avec Seul le grenadier de Sinan Antoon, avec la présence espérée de Farouk Mardam-Bey, directeur des éditions Sindbad qui publient le texte. Thierry Lefever sera le lecteur. On terminera avec l’Irlande et Les petites chaises rouges d’Edna O’Brien, où une femme jusqu’alors sans histoire tombe sous le charme d’un nouveau venu. Monique Burg assurera la lecture, et Michael Taylor la présentation. Chaque ouvrage donnera lieu à trois ou quatre soirées dans divers bourgs du département, et dans les prisons de Manzac, Neuvic et Périgueux grâce aux éducateurs du Spip qui font rentrer la lecture en détention, là où peu de détenus ont eu accès à la littérature, voire tout bonnement au monde culturel. Bon an mal an, ils sont une quinzaine à profiter de l’occasion pour découvrir l’évasion que procure la lecture. Autre public impliqué dans la manifestation, les personnes âgées avec une lecture qui leur est destinée, à la Résidence de la rue Wilson à Périgueux.

Renseignements sur etrangeslectures.fr

Une affaire collective
Créée en 2002 à l’initiative de Vincent Fournier, traducteur et professeur de littérature, la bibliothèque municipale de Périgueux et la Ligue de l’enseignement, la manifestation s’est élargie au réseau de la bibliothèque départementale de prêt, et à celui des bibliothèques de l’agglomération bergeracoise. Mais pour des questions de réduction drastique de son budget, la Ligue de l’enseignement a décidé, à contre-coeur, de quitter le collectif. L’Agence culturelle départementale a été sollicitée et a accepté avec plaisir de s’y joindre. Depuis 10 ans, étranges lectures organise, dans plus de 25 bibliothèques du département (elles devraient être 30 cette année), un Prix des lecteurs, le livre lauréat étant intégré à la programmation de l’année suivante. Cinq ouvrages sont en compétition, Les nuits de laitue de Vanessa Barbara, éditions Zulma, qui représente le Brésil, L’avortement de Richard Brautigan (Seuil), pour les états-Unis, Les sourds de Rodrigo Rey Rosa (Gallimard) pour le Guatémala, Le dernier frère de Natacha Appanah (L’olivier) qui représente l’île Maurice, et enfin Ascension de Ludwig Hohl (Le nouvel Attila) qui nous vient de Suisse. Jusqu’au 30 avril, les personnes intéressées pourront les emprunter dans les bibliothèques participantes, et ils auront jusqu’au 30 avril pour donner leur choix à l’aide d’un bulletin de vote qui leur sera remis. La proclamation des résultats aura lieu au mois de juin.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.