Fil info
15:44Atur : Atur : les investissements continuent -> https://t.co/DkPLh0JbWm
15:40Périgueux : Dénoncer les entreprises finançant l’armement nucléaire -> https://t.co/q8RYy1Y6rn
15:37Périgueux : Le droit à la vie quotidienne -> https://t.co/zM8tGmRIe2
12:23RT : Dernière minute. Barcelone annonce fermer ses ports au réfugié . Elle cherche une solution à l’échelle… https://t.co/6fDQfD5Tfu
12:22RT : Manuel Valls réfugié politique à Barcelone https://t.co/3jHpUAn7tt
12:21RT : Ce soir au , la droite a voté contre un projet de logements sociaux dans le 16e et contre l'installa… https://t.co/lbn3BitBTv
12:20RT : L’émission « L’Heure des Pros » n’a jamais aussi bien porté son nom. https://t.co/BTCsN5Y9Uv
12:20RT : Conférence de presse des salariés de GM&S à la salle de la mairie de La Souterraine https://t.co/vY2SDlyQ4x
12:19RT : . ce qu'on veut mette en évidence c'est la réalité de la vie. On n'acceptera pas les situations de dé… https://t.co/LsSZuYTSVO
12:19Ce soir à 19h, espace Simone-Veil, Limoges, conférence des Amis du musée des Beaux-Arts sur l'artiste Mary Cassatt,… https://t.co/G0RVuCLnji
11:48Avant de faire des travaux coûteux le long des quais il serait plus judicieux, utile et respectueux de faire un gou… https://t.co/rioDkdorBr
11:14Conférence de presse des salariés de GM&S à la salle de la mairie de La Souterraine https://t.co/vY2SDlyQ4x
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn

Le personnel à l’épreuve de la rigueur

La cérémonie des vœux au personnel de la Ville de Périgueux a été l’occasion de lui rappeler la poursuite des politiques de rigueur le concernant.
La carotte et le bâton. La caresse et la gifle. La nécessaire flatterie et en même temps, la piqûre de rappel. Dans cet exercice annuel convenu des vœux au personnel municipal, qui des agents ou du maire a eu le plus de compliments ? De la bouche de Rosy Farges, la directrice générale des services, Antoine Audi, assurément, en témoigne le tutoiement facile du discours et le cher Antoine allègrement distillé. Au-delà des mots et de leur mise en forme, il y a le fond, et celui-ci ne souffre d’aucune interprétation : les temps ont été durs et il n’y aucune raison pour que cela change pour cause de contraintes budgétaires. « Certes, les premières années ont été difficiles, je ne vous ai pas promis du sang et des larmes, mais de la sueur et des restrictions », rappelle Rosy Farges, qui estime qu’arrivent enfin « les premiers résultats de nos efforts ». Néanmoins, au regard des contraintes budgétaires, les efforts vont devoir être poursuivis : baisse de dotations et reversion de fiscalité au Grand Périgueux pour cause de transfert de compétences, c’est au total 3,8 millions d’euros qui manquent dans les caisses de la Ville. Mais, dans le même temps, les efforts fournis « ont permis de ne faire aucun emprunt en 2017 et de passer la dette de 41 milions en 2014 à 34 millions à ce jour. C’est un seuil historique, jamais égalé depuis dix ans », se félicite la directrice qui rappelle au personnel la nécessité de son engagement sans failles pour assurer la mise en œuvre les projets d’Antoine Audi tels que la Manufacture gourmande ou la refonte des boulevards. A ceci près que les efforts à fournir seront contraints : « on ne lâche pas la bride, les efforts seront poursuivis et la rigueur doit rester de mise ». Tout un programme. Et ce n’est pas Antoine Audi, affublé d’un gilet jaune fluo sur lequel est inscrit « le patron », qui pourra dire le contraire, lui qui espère tant, en ayant donné sa confiance aux agents, que ces derniers vont l’aider à réaliser des projets aussi ambitieux que les boulevards ou fumeux que la Manufacture gourmande.
E.C.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.